75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Last Hero Inuyashiki #1 [2015], par Synda G

Avis critique rédigé par Synda G le vendredi 25 janvier 2019 à 14h00

Grands pouvoirs, grandes responsabilités

À 58 ans, Ichiro Inuyashiki est loin d’être un modèle pour ses enfants. Vieux avant l’âge, méprisé de tous, il a vécu toute sa vie en employé de bureau minable et n’a pour toute amie que sa chienne Hanako. Comme si cela ne suffisait pas, on lui diagnostique un cancer en phase terminale lors d’un examen de routine… C’en est trop pour le pauvre vieillard. Alors qu’il pleure de désespoir dans un parc en pleine nuit, une lumière aveuglante apparaît… et c’est l’impact !

À son réveil, étendu dans l’herbe, Inuyashiki n’est plus le même. Il a été transformé en cyborg surpuissant, libre de faire ce qu’il veut de ses nouveaux pouvoirs, le meilleur comme le pire. Et il n’est pas le seul dans ce cas…

Loin d’être né de la dernière pluie, Hiroya Oku peut se permettre d’avoir le badge "Maître de la Science-fiction" accroché sur sa veste. En effet, après nous avoir scotché avec son manga Gantz (ô combien adapté depuis en anime et films), il revient en 2014 avec la fiction que je vais vous présenter et qui vient de se terminer en France en Août 2018 complétant avec ce dernier tome une série de dix mangas.

Je vais donc revenir sur ce petit phénomène qu’est Last Hero Inuyashiki.

Last Hero Inuyashiki a cartonné au pays du soleil levant, un succès lui ouvrant les portes d’une série anime disponible sur Amazon Prime et d’Inuyashiki, un film live sorti en 2017 qui a obtenu le Corbeau d’Or au Festival International du Film Fantastique de Bruxelles en 2018. Mais pour cette critique je ne me base que sur le manga !

Visuellement, pour mieux comprendre l’œuvre, je vais commencer par parler du style de l’auteur, car avouons-le il est tellement reconnaissable que ça vaut la peine de s’y attarder.

Nous sommes devant une œuvre que je qualifierais de photo-réaliste, surtout les décors, les personnages gardent un style plus « cartoon », mais difficile de passer à côté de cette étrange sensation comme pour cette fameuse "vallée dérangeante" que l’on ressent face à un robot humanoïde.

L’utilisation des trames sur les planches donne un effet granuleux à un trait clinique, net, d’une précision chirurgicale. Les bulles de dialogues sont quasi absentes, on y parle peu, c’est l’action qui prime. Discrètes, elles laissent également place au contemplatif (beaucoup, mais alors énormément de cases sans dialogue), ces moments de pause, transitions accentuant les scènes plus dynamiques. Le dessin est dans tous les cas un acteur important de cette sensation de malaise palpable tout le long de la lecture.

Last Hero Inuyashiki c’est le destin croisé entre notre héros (un homme de 58 ans qui en parait 20 de plus) et son antagoniste (dont je me garderai bien de vous en faire le portrait) qui vont prendre des chemins totalement différents sur l’utilisation et l’utilité de leurs capacités. Devenir un super héros et faire le bien ou devenir un tueur en série et obtenir le pouvoir, par la force, d’un monde qui vous a pourtant rejeté, voici l’une des problématiques abordées dans ce manga.  

Last Hero Inuyashiki c’est la confrontation entre deux générations toutes deux perdues dans les méandres du consumérisme à outrance, d’une société traditionnaliste et sectorisée.

​La ville, élément prépondérant dans les œuvres de l’auteur, ici Tokyo et ses habitants, est un acteur tout aussi important que nos deux héros, ils devront s’y confronter eux et leurs pouvoirs. Dépersonnalisé, déshumanisé, ce que nous ne comprenons pas, ce que nous ne voulons pas, le rejet est ici la cause de tous les maux ("mots" également) d’une société désenchantée.    

La conclusion de à propos du Manga : Last Hero Inuyashiki #1 [2015]

Synda G
80

Last Hero Inuyashiki est un manga que je recommande aux amateurs de SF (je vous sais nombreux par ici) et de comics (je ne vais pas me répéter). Ce petit bijou de seulement dix volumes se lit rapidement sans temps mort. L’auteur nous fait voyager dans la réalité de notre monde cruel, mais l’espoir en une humanité meilleure éclaire de sa flamme vacillante les recoins de nos pensées. 

On a aimé

  • Un style reconnaissable, les lecteurs de Gantz ne seront pas dépaysés
  • Une histoire contemporaine des luttes actuelles
  • Une belle adaptation VF

On a moins bien aimé

  • La froideur du style ne sera pas toujours trouver son public
  • Une histoire (sur dix tomes) qui ouvre trop de perspective pour une série aussi courte

Acheter le Manga Last Hero Inuyashiki #1 [2015] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Last Hero Inuyashiki #1 [2015] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+