75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Solaris ► Critiques & avis sur le film

Critiques du staff sur le film Solaris

Les critiques de nos experts et passionnés.

Donnez votre avis sur le film Solaris

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (8)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • -
    Bon, au risque de paraître "à tendances bourrin", je dois dire que j’ai du mal à comprendre les critiques que je viens de lire. Je précise quand même que je n’ai pas vu le film original (dont celui-ci est le remake).
    Là où je suis d’accord, et ce n’est pas très difficile, c’est "l’image". C’est tout simplement magnifique, tout est beau, ou presque. Maintenant, cette "grosse boule" (je m’excuse ;) ) qui est omniprésente dans le film, n’est pas sans rappeler celle de Sphère. Tout le mystère vient de là, et vous le savez à partir de l’affiche du film. Bon, faisons l’impasse sur les 10 ou 15 premières minutes qui présentent le personnage de George Clooney. Que se passe-t-il ensuite ? On apprend que son personnage est le seul salut des "habitants" d’une station spatiale. Soit. Arrivé sur place (encore de magnifiques images), il se rend compte que l’équipage qui reste a subit un traumatisme qu’il se doit de saisir. Donc, il comprend (nous aussi, les dialogues sont à l’américaine), que "ça" se passe la nuit. Soit. Donc, il dort. Et là, se matérialise sa femme qui est décédée.
    Fin de l’histoire en ce qui me concerne. L’aspect psychologique, ou même spirituel, est assez fin pour se glisser entre un timbre et son enveloppe sans les désunir. Il était évidement très attaché à sa femme, ce n’est pas elle, puisqu’elle est morte dans des circonstances qu’ils font bien de nous cacher avant le dernier quart du film, sinon je serais sorti de la salle, etc...
    J’exagère, c’est évident. Mais qu’on ne me parle pas de spiritualité dans ce film, ou alors pas plus d’une ligne. Ce n’est pas non plus un navet. Mais en ce qui me concerne, je le conseillerais que pour les images. L’ambiance est assez réussie, mais le film ne mérite pas autant de laurier. Effectivement, il aurait pu y gagner à être un peu plus long de manière à développer un peu plus (ou développer tout court d’ailleurs) les autres personnages, mais là je pense très sincèrement que les gens seraient partis avant la fin.

    Conclusion : un film à voir, pour les fans d’ambiance statique et des belles images. Pour la spiritualité et la psychologie, allez voir ailleurs. ;)

    JdP
    Jedi de Pacotille
    le 22 février 2003 15h10
  • -
    Avec SOLARIS , Steven Soderbergh s'attaque pour la première fois à l'univers de la scinece fiction avec beaucoup de réussite.
    Le docteur Kelvin (George Clooney ) est appellé par un de ses amis à la station Prométhée qui se trouve à ,proximité de la planète Solaris afin de se rendre compte des évènements anormales qui y ont lieus.
    Peu de temps après son arrivée, Rheya (Natasha Mc Elhone ) la femme qu'il aimait réapparait.
    A partir de cette base, Soderbergh nous montre un univers tout en simplicité et aseptrisé. Il ya très peu d'effets spéciaux dans ce film et l'ambiance silencieuse et glaciale (lié au décor) rendent ce film prenant.
    De plus le couple Clooney - Mc Elhone y est prenant mais je déplore en revanche l'absence de second rôles solides.L'image et le décor apportent donc un plus à ce film particulier et il en est de même pour le scénario .Soderbergh s'appuie sur des flash backs pour nous conter l'hiostoire de ce couple , et entre le docteur Kelvin et "la créature" qui a l'apparence de sa femme (mais en est on bien sure ?) les relations sont là aussi très complexes. Le film prète aussi à confusion et l'on ne sait jamais vraiment si l'on est dans un rêve éveillé ou la réalité même la fin peut prêter à confusion.
    Quoi qu'il en soit SOLARIS nous emmène à réfléchir à ce que nous sommes et s'intéresse à ce petit détail qui sépare la vie et la mort ; la raison et la confusion.
    Finalement vit on nous même dans la réalité ou bien rêve t-on?
    Darkside
    le 22 février 2003 17h01
  • -
    Je n'ai qu'un mot à dire pour définir ce film : excellent.
    Cependant, il est important de préciser que ce film est une réflexion qui porte sur l'existence même de l'homme, ce film ne s'adresse donc pas à un public accrot à l'action et qui n'aime pas réfléchir. Il est vrai que la fin est perçu différemment selon les personnes. La preuve en est que sur 4 personnes de mon entourage, 3 n'ont pas eu la même conception que moi.
    LoneStarr
    le 24 février 2003 19h16
  • 20
    ce film est le plus ...pitoyable de l histoire du cinéma ! du jamais vu
    un pseudo-sphere ...avec de bon sentiment et de belle image
    j'ai meme reussi a m endormir en attendant qu'il se passe quelque chose
    l histoire est a se tordre les cheveux et surtout kque c'est la que l'on apprend un minimum sinon qui fait quoi ? ou ? comment ? pour qui ? avec qui ?

    ...ben tout ca on en sait strictement rien ! sinon les fauteuil du cinéma était assez confortables et les pop corn était bons sans trop bruit pour déranger ..

    pas mal !!
    dobe
    le 28 août 2003 16h06
  • 30
    j'aime bien les films de réflexion d'habitude, mais la j'ai été complètement déçu. En fait je n'ai pas trouvé que le sujet de réflexion était passionnant, je crois surtout que c'était du déjà vu, on avait un être cher devant soi qui nous manquait énormément (voila ca me rappelle un épisode de SG1 avec des cristaux bleus, et un cristal prend l'apparence du fils suicidé de Jack en croyant que ca résoudrait son mal, mais en fait pas du tout, c'était... euh je m'égare, fin de parathèses) et on sait que ca ne peut être quelque chose de réel, mais ca nous fait tellement plaisir. Que doit-on faire ? Peut-on parler d'humanité ?
    on vire au psycho, on a meme le perso principal qui craque (avait-il raison ?)
    C'est peut-être une bonne idée au départ, mais lorsque j'ai vu la bonne annonce, je me suis fait une idée du film et des questions qui pourront se poser, et bien j'ai eu tout juste, et plus que juste, il n'y en a pas eu plus. et donc voila pourquoi je trouve ca vraiment dommage, vous voyez une BA et vous voyez le film. En fait sans BA, ca aurait pu être mieux, mais sans la BA, je ne crois pas que je l'aurais vu.

    Donc finalement la meme conclusion que le Jedi de Pacotille, de très belles images, une certaine ambiance, mais au niveau réflexion, il faudrait relever le niveau. Ou alors une histoire un oeu différente où on découvre le problème un peu plus en fin de film, pasque des le debut, ca engage un super développement et finalement le film est que réflexion. En réflechissant, les films de réflexion que j'ai aimé sont des films où la réflexion est un peu plus "cachée", ce n'est pas le theme apparent du film, meme si le film prend tout son intérêt avec le cote réflexion.
    L'Epistolier
    le 31 août 2003 11h16
  • 80
    D'abord - il faut lire lire et ...lire et apres tout critiquer. A l'origine du film a ete le livre de S.Lem - Solaris , apres Tarkovski avec son "Solyaris" et puis critique par tous Soderbergh. C'est Lem qui avait ecrit un exellent livre sur la mysterieuses planete SOLARIS ou toute la mystere de la station avait ete presentee. Le livre ,aujour'hui, etant dans la classique de science - fiction. le livre qui parle de solitude de dieu et surtout de l'incertitude humaine(existe -t -il un dieu)?Je ne comprends pas les gens qui ne l'ont pas lu et disent simplement des betises en essayant d'expliquer le sens du film. Sans d'avoir lu le livre je vous jure c'est infaisable.
    Ness
    le 12 février 2004 18h13
  • 60
    Il est évident qu'il vaut mieux connaitre le roman original de S.Lem pour pouvoir apprécier ce film. Il ne s'agit pas ici d'action mais de réfléxion.
    L'adaptation est presque reussi car l'esthétique est bien trop forcée ce qui fera fuir à coup sûr un public non-averti
    tangram
    le 28 avril 2004 04h47
  • 80
    Bon, ben ce film, il est beau !
    mais pour en comprendre le sens, il ne faut pas être fan de star wars, il faut savoir lire, et si on a vu le film de tarkowski, c'est mieux !

    Le livre est super, le film de Tarkowski est un vrai film de SF très proche du livre de Lem, dans ses détails et son intrigue, quoiqu'avec des passages longuets en faisant référence à la vie sur terre du héros.
    Le film de Soderbergh , lui en a extrapolé seulement quelques aspects, les plus aptes à faire rêver, les plus proches de l'essentiel du livre, sur ce qui se passe dans la tête des héros...
    Le film est séduisant également par sa plastique, mais il est une adaptation libre, il a son identité propre, et c'est très bien, car celui de Tarkowski était trop proche du livre, mais bon, ca se passait dans les seventies...

    Et puis le couple Clooney et la miss Mc Elhone, toujours autant de charme, séparément et ensemble
    !
    Buzz
    le 8 mars 2005 04h03

11 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 64 sur 100.