75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Le Mystère de l'étoile [2007], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le jeudi 1 novembre 2007 à 20h35

Une surprise inattendue...

On pouvait honnêtement être en droit de ne rien attendre de Stardust ; en effet, au vu de la misérable bande-annonce censée nous vendre le film, nous semblions être parti pour nous taper un énième Harry Potter-like nous racontant les pérégrinations d'un jeune premier tentant de déjouer les plans diaboliques des forces du mal et ainsi sauver son monde. Des figures imposées aujourd'hui devenues absolument insupportables, et ce depuis qu'on les retrouve régulièrement dans toutes sortes de productions surfant sans vergogne sur le succès du petit binoclard et de ses amis. Bref, malgré la qualité du matériau original, tout de même signé par le talentueux Neil Gaiman, Le mystère de l'étoile semblait n'avoir d'autres ambitions que de vouloir pomper un maximum d'argent aux quelques pigeons trop naïfs pour tenter l'aventure dans les salles obscures. Et pourtant...

Et pourtant, Stardust fait au final énormément penser à des films de la veine de The Princess Bride. Sans pour autant atteindre un même niveau de qualité, et bien que très éloignés au niveau visuel ou du point de vue scénario, l’esprit qui anime les deux films est sensiblement le même : la volonté de raconter un conte de fée classique en piochant dans tous les codes du genre pour ensuite mieux les détourner, s’en jouer ou s’en moquer, mais tout en en restant respectueux. Le film s’adresse donc aux petits comme aux plus grands : les enfants y verront un fabuleux conte de fée, pleins d’aventures et de péripéties, les adultes s’amuseront de voir le film partir sur des sentiers qui diffèrent des autres productions de ce genre, et ce sans jamais se prendre au sérieux.

Une belle réussite donc, qui passe tout d’abord par un scénario qui fait la part belle aux dialogues et aux personnages. Si Tristan, le héros de l’histoire, n’est que très prévisible et ne présente aucune forme d'intérêt, le microcosme qui gravite autour de lui est composé de personnages forts, que ce soit les premiers rôles (l’étoile, la sorcière), les rôles secondaires (le capitaine Shakespeare) et même ceux qui ne font qu'une simple apparition (les fantômes). Tous sont interprétés par une batterie de comédiens qui, visiblement, sont venus pour s’amuser (Robert DeNiro, qui joue avec son image, livre une prestation franchement drôle) ou qui, parfois, ne font que de simples apparitions hilarantes (Rupert Everett, Peter O’Toole).

Derrière la caméra, Matthew Vaughn réalise son film de manière particulièrement efficace - avec deux fois moins d'argent qu'un Harry Potter, il réussit à mettre en boite un film visuellement bien fait, qui ne montre que très rarement son manque de budget - tout en restant fidèle au sujet et à l'esprit de l'histoire. Malheureusement, Vaughn montre une nouvelle fois ses limites de réalisateurs en démontrant de manière flagrante sa visible incapacité à créer quoi que ce soit. A l'instar de son premier long-métrage, Layer Cake, il ne se contente que de reprendre ce qui fonctionnait bien ailleurs - on repense sans cesse à d’autres films à la vue de tel plan ou de telle séquence - pour livrer un film honnête, mais dénué de toute vraie magie.

De plus, le film souffre énormément de sa trop longue durée ; ces deux heures emplies de péripéties souvent inutiles finissent par vraiment fatiguer quand, arrivé aux deux tiers du long-métrage, le rythme commence à sérieusement s’essouffler. L’histoire, beaucoup trop simpliste dans ses tenants et aboutissants, n’est ainsi clairement pas faite pour remplir une aussi longue durée cinématographique. Le film aurait donc visiblement gagné à être amputé d’une bonne vingtaine de minutes, obligeant ce faisant le scénario à se centrer sur son histoire plutôt que de partir trop souvent dans tous les sens.

