75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : La dernière bataille #7 [2002], par Lujayne M.

Avis critique rédigé par Lujayne M. le mardi 30 mai 2006 à 02h14

L'opus de trop...

Aie, aie, aie. Voilà ce que j'ai pensé en refermant le livre. Une grosse déception, donc, pour cet ultime tome, qui voit la "destruction" de Narnia, et ce malgré le grand plaisir que l'on a à retrouver tous les protagonistes des livres précédents enfin réunis (à une exception, remarquée, et dont l'explication est plus que fallacieuse...). Tout comme Aslan a créé Narnia dans le premier tome, il le détruit ici. Soit. Mais pourquoi ? Dans quel but ? Ah, il n'y a pas de but. Cela est, c'est tout... Tout le fatras judeo-chrétien auquel l'auteur faisait parfois lourdement allusion est de retour, mais sans aucune subtilité. Je n'ai rien contre la religion, au contraire, mais ici tout cela est tellement outrancier que cela rend mal à l'aise, surtout quand on pense au public visé. Et que dire de l'absence de Susan ? Contrairement à tous les autres, elle ne croit plus à Narnia, et ne peut donc pas y revenir. Mais pourquoi donc ? Eh bien, elle est devenue jolie (trop jolie) et ne pense plus qu'aux bas nylon et au rouge à lèvre... en gros, en pensant aux garçons, elle perd son innocence et sa pureté (que les garçons, eux, conservent, bien sûr)

La conclusion de à propos du Roman : La dernière bataille #7 [2002]

Lujayne M.
5

Voici donc le tome de trop, que je déconseillerais fortement à tout ceux qui ont aimé Narnia, tant il est à la fois mystique, macho, et inutile. Le plaisir de retrouver tous les personnages enfin réunis ne compense pas les défauts, tant de rythme, de propos, ou de compréhension. Quel dommage pour un cycle si intéressant que d'avoir une conclusion si tarabiscotée !

Que faut-il en retenir ?

  • tout le monde est réuni

Que faut-il oublier ?

  • la justification de l'absence de Susan
  • le manque de rythme
  • le fatras théologique

Acheter le Roman La dernière bataille en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La dernière bataille sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les chroniques de Narnia