75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Volcano High [2001], par Valérie L.

Avis critique rédigé par Valérie L. le jeudi 4 février 2010 à 15h16

Kamehameha

Après s'être fait renvoyer pour la xième d'un lycée pour « usage de pouvoirs surnaturels », Kyung Sou atterrit à « Volcano High School », le lycée où finissent les rebuts du circuit scolaire. Bien décidé, cette fois à se tenir tranquille et suivre une scolarité normale, il va se retrouver, malgré lui, au sein d'une guerre de gangs qui fait rage. La cause en est l'existence d'un manuscrit qui permettrait d'obtenir des pouvoirs infinis...

À cheval entre la farce et les cent vingt-cinquièmes degrés, Volcano high est le film « fast food » typique qui se déguste au visionnage et s'oublie dès que "The end" apparaît au générique. C'est grâce à ses bastons, esthétiquement improbables, que ce film se forge une identité visuelle qui n'a pas à rougir face à un Matrix...Bon, soit, la comparaison est exagérée, mais l'idée est là...Il y a notamment des combats à grand renfort d'eau qui sont magnifiques et nous feraient presque oublier le principal: un pauvre scénario miséreux perdu au milieu d'adolescents peroxydés et décolorés qui se foutent sur la gueule...

Le tout agrémenté de la présence charismatique (si, si!) du personnage principal, campé par un Jang Hyeok, blond, qui, même si il le frise parfois, n'est jamais ridicule. Un acteur qui joue avec son personnage, le rendant sympathique limite attachant. Évidement, on retrouve la grammaire classique du cinéma d'action, avec ses codes de couleurs symboliques ( héros en blanc, méchant en noir...) ses mouvements de caméra rapides qui donnent de l'impulsion aux bagarres, ses zooms avant vertigineux et des champs contre champs efficaces qui donnent du rythme et font qu'on ne s'ennuie pas.

Ce qui sauvera définitivement le film, de la grosse poubelle des séries Z indigestes, c'est un humour entre le gros burlesque et le subtil, gags visuels avec quelques petites références aux films de la Shaw Brothers.  Tae-gyun Kim, qui signe ici son premier film, peut se féliciter d'avoir déjà un style qui lui est propre, même si il s'est généreusement inspiré des uns et des autres.

 

La conclusion de à propos du Film : Volcano High [2001]

Valérie L.
60

Navet à cheval entre B et Z qui se regarde avec un paquet de pop corn à la main, quelques potes, une bonne ambiance propice à la marrade et voir quelque bières qui aideront certains à apprécier le film, spécifiquement les chorégraphies incroyables dignes des plus grands films d'art martiaux.

Que faut-il en retenir ?

  • Visuellement bluffant
  • Humour efficace

Que faut-il oublier ?

  • Scénario inexistant
  • personnages grossiers dans leur traité

Acheter le Film Volcano High en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Volcano High sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Volcano High

  • Voir la critique de Volcano High : Mutants récalcitrants
    44

    Volcano High Critique du film par Nicolas L.

    Mutants récalcitrants : Vulcano High est une comédie potache qui baigne dans une atmosphère d’arts martiaux et de mutants en crise d’adolescence – malgré …
    Temps de lecture : 3 mn 35