Enfin, le côté "adaptation” de roman se fait parfois cruellement sentir. On devine ainsi assez souvent où se situaient les changements de chapitres, le passage d’un rebondissement à l’autre ne se faisant souvent qu’à l’aide d’un fondu maladroit ou d’une coupure un peu brusque. Conséquence inévitable : on se retrouve parfois devant d’énormes incohérences, et ce notamment pour tout ce qui touche au relief, aux distances et au temps mis à les parcourir. La trame du film, de toute façon, n’était pas suffisamment bien construite pour arriver à enchainer logiquement toutes les péripéties contenues dans l'histoire.

La conclusion de à propos du Film : Le Mystère de l'étoile [2007]

Vincent L.
65

Sans génie aucun, Matthew Vaughn livre un conte de fée décalé et déjanté, aux personnages forts, aux dialogues savoureux et doté d'un casting quatre étoiles qui s'amuse visiblement. Une bonne surprise que ce Stardust qui, s'il possède trop de défauts pour devenir une référence du genre, possède un capital sympathie non négligeable.

Que faut-il en retenir ?

  • Des personnages funs,
  • Des dialogues qui font mouches,
  • Un esprit bon enfant,
  • Un casting qui s'amuse,
  • Une réalisation efficace.

Que faut-il oublier ?

  • Trop long, avec trop de péripéties,
  • Trop d'incohérences,
  • Une trame narrative simplette,
  • Une réalisation sans génie.

Acheter le Film Stardust : Le Mystère de l'étoile [2007] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Stardust : Le Mystère de l'étoile [2007] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Stardust

  • Voir la critique de BO-OST Stardust : Stardust OST
    70

    BO-OST Stardust Critique du musique par Manu B.

    Stardust OST : Au final, le score de Stardust reste un peu trop classique, même si quelques morceaux sont assez remarquables. On attendra sa proc…
    Temps de lecture : 1 mn 12

  • Voir la critique de Le Mystère de l'étoile : une etoile un poil terne
    75

    Le Mystère de l'étoile Critique du film par Gil P.

    une etoile un poil terne : De bons acteurs, un bon réalisateur mais un scénario un peu trop manichéen, bien dommage car les ingrédients étaient la pour faire…
    Temps de lecture : 13 s

  • Voir la critique de Le Mystère de l'étoile : Recherche poussière d’étoile blonde à forte poitrine
    60

    Le Mystère de l'étoile Critique du film par Nicolas L.

    Recherche poussière d’étoile blonde à forte poitrine : Stardust est un sympathique conte de fée qui devrait contenter les plus jeunes et les fan du genre. J’ai quand même eu l’impressio…
    Temps de lecture : 3 mn 49

  • Voir la critique de Le Mystère de l'étoile : adaptation en demi-teinte
    60

    Le Mystère de l'étoile Critique du film par Richard B.

    adaptation en demi-teinte : Stardust possède un certain nombre de défauts et n'arrive jamais à égaler le roman de Neil Gaiman. Cependant, il provoque une cert…
    Temps de lecture : 3 mn 49

  • Voir la critique de Stardust : L’aventure féerique visitée par Gaiman !
    80

    Stardust Critique du roman par Richard B.

    L’aventure féerique visitée par Gaiman ! : Neil Gaiman, s’offre son pays imaginaire ! Une fois arrivé à la fin, le lecteur en vient même à souhaiter une suite qui nous conte…
    Temps de lecture : 3 mn 4

  • Voir la critique de Stardust : Gaiman émerveille
    85

    Stardust Critique du roman par Manu B.

    Gaiman émerveille : Avec ce magnifique roman, Gaiman explore avec brio les contes de fées. A lire sans attendre !
    Temps de lecture : 1 mn 54

  • Voir la critique de Stardust : Un conte de fée pour adulte
    95

    Stardust Avis sur le roman par Donuts

    Un conte de fée pour adulte : C’est un retour direct vers notre enfance que nous propose ici Neil Gaiman. On découvre, par le truchement de Tristan, ce pays …
    Temps de lecture : 28 s