75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

28 jours plus tard ► Critiques & avis sur le film

Critiques du staff sur le film 28 jours plus tard

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • 75

    La critique de general.kenobi : Un film d'horreur comme je les aime...

    Sombre, violent, désespéré, 28 Days Later est le film de zombie que bien des fans de ciné horrifique attendaient depuis longtemps. A milles lieux des films formatés, aseptisés, familiaux des productions made in hollywood, 28 Days Later ne déçoit pas. Car nous n’avons pas affaire ici à un film consensuel mais à un film d’horreur digne de ce nom, sans compromis et possédant un vrai fond psychologique et politique.
    28 Days Later nous conte l’histoire de quatre humains cherchant désespérément à conserver leur part d’humanité alors que le monde dans lequel ils doivent à présent vivre les incite à revenir à l’état bestial. On peut y avoir une réflexion sur la condition humaine ou y voir un message politique selon la sensibilité de chacun. Ou bien encore le prendre comme un simple « survival movie » avec son lot de suspense et sa réalisation sortant des sentiers battus.
    Car , en effet celle-ci est assez originale : tourné entièrement en caméra DV, le film possède un caractère brut de décoffrage dû à des images à forts grains qui accentuent le réalisme de l’histoire. Cependant, Danny Boyle ne fait pas pour autant du Dogme. Ici, l’éclairage et le cadrage sont très travaillés , nous offrant ainsi parfois de magnifiques images, d’où se dégagent une certaine poésie, malgré la noirceur du film.
    La musique est dans l’ensemble très bonne. L’osmose qu’elle entretient avec les images est parfois saisissante. Notamment, dans cette scène où le héros parcourt du regard le « mur des disparus », au beau milieu d’un Londres déserté. La musique, monte en crescendo au fur et à mesure que le désespoir du héros s’insinue en lui. Magnifique.
    En conclusion, 28 Days Later est un très bon film, viscéral, qui prend au tripes et qui vous hantera longtemps après la première vision. A voir.

  • 70
  • 60

    La critique de Richard B. : Basic Instinct !

    La thématique du film est excellente et le sujet ne se veut pas une répétition des films de Romero. Au final, le problème de 28 jours, c’est une impression que tous les événements se devinent à l’avance et s’inscrivent par moment trop dans les clichés du genre.


    Lire la critique complète de 28 jours plus tard par Richard B.

  • 55

    La critique de Nicolas L. : Une assiette anglaise appétissante mais un peu indigeste

    Sorti en pleine période Resident Evil, 28 Jours plus Tard pouvait être considéré comme un véritable bol d’air artistique, loin des standards vidéo-clippés américains. Il n’en est pas pour autant un excellent film. Certes, le travail est bien fait, la ville désertée superbe, les scènes d’action sont réalistes et impressionnantes et le tout se tient durant une grande partie du métrage. Mais un scénario pas très original, une absence gênante de peur - voir même de malaise - et une fin complètement ubuesque rend le tout bancal et donne au résultat final une impression mitigée.


    Lire la critique complète de 28 jours plus tard par Nicolas L.

Donnez votre avis sur le film 28 jours plus tard

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (14)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • -
    J'ai eu la chance de voir 28 days later en avant premiere, et franchement, ça pete.
    comment le mec qui a pu nous pondre un film aussi excitant a pus nous faire une merde comme La Plage?
    Boyle fait plus que de reprendre le thème du zombie; il le fait évoluer, apporte des critiques sur notre societe, et, plus encore que romero, nous montre a quel point il ne faut se fier a personne. le tout dans un format DV rejouissant et granuleux a souhait et avec une fin plutot bien pensee.
    bref, esperons qu'il nous en fera beaucoup d'autre dans le genre et oublira Di Caprio!
    kamikaze
    le 13 mai 2003 09h17
  • -
    ben dis donc je m'attendais pas à ça !
    le film était tellement dur et relativement gore que ma'ra a du sortir de la salle à un moment tellement elle avait envie de vomir
    perso g eu l'estomac noué pdt tout le film

    mais est ce vraiment un bon film ? non je ne crois pas
    le début du scénar m'a beaucoup fait penser à l'armée des 12 singes (très bon signe) mais le reste de la 1ère partie du film (juska à la mort du père de la jeune fille) est plus une une visite de londre infesté de zombies qu'une réelle avancée dans la scénario : la situation est tellement désespérée pour les héros qu'il n'y a aucun espoir et donc aucune possibilité d'évolution dans l'histoire...

    la 2ème moitié du film, c'est le syndrome dreamcatcher : on fait intervenir l'armée et ça plombe le film : je n'ai vraiment pas aimé toute cette partie puisque c une sorte de dog soldiers

    mention à la musique, surtout au début du film kan le héros déambule dans les rues de Londres.

    en conclusion, je dirais que 28 jours plus tard manque un peu de consistance au niveau de l'histoire pour être un film vraiment intéressant.
    Jey
    le 31 mai 2003 03h00
  • -
    À voir! Frissons garantis!
    Fay
    le 4 novembre 2003 07h35
  • 90
    Oui, l'histoire est basée sur thème surexploité. L'extermination de la race humaine par un virus hyper contagieux et blablablabla...mais quel traitement génial !

