75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Oliver Page et les tueurs de Temps #2 [2019], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le dimanche 9 février 2020 à 09h00

Le passé pourra-t-il sauver le futur ?

Sorti en janvier, le premier volet des aventures d’Oliver Page et les Tueurs de Temps se finissait sur un cliffhanger et c’est une excellente nouvelle que la suite et fin de cette histoire sorte seulement un mois après. C’est si rare en bande dessinée franco-belge d’avoir une suite moins d’un an après qu’il fallait le souligner. Un choix éditorial qui colle avec l’air du temps.

Nous avions laissé le jeune aventurier suite à la découverte d’une jeune femme en casque et armure, Wynn toute droite arrivée du futur. Pour le détail du permier tome, c'est  ici !

Oliver et Wynn ont sympathisé pendant la convalescence de la jeune femme mais le parasite lui fait des dégâts sur Londres. Wynn sait que seuls les trois anneaux peuvent par leur association produire une fréquence qui tue le parasite. Mais Oliver a offert l’un d’entre eux à la jolie Beatriz qui elle-même est à deux doigts de se fiancer à James Prown, le riche lord qui avait organisé l’expédition. Commence une course contre le parasite pour récupérer les anneaux. Oliver échoue une première fois et n’a d’autre choix que d’utiliser l’étrange trône désormais exposé dans un musée pour retourner dans le passé. S’il échoue, Wynn et lui mourront dans une ruelle sombre.

Stephen Desberg propose ici une fin d’intrigue très rythmée et complexe avec de multiples sauts temporels, des actions et leurs conséquences qui se mêlent pour une fin tendue. L’utilisation du voyage dans le temps est bien faite ce qui n’est pas toujours le cas en science-fiction. Le dessin de Griffo accompagne ce dénouement plus sombre avec certaines pages sur fond noir très réussies. Oliver page et les tueurs de temps est une histoire en deux volumes bien menée chez Glénat pour les fans des artistes et du genre.

 

Peu illustrations étant disponible, je vous propose de lire le début de ce tome ici !

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Oliver Page et les tueurs de Temps #2 [2019]

Nathalie Z.
80

Ce second tome est la conclusion d'une aventure à la fois pulp et sf bien menée : découverte archéologie étrange, menace venue de loin et du futur, voyage temporel. Desberg conclue ici l'intrigue en manipulant le temps et ses personnages dans leur lutte contre un parasite alien. Griffo avec son dessin fin et réaliste crée une ambiance sombre pour cette fin mouvementée. Une série courte pour les amateurs du genre. 

On a aimé

  • Un second tome qui conclue l'histoire
  • Une utilisation intelligente du voyage temporel
  • Une fin d'intrigue complexe
  •  

On a moins bien aimé

  • Seulement en deux tomes donc l'histoire ne sera pas plus développée notamment la partie futuriste. 

Acheter la Bande Dessinée Oliver Page et les tueurs de Temps #2 [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Oliver Page et les tueurs de Temps #2 [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Oliver Page et les Tueurs de Temps