Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Homo Homini Deus #2 [2020], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mardi 29 septembre 2020 à 09h00

Un futur inique terriblement crédible

Prévue en trois tomes, Le Mur est une bande dessinée  post-apocalyptique issue d’une histoire d’Antoine Charreyron, professionnel du milieu du cinéma (Le syndrome de Babylone ou Babylon A.D, Moi, Moche et Méchant, The Prodigies, Transferts), scénarisée et mis en image par Mario Alberti (Morgana, Cutting Edge…). Le Mur est la première œuvre de Mario Alberti en tant qu’auteur complet : scénario, dessin et couleurs. Travaillant actuellement ppour une série Netflix, Mario Alberti a espoir de faire une adaptation de sa bande dessinée en série TV. 

Homo Homini Deus est le deuxième volet des aventures de Solal, jeune garçon paumé dans une France dévastée, une Europe digne de Mad max avec un aspect sombre qui s’amplifie encore dans ce tome.

Dans ce futur post-apocalyptique proche, le monde n’est plus que ruines et désolation. L’humanité survivante n’est plus civilisée : elle vit de pillages et de bidouilles s’organisant en villages de fortune ou en caravanes d’épaves vrombissantes. La force brute fait loi.

Dans cet enfer chaud et aride, le jeune Solal tente de survivre et de protéger sa petite sœur Eva.  La gamine est atteinte de troubles respiratoires et trouver des médicaments est désormais presque impossible. Leur espoir : atteindre le Mur derrière lequel existerait un Eden, un lieu de paix et d’abondance pour privilégiés et puissants… Mais il faut déjà atteindre cette enceinte imprenable et la franchir : elle est gardée par de monstrueux robots qui tueront sans hésiter tous les intrus.

Solal a réussi en fin de premier tome à franchir le Mur pour trouver les médicaments vitaux pour sa petite sœur mais l’Eden est loin du paradis imaginé. Ce qu’il découvre dans l’enceinte du Mur est effrayant. Ce paradis terrestre rêvé de tous les Européens  n’est qu’une chimère de plus, une prison à ciel ouvert où n’évoluent que des sans âmes, des êtres perdus hagards. Ces humains si on peut encore les nommer ainsi se nourrissent de la chaleur des corps vivants.  Heureusement dans ce territoire hostile, Solal a un guide, une jeune femme exceptionnelle en tout point : Jen . L’espoir de trouver des médicaments renait.

L'ambiance rappelle un peu du Moebius, le dessin est parfois un peu brut, acéré avec certaines planches moins précises  mais cela colle à l'atmosphère. Le découpage est très cinématographique, les personnages attachants (Solal le petit mécano plein de ressources et surtout la jeune fille découverte en fin de tome 1 et son côté Tony Stark). L’ambiance s’assombrit dans ce tome encore plus violent et également si réaliste : la scène d’ouverture est frappante, des réfugiés venus d’Europe essaie de forcer le passage vers cet Eden fantasmé et cela se conclue dans la douleur. Des hommes armés les repoussent aidés de technologies meurtrières sous le regard froid du fondateur du Mur, un certain Noah.

Ce deuxième tome plus sombre et plus dur laisse présager un final violent et épique. Des questions attendent encore leurs réponses. 

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Homo Homini Deus #2 [2020]

Auteur Nathalie Z.
83

Un tome 2 plus sombre comme tous les milieux de trilogie, un univers qui s'enrichit et de nouveaux personnages : ce post-apocalyptique aux enjeux écologiques et économiques est violent et réaliste. L'Eden n'est pas ce que vous croyez et Solal aura bien du mal à survivre dans ce paradis qu'il a pourtant rêvé toute son enfance ! Le Mur est une trilogie basée sur l'oeuvre d'Antoine Charreyron scénarisée et dessinée par Mario Alberti.

On a aimé

  • Le découpage dynamique
  • Le rythme
  • L'univers crédible et dense
  • Du post apo comme on l'aime
  • Le supplément interview et cahier graphique

On a moins bien aimé

  • Le dessin parfois moins abouti sur certaines planches

Acheter la Bande Dessinée Le Mur : Homo Homini Deus #2 [2020] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Mur : Homo Homini Deus #2 [2020] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Le Mur