75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : The Cobbler, par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le dimanche 12 avril 2015 à 13h00

Un film pour se sentir bien dans ses pompes

Un cordonnier du quartier juif de New York (Adam Sandler) vit sa vie pépère dans sa petite boutique familiale qui ne marche pas très fort. Il répare des chaussures et vie chez sa mère, son père est parti il y a des années sans donner de nouvelles. Mais lorsque sa machine à fixer les semelles tombe en panne et qu'il doit réparer les chaussures d'un client agressif pour le soir même, il décide d'aller utiliser la vieille machine à pédales familiale entreposée dans la cave pour finir son travail. Et c'est là que sa vie bascule.

Cordonnier, une vie pépère

The Cobbler est un film fantastique américain dont l'idée de base semble être tiré des proverbes sur les cordonniers. Vous connaissez le fameux « c'est le cordonnier le plus mal chaussé » ou l'expression « être bien dans ses chaussures » ? Le film va prendre au mot ces expressions courantes et par le biais du fantastique nus donner une histoire plutôt amusante à suivre. Le cordonnier va trouver le moyen de littéralement se transporter dans la peau des clients pour lesquels il a travaillé dès qu'il utilise leurs chaussures. En clair, dès qu'il va mettre leurs chaussures, il va devenir comme eux, avoir leur tête, leur accent, leur corps et notre cordonnier va s'en servir pour changer de vie pendant qu'il détient leurs chaussures.

Steve Buscemi sous exploité

La réalisation est plutôt classique pour cette comédie fantastique pas extraordinaire mais suffisamment alléchante pour être intéressante jusqu'au bout. Qui n'a pas rêvé de pouvoir se retrouver dans le corps de quelqu'un d'autre pour gouter à sa vie ? Du coup, notre petit  cordonnier va essayer d'en profiter de manière gentillette. C'est une comédie et le film se gardera bien d'aller trop dans l'excès. Il va essayer de profiter d'un corps d'apollon pour sortir en boite et avec du succès auprès des filles mais la maladresse du jeune homme lui fera tout rater. Il va alors plutôt essayer de faire le bien autour de lui. Comme je disais, ça reste une comédie. Le casting n'est pas trop mal. Dustin Hoffman et Steve Buscemi font des apparitions modérées mais apportent un petit cachet supplémentaire au film. Adam Sandler a toujours cet espèce d'air un peu bébête qui colle à merveille au personnage qu'il interprète.

Un peu de nudité mais toujours sobre

Il y a quelques bons moments et bonnes idées de transformation. Le choix des personnages qu'il va incarner y fait beaucoup et permet un décalage intéressant. Cela permet aussi à d'autres acteurs de prendre le rôle principal l'espace de plusieurs minutes, ne faisant apparaître Sandler à l'écran beaucoup moins de fois. On pourra regretter que le cordonnier ne dépasse pas les bornes et reste vraiment sage, ce qui aurait pu créer des situations proches de Very Bad Trip. Le simple fait de mettre les chaussures d'un autre lui paraît presque déjà comme un délit alors en commettre des vrais lui semble impensable. On aurait pu voir le film se transformer en film de super héros, une sorte de justicier dans la ville capable de rétablir l'ordre selon le choix de ses chaussures, mais non. La fin du film va nous révéler l'origine du pouvoir et la vérité cachée sur son utilisation et mettra aussi fin au mystère et à la magie du film, ce qui est assez dommage.

choisir ses chaussures c'est toujours un problème

La conclusion de à propos du Film : The Cobbler

David Q.
62

The Cobbler part d'une idée intéressante mais la sous-exploite pour se cantonner à une comédie fantastique correcte. Le principe aurait pu donner un résultat très différent si l'envie de rester sage n'était pas aussi forte. L'ensemble se tient à peu près mais la fin veut rajouter une couche inutile qui gâche un peu le plaisir. Il reste cependant un film qui fera parfaitement l'affaire pour un soir de semaine devant la télé.

Que faut-il en retenir ?

  • L'idée de départ du fantastique
  • Un casting plutôt sympa

Que faut-il oublier ?

  • Reste trop gentillet du début à la fin
  • Pas de prise de risque
  • Une fin qui gâche un peu tout à vouloir en faire trop

Acheter le Film The Cobbler en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Cobbler sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+