75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Stonehenge [2007], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le jeudi 13 décembre 2007 à 14h57

Concept ludodruidique?

Au delà de l’aspect purement cosmétique, qu’il est difficile de causer objectivement de Stonehenge ! Comme je suis partisan du moindre effort, je vais donc d’ailleurs commencer par là. Stonehenge se présente donc sous la forme d’une belle boîte aux reflets glacés (un peu différente donc du style habituellement adopté chez UbIK) dans laquelle se trouve une petite quantité de pions (druides en plastique moulé, disque et barrette), un paquet de cartes numérotées, 5 pierres dressés (les trilithons) en plastique gris pas très jolies et un très élégant plateau de jeu. Au final, c’est du matériel de qualité, très costaud, sans être esthétiquement transcendant.
Passons maintenant au plus difficile, à savoir répondre à la question: « dis m'sieur, Stonehenge, c’est quoi ? »
Pour faire court, je pourrais dire que Stonehenge n’est pas un jeu, mais un concept. C’est vrai, je me faciliterai la vie, mais pour le coup vous ne vous retrouverez pas très avancés. Je vais alors un peu développer le truc, en commençant par un comparatif osé. Vous souvenez-vous de l’un de vos premiers jeu de société ; la fameuse mallette de jeu ? C’était en général une boite dont les faces extérieures présentaient un damier imprimé et dont contenu proposait nombre de petits jeu comme les Petits Chevaux, le backgammon et autres Jeu de L’Oie. Et bien, Stonehenge, c’est un petit peu ça.

Le grand druide, de Bruno Faidutti

La différence majeure, c’est que Stonehenge ne propose qu’un seul plateau et qu’une seule variété de pions. A partir de là, les différents concepteurs se sont attelés à la tache, à savoir créer un jeu original en utilisant tout ou partie des ces matériaux. Les premiers à s’être penchés sur le sujet ont des noms prestigieux : Richarg Borg, Bruno Faidutti, Mike Selinker, Richarg Garfield et James Ernest. Tous ont alors mis au point des petits jeux rapides, mixant hasard et réflexion, pour 3 à cinq joueurs. Ces petits jeux ont l’avantage de proposer différentes mécaniques ; le jeu de Richarg Garfield est un jeu de majorité, celui de James Ernest un jeu d’enchère, etc. Tout le monde devrait donc y trouver chaussure à son pied. Gros regret cependant : qu’il ne soit proposé aucune règle pour deux joueurs. Pour un jeu de ce type, je trouve que c’est une grosse lacune.
L’une des autres particularités de Stonehenge, c’est que – à la manière de ces jeux vidéo bénéficiant d’un module d’édition - ce jeu de plateau est avant tout une boîte à outils pour les amateurs, les bidouilleurs et les concepteurs professionnels. L’éditeur encourage donc tous les développements de règles possibles, à la condition de se contenter du matériel fourni. Les règles les plus originales sont ensuite mises gratuitement à la disposition de la communauté de joueurs sur le site de Titanic Games. Vous en trouverez déjà une bonne trentaine… Largement de quoi occuper les longues soirées d’hiver, en attendant près du feu un solstice d’été qu'il vous sera convenable de fêter à… Stonehenge, naturellement !
La magie de Stonehenge, de Richard Garfield


La conclusion de à propos du Jeu de société : Stonehenge [2007]

Nicolas L.
75

Cinq jeux pour le prix d’un ! Et conçus par des « stars » du milieu ! Que demander de plus ? C’est sur, vu de ce point de vue optimiste, Stonehenge se révèle être un véritable bijou, d’autant plus que de nombreuses règles supplémentaires commencent à envahir les forums du web (en général en anglais). Seulement, il ne faut pas s’ôter de l’esprit que en raison des restrictions conceptuelles dues à ce matériel unique et à la politique adoptée par les créateurs, ces jeux restent des petits exercices de réflexion funs et assez courts. Un aspect pratique qui peut rebuter tous les joueurs appréciant les « gros jeux » à la thématique forte. Les plus gros défauts du jeu sont à mon avis l’absence d’un mode deux joueurs et une traduction des règles parfois peu compréhensible.

Que faut-il en retenir ?

  • Un concept intéressant
  • Cinq jeux fun et intelligents pour le prix d’un
  • Une véritable boîte à outil aux possibilités illimitées

Que faut-il oublier ?

  • Une traduction française parfois peu claire
  • Ne convient pas aux amateurs de gros jeux
  • Pas de règle pour deux joueurs
  • Du matériel quand même assez abstrait

Acheter le Jeu de société Stonehenge en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Stonehenge sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+