    Autant pour le message véhiculé que pour l'approche technique du film. Les images granuleuses et les couleurs ternes ne plaisent pas à tout le monde mais les cadrages, la direction photo et l'exploitation de la lumière méritent un 10/10. C'est très léché tout en étant crade. Excellent.
    The Blob
    le 19 décembre 2003 20h38
  • -
    28 jours plus tard est un bon film qui arrive a distiler une atmosphere angoissante grace a un grain d'image particulier est une mise en scene efficasse. le scenario bien que pas tres original nous tien en haleine et nous offre une reflexion sur la folie humaine(pire que les contamines).a voir.
    evil shaman
    le 18 janvier 2004 17h12
  • -
    EH BEN C ETAIT PAS TROP TOT 1 BON FILM ANGOISSANT COMME CELUI LA!J ATTENDAIS IMPATIEMMENT SA SORTIE ET JE N AI PAS ETE DECUE,AU CONTRAIRE! JE NE VAIS PAS DIRE QUE L HISTOIRE EST D 1 ORIGINALTE EFFRAYANTE,MAIS L ATMOSPHERE EST DELICIEUSEMENT GLAUQUE ET QUELQUE-PEU FLIPPANTE.J AVAIS HATE ET J AI ETE RAVIE. ENCORE!ENCORE!
    EMMANUELLE
    le 1er février 2004 11h08
  • 80
    Ce film est vraiment l'un des mzilleurs films de zombis que j'ai vus mais je prefere encore zombie et le retour des morts vivants 2 je trouve que la premiere partie dans londres est exellente mais la seconde partie du film avec les militaires n'est pas passionante film à voir tout de meme
    Carnage
    le 14 février 2004 13h46
  • 90
    Merveilleux!!!!!!!!!!
    Monsieur Poiro
    le 8 mars 2004 16h01
  • 70
    Quel plaisir de retrouver le style des survival horror des années 80. Fini les zombies edulcorés de Resident Evil et les héros caricaturés et propre sur eux. 28 Days Later nous plonge dans l'action par son réalisme. A la limite du documentaire, on est obligé de se sentir aux cotés des survivants qui traversent un Londres desertique et engoissant ou le danger guette à chaques coins de rue. On ne s'attarde pas sur les origines du virus pour chercher à justifier la crédibilité du film, car ce dernier la trouve dans les rapports humains entre les personnages et leur comportement fasse à la disparition de toutes régles et moyens de la société modernes. Les personnages principaux sont attachants de simplicité et de réalisme, ils sont tout simplement humains. Loin des surhommes capable de sauver la terre à eux seuls que l'on nous propose régulièrement sur les ecrans de cinéma, les "héros" de 28 days later sont comme nous; choqués, angoissés et poussés par une envie de survivre vicérale. Le film prend aux trippes du début à la fin et les scénes les plus choquantes ne sont pas tout le temps les plus gore. En effet, le portrait de la nature humaine en prend pour son compte et lorsqu'on voit le comportement de l'être humain en absence de toutes autorités et régles, on se surprend à se dire qu'après tout, nous ne sommes que des animaux.
    Shark
    le 9 juillet 2004 00h40
  • -
    Ce film est génial sans déconner, c'est un des rares qui m'a littéralement fait TREMBLER. Bravo pour la musique en effet, qui va très bien avec l'ambiance du film.
    Ninouchka
    le 20 janvier 2005 08h53
  • 100
    oui le thème est surexploité mais dans jungle des films de zombi, rare sont les bonne surprise.
    un film de Zombi british déjà c'est intriguant, les scènes de Londres sont excellentes, la réalisation est qui évite globalement le conventionnel... Ajouter a cela une très bonn, c'est trop rare
    553ppr
    le 22 janvier 2005 15h48
  • 10
    Une calamité ce film !!!! Impossible de voir quoi que ce soit tant le cameraman bouge sa camera dans tous les sens et tant le découpage est hâché. On n'obtient que des images à la limite du subliminal. J'en avais la nausée. J'ai donc du tellement me concentrer pour essayer de distinguer quelque chose dans cette cacophonie d'images à m'en faire mal aux yeux, que je n'ai pu aller jusqu'à la fin. De toutes façons le sénario était mille fois rebattu et dans le genre il y a des films mille fois supérieurs et mille fois mieux tournés comme Le Survivant par exemple. J'ai mis 1 comme note alors que ça mérite 0.
    I LOVE SF
    le 17 avril 2006 03h27
  • 90
    Le meilleur film de zombie que j'ai jamais vu depuis Romero et le retour des morts vivants. A voir pour:
    - Londres desert, avec des hordes de zombies.
    - La musique, qui colle parfaitement à l'image
    - Les zombies : Les victimes deviennent zombie extrêment rapidement (quelques dizaines de secondes). Ce que j'aime, c'est le côté préventif des survivants. On bute et on réfléchit après, même si t'es mon meilleur pote, ya pas le choix. Pas trop de place pour la philo ici ...

    - Les survivants sont comme des rats qui se terrent. Faut voir comment on joue au bal trap avec des zombies, ou des zombie qui sautent sur des mines.

    - La caméra : oubliez la caméra HD de papa Spielberg, et vive le DV ! Ca donne des frissons.
    Manu
    le 2 octobre 2007 12h34
  • 60
    Ce survival horror est absolument bien réalisé, c'est un fait ! Le scénario à lui seul ruissèle d'idées interessantes comme l'origine du virus responsables des zombies (une sorte de cousin de la rage), ce pourquoi les monstres du film sont des zombies sans en être. Une des seules choses agaçantes dans le film est le personnage principal pourtant bien interprété. Et cela, car ce dernier fait souvent des idioties. Les décors sont en adéquation avec la situation et la musique vient renforcer l'athmosphère angoissante. La fin est un tantinet baclet sans quoi le film est superbe bien que certaines scènes soient un peu dur par moment.
    Harts
    le 1er août 2010 14h45

18 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 69 sur 100.