75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : le Cycle de Mithra [2019], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le jeudi 29 août 2019 à 09h00

Et si l'Empire Romain n'avait pas disparu.

Le Cycle de Mithra est une œuvre de fantasy française, originale et ambitieuse de Rachel Tanner. En 2007, le premier roman du cycle se fait remarquer aux Imaginales. Les éditions Mnémos proposent une superbe édition du cycle complet qui contient ainsi L’Empreinte des Dieux et Le Glaive de Mithra, deux romans qui forment un dyptique, mais aussi Les Sortilèges de l’Ombre, un recueil de nouvelles dans cet univers centrées sur des personnages ou des moments clés. Le livre est agrémenté d’une chronologie, d’un glossaire et de références historiques sur cette religion monothéiste qui a effectivement existé dans l’Empire romain, le mithriacisme.

Dans son œuvre, Rachel Tanner choisit son point d’uchronie dans l’Antiquité. En tant qu’historienne, elle s’est beaucoup intéressée à la grandeur et à la décadence de l’Empire romain.

« Les civilisations sont périssables ; elles naissent, se développent et disparaissent. »

L’Empreinte des Dieux

Elle décide alors d’écrire de la fantasy uchronique imaginant que la secte chrétienne est écrasée sous l’Empire et son remplacement comme nouvelle religion impériale par le mithriacisme. L’Empire ne s’effondre pas en 476 et notre histoire commence alors quelques siècles plus tard en l’an 1533 après la fondation de Rome soit en 780 après J.-C dans notre calendrier.

Le regard porté sur Rome est celui du personnage principal, une jeune femme bretonne, Judith de Braffort qui s’opposera à la religion officielle. Le monothéisme écraserait les dieux celtes, les croyances et la magie, elle ne peut laisser faire cela. Puis que pensez d’un Dieu qui ne tolère pas les autres ?

Alors que Rome tente d’imposer le culte de Mithra, le mécontentement gronde en Germanie où les barbares s’allient autour d’un certain Charles. En parallèle, l’autonomie des Armoricains dérange et en Helvétie, les tribus locales sont bien décidées à ne plus laisser passer les légions. Dans cette ambiance délétère, Judith se rend après des malheurs familiaux à Vindossa rencontrer une puissante magicienne, Ygrène, dont elle devient l’apprentie sur la demande d’un étrange dieu. A Rome, les citoyens continuent leur vie en toute insouciance entre jeux du cirque et complots politiques.

Le Cycle de Mithra fait la part belle aux batailles et Rachel Tanner sait les décrire dans toute leur horreur à la façon d’un David Gemmell ou d’un Jean-Philippe Jaworski. S’encrant dans une certaine réalité historique, elle les dépeint de façon crue, violente sans édulcorer. La guerre est ce qu’elle est, répugnante et sanglante. Son écriture ne ment pas. Dans le second roman, Le Glaive de Mithra, l’intrigue est essentiellement à Rome qui est non moins violente, dans un autre registre, plus fourbe, plus vil.

La fantasy épique de Rachel Tanner met également en avant les personnages. Ils sont écrits avec leurs doutes et leurs motivations, l’ensemble est cohérent et plein de vie. Les nouvelles en particulier apportent une épaisseur à des personnages secondaires très intéressante.

Critique de l’extrémisme religieux, uchronie très documentée, écriture maîtrisée et rythme soutenu pour un cycle majeur de la fantasy française.

Si vous ne savez pas du tout qui est Mithra :

 La religion mithriaste est un culte à mystères très ancien mais plus connu grâce aux Grecs et aux Romains. Elle est aussi connue comme religion du Taurochtone. Selon les langues anciennes, Mithra peut signifier ami, alliance ou contrat. Mithra est un dieu unique qui serait le garant de l’accord qui consacre l’ordre du monde et de la société. Il est aussi associé au soleil ou à la lumière. Il est un beau jeune homme au visage serein et au regard ardent, il porte des vêtements perses et le bonnet phrygien. Pour les fidèles, il est nécessaire d’être initié et passer plusieurs grades comme le corbeau, le lion… Il y a peu de sources écrites pour étayer ces connaissances, surtout des sources archéologiques mais il est clair vu la diffusion de ce culte que Rachel Tanner a choisi un point d’uchronie crédible. Le mithriacisme serait probablement devenu la religion dominante si le christianisme avait été étouffé dans l’œuf. Et Rachel Tanner prête au culte de Mithra dans son histoire les mêmes travers qu’à la religion du Christ : inquisition, chasse aux sorcières, massacre des infidèles…

La conclusion de à propos du Roman : le Cycle de Mithra [2019]

Nathalie Z.
88

Le Cycle de Mithra est une uchronie originale de Rachel Tanner qui dépeint une Europe médiévale dominée par un Empire romain mithriaste. Mais les peuples celtes et germains ne sont pas prêts à se soumettre et une apprentie magicienne va les aider. Cette oeuvre relève aussi de la fantasy épique avec des combats bruts et des personnages complexes, des intrigues politiques et une magie poétique. Ce cycle est un classique de la fantasy française, réédité dans une très belle version par Mnémos cette année. 

On a aimé

  • Une uchronie passionnante
  • Des combats épiques
  • Une intrigue prenante
  • Des nouvelles pour développer les personnages et l'univers en plus des romans

On a moins bien aimé

  • Il faut aimer l'ambiance empire romain

Acheter le Roman le Cycle de Mithra [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de le Cycle de Mithra [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+