Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Homo Homini Lupus #1 [2019], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mardi 11 février 2020 à 14h00

Mad Max en Méditerranée par deux enfants

Fans de Mad Max, réjouissez-vous, une nouvelle série française sort chez Glénat et nous offre un post-apo européen digne de la saga de George Miller. Elle est prévue en trois tomes. Le Mur est une bande dessinée issue d’une histoire d’Antoine Charreyron, professionnel du milieu du cinéma (Babylon A.D, Moi, Moche et Méchant, The Prodigies, Transferts), scénarisée et mis en image par Mario Alberti (Morgana, Cutting Edge…). Le Mur est la première œuvre de Mario Alberti en tant qu’auteur complet : scénario, dessin et couleurs.

Dans un futur post-apocalyptique proche, le monde n’est plus que ruines et désolation. L’humanité survivante n’est plus civilisée : elle vit de pillages et de bidouilles s’organisant en villages de fortune ou en caravanes d’épaves vrombissantes. La force brute fait loi.

Dans cet enfer chaud et aride, le jeune Solal tente de survivre et de protéger sa petite sœur Eva.  La gamine est atteinte de troubles respiratoires et trouver des médicaments est désormais presque impossible. Leur espoir : atteindre le Mur derrière lequel existerait un Eden, un lieu de paix et d’abondance pour privilégiés et puissants… Mais il faut déjà atteindre cette enceinte imprenable et la franchir : elle est gardée par de monstrueux robots qui tueront sans hésiter tous les intrus. Les voici longeant en van de fortune une Méditerranée asséchée, affrontant des adultes violents et nihilistes sans aucune pitié pour ces mômes mais prêts à les utiliser. 

Le mur de Trump, une catastrophe écologique devenue crédible, un méchant digne de Mad Max (le personnage de Bastard porte si bien son surnom), une atmosphère sèche et corrompue, tous les ingrédients d'un très bon post apo sont là ! L'ambiance rappelle un peu du Moebius, le dessin est parfois un peu brut, acéré mais cela colle à l'atmosphère. Le découpage est très cinématographique, les personnages attachants (Solal le petit mécano est plein de ressources). Les décors angoissants et les véhicules bricolés sont soignés : si vous êtes fans du genre, foncez d'autant que l'histoire vous réserve de beaux rebondissement set une belle surprise pour la fin de ce premier tome qui se dévore. Mario Alberti offre un dessin et une colorisation à la hauteur de son histoire pour un premier tome qui annonce une trilogie à suivre absolument !

Pour le plaisir les huit premières planches de cette nouvelle série chez Glénat !

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Homo Homini Lupus #1 [2019]

Auteur Nathalie Z.
86

Homo Homini Lupus, cette devise d'Hobbes est le leitmotiv de ce premier tome du Mur, trilogie post-apo digne de Mad Max et qui met en scène deux enfants tentant de survivre à tout prix. Mario Alberti signe ici le scénario tirée d'une histoire d'Antoine Charreyron et le dessin d'une saga qui s'annonce très bonne et pleine de surprise au vue d'une fin originale. 

On a aimé

  • Des personnages bien trempés
  • Un décor de post apo réussi
  • Une intrigue originale

On a moins bien aimé

  • Vivement la suite !

Acheter la Bande Dessinée Le Mur : Homo Homini Lupus #1 [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Mur : Homo Homini Lupus #1 [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter