75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film d'animation : Le Chat Potté [2011], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le lundi 2 janvier 2012 à 18h05

Hello Kitty au Far-West

Critique de la VF en 2D.

Alors que les deux derniers Shrek continuent de connaître un certain succès malgré une qualité de plus en plus défaillante, DreamWorks tente de diversifier sa juteuse licence en nous offrant, en guise de spin-off, ce truculent Chat Potté.

Véritable star de Shrek 2, cette parodie du Chat botté de Charles Perrault en version Latin Lover était bien le seul personnage méritant vraiment une film sur sa petite personne. En projet depuis le succès de cet opus, ce nouveau film d'animation signé Dreamworks débarque enfin dans nos salles. On pouvait légitimement craindre le pire quand on regarde les derniers Shrek - qui sont en total perte de sens et d'identité - d'autant plus lorsque l'on sait que le réalisateur aux commande de ce projet est Chris Miller, réalisateur de Shrek le troisième (jugé par beaucoup comme le moins bon de la série). Mais contre attente, ce Chat Potté réussit à relever la pente et s'avère être un divertissement assez honnête.

Ce spin-off est également un préquel rancontant la vie du célèbre matou avant sa rencontre avec un certain ogre vert caractériel. Mais il ne s'agit pas seulement (et heureusement !) d'un biopic consacré au personnage ; en effet, c'est une véritable aventure qui est ici proposée. On retrouve ici notre Felin Lover à la poursuite des fameux haricots magiques du conte éponyme, reprenant l'idée d'un château dans les cieux gardé par un géant détenant une oie pondant des œufs d'or. Pour redorer son blason dans le patelin de San Ricardo, le Chat Potté va se lancer à la poursuite de Jack et Jill, un couple de malfrats en possession des graines. Il sera aidé dans sa tâche par la délicieuse Kitty Pattes de Velours, une chatte extrêmement douée dans le vol, ainsi que par son meilleur ami d'enfance, l'œuf Humpty Dumpty.

Le nom du village a du vous mettre la puce à l'oreille, ce film s'éloigne de l'univers médiéval de Shrek pour le mélanger avec une ambiance western à la sauce mexicaine. Ce changement de décor sied d'ailleurs parfaitement au héros, qui prend plus d'importance dans ce décor. On comprend rapidement que le personnage est suffisamment charismatique porter le film sur ses épaules. Sa quête prend des allures de chasse entre bandits, avec quelques règlements de compte rendant l'aventure assez rythmée, ainsi que de nombreuses scènes épiques réussissant souvent à en mettre plein la vue. A ce niveau, Le Chat Potté est une aventure riche en action, un véritable blockbuster familial réussissant à un offrir un divertissement de qualité.

Malheureusement, il n'entrera jamais au panthéon des films d'animation, car il ne passe jamais par d'autre émotions que le rire ou le frisson procuré par les scènes d'action. Pourtant, quelques scènes essayent de nous impliquer dans la relation conflictuelle entre Humpty Dumpty et le Chat, mais cela fait rarement mouche, et ce notamment parce que les agissements et les changements de tempéraments de l'oeuf sont trop caricaturaux, et ne tiennent pas la route sur la longueur. Ces désidératas détruisent rapidement sa crédibilité scénaristique, et les grandes révélations finales sont trop grandiloquentes pour qu'une personne de plus de quinze ans tombe dans le panneau. Le scénario est donc grotesque par certains aspects, avec de nombreuses incohérences qui gâchent un peu l'expérience pour les adultes.

En dépit de cela, le film réussit à réjouir tous les publics. Si Shrek 4 avait perdu son humour mature et sa visée parodique, ce spin-off parvient à faire rire différentes générations. Cela passe par de nombreuses références aux contes, mais également aux western, qui apparaissent tant dans le ton des dialogues que dans l'ambiance du récit. A l'instar de Megamind, ce projet a reçu le concours de Guillermo Del Toro (officiant comme producteur exécutif), sa présence ayant peut-être permis cette bonne tenue du long-métrage. De plus, si vous aimez et/ou possédez un chat, beaucoup de références au comportement de ces boules de poil ont chance de faire mouche, comme cette superbe scène de battle dance dans un bar réservé aux chats.


Le film doit également beaucoup à l'alchimie qui existe tant entre le Chat Potté et Kitty qu'entre les deux brigands Jack et Jill, qui ont un peu de mal à définir le futur de leur relation. Le premier duo bénéficie des voix originales d'Antonio Banderaset Salma Hayek (le duo caliente de Desperado), la VF, quant à elle, se repose respectivement sur Boris Rehlinger (doubleur original du personnage) et Virginie Efira lesquels, comme l'ensemble du casting français, relèvent haut-la-patte l'exercice montrant le soin apporté à la localisation.

Pour finir, parlons un peu de la technique. DreamWorks continue de nous bluffer sur ses productions, de la même manière que Dragons et Megamind nous en avaient mis plein les mirettes. On ne fera pas ici la comparaison stérile avec les productions Pixar, car les qualités sont au rendez-vous pour les deux studios depuis un bon moment. Les fourrures des chats sont ici parfaites, et on se surprend souvent à repérer leurs irrégularités. Ensuite les décors beaux, et sont assez variés pour que l'impression d'aventure épique soit renforcée. Quelques scènes de poursuites et tout le passage au royaume des cieux sont des grands moments de bravoure correctement animés qui parviennent sans peine à nous transporter. Pour ce qui est de la mise en scène de Chris Miller, rien de bien particulier à signaler, ce pur produit de la maison DreamWorks réussit à donner vie à l'aventure avec une approche aussi convenue qu'efficace. Tout est donc calibré pour que le film soit un divertissement des plus accessible sachant plaire à toutes les générations.

La conclusion de à propos du Film d'animation : Le Chat Potté [2011]

Bastien L.
67

Le Chat Potté est un bon divertissement montrant le savoir-faire des studios DreamWorks en terme de films d'animation faits pour toute la famille. On apprécie ainsi l'humour plutôt réussi, ainsi que le côté épique bourré de scènes d'anthologie qui se dégage du film. Il est donc le prototype du métrage qui fera passer un bon moment pendant son visionnage, mais dont l'efficacité s'estompe peu de temps après la sortie de salle. La faute surtout à un scénario manquant cruellement de travail, car trop perfectible dans ses grandes lignes. Du fast-food cinématographique en somme...

Acheter le Film d'animation Le Chat Potté en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Chat Potté sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Shrek