75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : La voie des morts #1 [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 4 mars 2019 à 09h00

De la science-fiction anthropologique !

Nous avions rencontré les éditions Lucca en ce début d’année et j’étais donc impatiente de lire leur première production. Il s’agit d’un premier roman hybride entre fantasy et science-fiction qui a les atouts et les défauts d’un premier roman. La veilleuse d’âmes est le premier volet d’une trilogie intitulée La Voie des Morts. Ecrit par Alexis Demey, ce roman est innovant par son approche anthropologique. En effet, l’autrice est chercheuse en anthropologie biologique : elle étudie en particulier le comportement de l’homme et de ses proches parents ainsi que la notion de coopération en temps de guerre. Ses recherches marquent clairement son œuvre car ces thématiques se retrouvent dans l’approche de l’héroïne face aux êtres qu’elle rencontre et aux questions qu’elle se pose.

Mais pour comprendre, il vous faut connaître le début de cette saga. Dans un prologue qui dévoile des humanoïdes d’une fratrie chargée de protéger quelque chose d’extrêmement précieux, le lecteur comprend que l’histoire implique d’autres planètes et une guerre interstellaire. Toutefois, l’histoire débute sur Terre, en France. Nous faisons connaissance avec une jeune étudiante Maya, ses colocs, sa famille et surtout sa capacité exceptionnelle à voir les morts façon sixième sens. Un jour, c’est le fantôme, l’ondoyant comme elle les appelle, d’une petite fille qui apparait mais Maya  a du mal à la cerner. D’habitude, ces morts ont une affaire non classée qui les retient et grâce à des rêves (ou plutôt des cauchemars), Maya comprend comment les aider. Mais elle est profondément troublée par la fillette qui ne parle aucune langue connue, des éléments de sa mort ne sont pas cohérents, le décor même est en décalage avec la réalité tel les arbres qui sont un mélange de saison en termes de feuillage et de couleur. Un jour, elle suit la petite ondoyante à travers la forêt puis aperçoit un tableau suspendu dans les airs. Y est peint une forêt enneigée très proche de celle des rêves de la fillette. Maya s’approche et passe au travers de la peinture. Sans pouvoir revenir sur ses pas, la jeune anthropologue se retrouve en compagnie de la fillette fantôme dans ce nouveau monde, en réalité une planète très lointaine. Un loup s’approche comme s’il souhaitait la guider et les aventures de Maya commencent véritablement. Elle rencontrera des chevaliers juchés sur des chevaux de métal, se verra confier une mission liée à ses capacités et devra composer avec les caractères et coutumes des humanoïdes rencontrés. Perdue au milieu d’un conflit dont elle ne saisissait pas les enjeux et dont on lui cache les éléments stratégiques, Maya est-elle dans le bon camp, de qui fait-elle réellement le jeu ?

Au début de l’ouvrage, certains noms des « extraterrestres » pourront surprendre tel Isis ou Shakespeare mais l’autrice retombe sur ses pattes et ses choix sont réfléchis. L’usage du subjonctif et des subordonnées est également parfois un peu lourd mais cet aspect disparaît progressivement au fil des pages. Mais une fois ces petits défauts cités, ce roman reste d’une fraicheur plaisante. Le choix de mettre l’accent sur les relations humaines est audacieux et pertinent. Pour ce premier tome, l’aspect space opéra reste en retrait avec un road trip plutôt typé onirique et fantasy.

La conclusion de à propos du Roman : La voie des morts #1 [2018]

Nathalie Z.
74

La voie des morts est le premier volet de la Veilleuse d'âmes. Nous y suivons Maya, jeune anthropologue ayant la capacité de voir les défunts. A cause de ce pouvoir, elle est embarquée dans un conflit sur une autre planète bien loin de la Terre et dont les enjeux la dépassent. Ce premier tome n'est pas encore du space opera mais plutôt un road trip fantastique qui repose sur les relations entre les personnages. Plutôt original et assez ambitieux, il se conclue sur des questions et des enjeux qui donnent envie de découvrir la suite de la saga. 

On a aimé

  • Un premier roman ambitieux et original
  • L'aspect anthropologique surprend et interesse
  • Des relations entre les personnages travaillées

On a moins bien aimé

  • Quelques lourdeurs parfois 
  • On se pose plein de questions sur l'aspect space opera, qui auront je l'espère des réponses dans le tome suivant. 

Acheter le Roman La Veilleuse d'âmes : La voie des morts #1 [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Veilleuse d'âmes : La voie des morts #1 [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+