75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Filien #3 [2006], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 24 septembre 2006 à 10h58

Voyage à travers le temps ?

Shâal est morte ! Aussi difficile à penser qu’à croire. Même, Galin n’y croit pas. Il se retrouve hanté par le remords, et cela, depuis plus d’un an. Puis, rien ne s’arrange pour lui, puisqu’il se retrouve enfermé avec Filien dans une prison. Comment en sont-ils arrivés là tous les deux ? Tous les espoirs sont-ils perdus pour le royaume de Ganahan ?
Raphaël Drommelschlager avait réussi à surprendre avec la mort de Shâal, va-t-il réussir une nouvelle fois ? Je serais en parti prêt à dire oui ! Encore une fois, la fin va de ce nouveau chapitre, va se révéler aussi inattendu, que redoutable d’efficacité. Pourtant, certaines options posées pourraient rendre le dernier volet et sa conclusion assez prévisible. J’espère juste que Raphaël Drommelschlager n’espère pas tout résoudre à coup de voyage dans le temps. Si ce dernier arrive à conclure avec la même efficacité qu’il le fait depuis le tome 2, il sera clair que la série des 4 princes de Ganahan aura été une pure réussite.
En terme de construction, Raphaël Drommelschlager change la lecture linéaire pour nous introduire directement dans l’environnement carcéral. Petit à petit nous aurons le droit au Flash-back afin de comprendre pourquoi ils en sont là. Le fait de changer la narration d’un tome à l’autre, permet là aussi de surprendre le lecteur et de la captiver sur le ‘pourquoi du comment’. Franchement j’adore et j’ai été pris par l’intrigue de tout le long.


Dire que j’adore le trait de Tony Valente est une pure réalité. D'abord, son ancrage est fin et très lisible, ont à pas mal aux yeux, les plans sont variés et dynamiques et les visages très expressifs. J’aimerais trouver à redire, histoire de dire que je vois quelques imperfections, mais non, je me suis tout simplement régalé à regarder chacune des cases. Tony Valente est passé depuis le tome 2 à la mise en couleur, là encore généralement, c’est admirable ! Je dirais que je ne suis pas trop fan des pages 23,24 et 25 dans la mise en couleur ou le vert est assez présent et pas vraiment attirant à l’œil. Mais pour le reste : rien à dire, Tony Valente à assurément du talent et sa carrière de dessinateur et aussi prometteuse qu’à suivre de très près.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Filien #3 [2006]

Richard B.
90

Filien, le 3éme tome des 4 princes de Ganahan surpasses les espérances autant qu’il peut inquiéter pour la conclusion à venir. Drommelschlager surprend encore une fois, mais apporte une perception de la conclusion qui peut sembler un poil prévisible. Si ce dernier conclut de manière aussi efficace qu’ici, assurément Ganahan se révélera une grande série. Vivement le tome 4 !!

Acheter la Bande Dessinée Filien en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Filien sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les 4 Princes de Ganahan

  • Voir la critique de Shâal : Tony Valente un dessinateur à suivre…
    86

    Shâal Critique de la bande dessinée par Richard B.

    Tony Valente un dessinateur à suivre… : Il y a des albums où il y a peu de chose à dire, peut-être pourraient-ils être meilleurs ? Peut-être pourraient-ils aller plus dan…
    Temps de lecture : 2 mn 12

  • Voir la critique de Galin : Au programme : Dépaysement !
    80

    Galin Critique de la bande dessinée par Richard B.

    Au programme : Dépaysement ! : Les 4 Princes de Ganahan est un album plein de promesse a l’introduction bien mené, et au dessin certes très influencé mais de tou…
    Temps de lecture : 2 mn 15