75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Buyan, l'île des morts [2019], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mardi 7 janvier 2020 à 08h00

Quand chevaliers teutoniques et mongols se faisaient la guerre !

Buyan c’est l’île des morts dans la mythologie slave. Buyan, l'île des morts est aussi le nom d’une bande dessinée surprenante sortie chez Akileos qui vous transportera vers ce lieu magique et inquiétant.

Alors que les Mongols menés par Batu Khan ne cessent de poursuivre leurs conquêtes, des chevaliers teutoniques arrivent pour conquérir Novgorod. Le prince de cette cité, Alexandre Nevski, va devoir choisir entre la peste et le choléra, la horde d’or ou les chrétiens. Au milieu de ses factions, les peuples trinquent. Maansi a vu son village attaqué et sa femme tué. Suite à ce drame, il décide de se rendre à Buyan, cette île mythique où les morts reposeraient, le seul endroit où il a une chance de revoir sa bien-aimée.

Maansi commence alors un long périple, un voyage dangereux vers l’Ouest, accompagné de son chien loup blanc Noho. Ils croiseront alors guerriers assoiffés de sang, fanatiques religieux mais également des esprits également meurtris par la guerre. Ils feront aussi la connaissance d’un barde irrévérencieux bien décidé à les suivre jusqu’à l’île des morts.

Violent, sanglant, parfois mélancolique comme les slaves savent l’être, ce conte médiéval fantastique est un voyage époustouflant vers une histoire et une mythologie méconnues. Une histoire sur l’amour, le deuil, la conquête teintées d’événements historiques réels du XIIIème siècle. Vous y découvrirez des êtres surnaturels de ce folklore comme le gamayun, un être au corps d’oiseau et au visage de femme.

 

Buyan, l'île des morts est une byline, un conte slave dur et beau scénarisé par Martin et Xavier Etxeberria et mis en image par le talentueux Aritz Tryeba. Le trait est acéré et sans concession, les couleurs mélancoliques et douces souvent, terribles et sanglantes parfois. Un très bel ouvrage pour un texte soigné, documenté et prenant.

Une véritable réussite et une histoire au contexte très original.

A noter que le livre commence par une superbe carte qui replace les lieux en 1241 pour que les lecteurs puissent s’y retrouver et qu’un glossaire complet conclue l’album.

 

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Buyan, l'île des morts [2019]

Nathalie Z.
89

Buyan, l'île des morts est une histoire complète en 208 pages qui dépeint un voyage dangereux mené par un jeune homme marqué par le deuil. Dans une Eurasie du XIIIème siècle, chevaliers teutoniques et guerriers mongols s’affrontent versant le sang du peuple sur la neige. Mais ces actions menacent même le monde des esprits. Un conte slave mélancolique et violent, terriblement envoûtant grâce à un texte chiadé et à un dessin acéré. 

On a aimé

  • Un contexte original
  • Un dessin acéré
  • Des couleurs franches

On a moins bien aimé

  • Assez violent

Acheter la Bande Dessinée Buyan, l'île des morts [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Buyan, l'île des morts [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter