75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre : Le Sorceleur [2019], par Christophe H.

Avis critique rédigé par Christophe H. le lundi 18 février 2019 à 09h00

une saga transmédia

Avant d’être trois épisodes de jeux vidéo à succès édités par CD Projekt sous le titre « The Witcher » et une future série attendue sur Netflix, « Le Sorceleur » (trad. française) est une œuvre littéraire écrite par le polonais Andrzej Sapkowski.

En 1993 et 1994 paraissent les deux premiers recueils de nouvelles racontant les pérégrinations du charismatique Geralt de Riv, personnage central autour duquel vont s’initier les histoires et graviter des personnages secondaires. Parmi ces derniers se trouvent les emblématiques Jaskier le troubadour, la magicienne Yennefer ou encore Ciri, l’enfant au cœur de la saga qui paraît en version française chez Milady entre 2011 et 2015 et dont l’histoire sert de fil rouge au jeu « The Witcher 3 : Wild Hunt  ».

En ce début d’année 2019, l’éditeur Bragelonne propose de retrouver dans un grand et beau format les deux premiers volumes du Sorceleur. Le premier tome, baptisé « Le dernier vœu », pose au long de ses 320 pages les jalons de l’univers au travers des sept nouvelles proposées.

A la lecture de ces dernières, un constat se fait. Quiconque a apprécié l’univers via le jeu vidéo sera conquis. L’ambiance et les aventures sont dans le même ton, le rythme est très bien posé, quant au style, fluide et agréable, il ne souffre pas de descriptions interminables et offre un vrai plaisir au lecteur. Et bienheureux ceux le découvrant directement par ces écrits, ils y trouveront un héros maniant aussi bien ses deux glaives face aux proies qu’il traque que l’éloquence face aux têtes couronnées. Le tout prend forme dans un univers que l’on peut qualifier de médiéval fantastique dans lequel rôde un bestiaire aussi varié que dangereux. Ce bestiaire tient également une place centrale dans les nouvelles. En effet, Geralt de Riv est un « Sorceleur », un mercenaire aux compétences surdéveloppées et maniant les Signes, une magie particulière. Son gagne-pain est de parcourir le monde à la recherche de contrats proposant une somme d’argent contre l’élimination de monstruosités diverses. Si le postulat est, de ce fait, très simple, l’intérêt des nouvelles vient notamment de la richesse du bestiaire (et donc de la capacité à se renouveler), ainsi que des choix moraux qui complexifieront cette base de départ. Le schéma « classique » pour une nouvelle du Sorceleur peut-être déterminé comme suit : un lieu, un contrat, une enquête et une baston. L’enquête est le cœur même de l’histoire. Elle permet de comprendre les tenants et les aboutissants des enjeux, les intrigues qui parfois se sont tissées, offrant aux lecteurs un développement de l’aventure cohérent et aux rebondissements parfois étonnants. Un fil rouge entrecoupe les nouvelles donnant ainsi du lien à l’ouvrage. Les aventures se lisent d’un trait et il est aisé d’en enchaîner quelques-unes d’affilée.

Le second, baptisé du nom d’une des nouvelles « L’épée de la providence », poursuit dans la lignée et fait rencontrer à notre « héros » Ciri, l’Enfant-Elu qui deviendra à son tour un personnage tout aussi central que Geralt dans les romans suivants. Nous y retrouvons d’autres histoires qui enrichissent l’univers créé par Andrzej Sapkowski, permettant aujourd’hui à une communauté de fans de le retrouver sur divers médias. Car en parallèle des jeux vidéo et de la série à venir, un jeu de rôles fera également son apparition en VF à la fin du mois de mars chez Arkhane Asylum Publishing. Et, si vous souhaitez découvrir rapidement et facilement les histoires du Sorceleur avant de prendre la vague de plein fer, rien de tel que de débuter par ces deux volumes qui vous en donneront un très bel aperçu.

La conclusion de à propos du Livre : Le Sorceleur [2019]

Christophe H.
85

Bragelonne propose deux beaux livres de Fantasy pour cet univers de Sapkowski. Les nouvelles originales permettront aux amateurs du Sorceleur de revenir aux sources de la saga, et offrent aux néophytes une bonne entrée en matière avant de profiter de l'oeuvre sur d'autres supports. Mais pour les fans, il s'agit surtout d'un incontournable. 

On a aimé

  • un retour aux sources de l'univers
  • une lecture agréable et fluide
  • une édition de belle qualité

On a moins bien aimé

  • un index pour le bestiaire aurait été un petit bonus intéressant

Acheter le Livre Le Sorceleur [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Sorceleur [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+