75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Battle for Westnoth [2005], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 9 mai 2006 à 08h08

Quand gratuité rime avec qualité

La toile est remplie de petits jeux gratuits, de sharewares ou de freewares, et un bon nombre d’entre eux voit leur absence d’édition justifiée par une pauvreté ludique flagrante ou un abyssal manque de profondeur de jeu– et quelquefois même les deux. ! Il y a cependant des exceptions, et même si elles se pourraient peut-être se compter sur les doigts de la main, il serait vraiment trop injuste de les laisser éternellement dans l’ombre.
Les raisons de la mise en gratuité d’un jeu de qualité sont diverses et variées. Parfois, c’est la faute au naufrage financier d’un éditeur ou au manque de persévérance d’un distributeur un peu trop tiède. Le superbe jeu en ligne Free Allegiance – dont je vous causerais sûrement un jour -, abandonné par Microsoft mais entretenu par des fans fait partie de cette catégorie de jeux malheureusement cassés par une promotion ou une exploitation indigne. Jugés non rentables par les instances professionnelles, des milliers de joueurs de par le monde continuent néanmoins à y jouer, ce qui tente à prouver le contraire.
D’autres sont volontairement mis dans une distribution gratuite par les développeurs eux-mêmes, et cela pour des raisons diverses. Souvent, c’est en raison d’une trop grande spécialisation – comme le wargame en ligne Morne Plaine – ou bien parce qu’il utilise une technologie jugée dépassée par les standards (éditeurs, distributeurs et joueurs). Battle for Westnoth fait partie de cette dernière catégorie. Une discrimination bien triste mais qui a un réel avantage : celui de mettre gratuitement à disposition un jeu vraiment génial !
ANCIENNE ECOLE Battle for Westnoth est un wargame. Ici, pas d’exploitation de ressources, ni de constructions de structures. Le jeu est purement tactique. Il se déroule au tour par tour, chaque joueur (humain ou virtuel) déplaçant ses troupes et effectuant ses engagements de combat au tour par tour. On est très loin du RTS et de ses frénétiques clics de souris, et ça fait du bien…
Graphiquement, le jeu a un aspect kitch très prononcé. Il rappellera aux grognards PC le sympathique Fantasy General, avec sa carte de jeu découpée en hexagones, et ses unités en 2D. L’ensemble n’est vraiment pas moche, même si, bien sur, son esthétique ne peut rivaliser avec la cosmétique pointue des dernières nouveautés en 3D (Heroes V ou Rise of Legends, pour ne citer qu’eux). Le jeu est directement téléchargeable – une petit cinquantaine de Mo –et a pour avantage d’être supporté par tous les systèmes (enfin, c’est ce qu’ils disent, j’ai juste essayé la version PC). Les utilisateurs de Linux et les possesseurs de Mac sont donc également invités à la fête.


Une partie de Battle for Westnoth se présente sous la forme d’une campagne évolutive composée de plusieurs scénarios. Dans celle-ci, vous incarnez un chef d’armée et vous devez diriger au combat des troupes construites au préalable par vos soins. Chaque unité coûte une certaines somme d’argent à l’achat. Vous disposez donc d’un petit pécule en or au début du scénario. Cette somme va rapidement fondre et le seul moyen d’éviter la ruine est de récolter de l’argent sur la carte. En effet, des nombreux villages sont disposés sur la carte du scénario, et chacun d’entre rapporte une somme d’argent (variable en fonction de sa taille) à celui qui le contrôle. La monnaie est donc la seule ressource qui entre en compte, mais rassurez-vous il y a fort à faire également ailleurs.
UN JEU EQUILIBRE DOTE D'UN BON NIVEAU TACTIQUE
Le monde du jeu est un univers d’heroic fantasy classique, dans le courant de la mode donjons & dragons. On y trouve donc des orcs, des morts-vivants, des nains, des elfes, des humains, des trolls, etc. Chaque race a ses particularismes, qualités et défauts, qui doivent bien être pris en compte avant d’entreprendre une action quelconque (les elfes sont plus à l’aise dans les bois, par exemple). Ces races se voient de plus attribués également des unités types, aux prix d’achat spécifique, qui vont de l’homme d’arme à l’archer, en passant par les mages, les cavaliers, les chevaliers, et bien d’autres. Chaque unité possède donc des caractéristiques particulières comme un capital de points de vie, un armement type (catalogué par catégorie : contondant, tranchant, feu, froid, etc.), et un type d’armure dont l’efficacité est variable en fonction de l’arme utilisée contre lui. Comme vous le devinez, une des recette du succès est de tout d’abord bien appréhender ses troupes et les faiblesses des unités adverses.
Au début du scénario, le joueur se voit attribuer une mission, qui une fois achevée, met un terme à celui-ci, ce qui permet au joueur de progresser dans le cours de la campagne. Un des aspects intéressants est que vos unités, si elles se font particulièrement remarquer au combat, vont gagner en expérience pour finalement bénéficier d’une promotion qui va les rendre plus efficaces et plus résistantes (un passage signalé par la modification graphique de l’unité concernée). Il faut donc bien veiller à ne pas jeter inconsidérément ces troupes ‘’aguerries’’ dans un combat déséquilibré ou perdu d’avance.

Toutes ces caractéristiques font de Battle for Westnoth un jeu au très bon niveau tactique, qui demande la mise en place d’un plan d’action quelques tours à l’avance, d’autant plus que l’IA est à la hauteur - quand bien même elle ne semble pas construire ses actions sur des considérations stratégiques (elle sacrifie beaucoup de troupes, à mon avis). Le plus important est en fait de bien gérer les spécificités de son armée et d’adapter les affrontements futurs par rapport au type d’équipement des unités adverses.
UNE COMMUNAUTE CREATRICE ET PASSIONNEE
Cerise sur le gateau ; sachez Battle for Wesnoth est intégralement customisable. Enfin, pour ceux qui ont enfin de se frotter au peu intuitif WML (Westnoth Marlup Language), le langage de programmation mis à disposition par les développeurs. Je n’y est pas compris grand-chose (en plus la documentation n’est pas traduite) mais heureusement, un bon nombre de joueurs sont plus doués que moi puisque une grand quantité de campagnes créées par les fans se trouvent en téléchargement libre sur le site officiel.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Battle for Westnoth [2005]

Nicolas L.
85

Battle of Westnoth est un excellent wargame tactique, à la fois réfléchi et très amusant. Bien sur, les graphismes et les assez mauvais effets sonores peuvent donner au jouer l’impression d’être projeté une dizaine d’année en arrière, à l’époque de Fantasy General ou Warlords. Mais sa richesse ludique et le dynamisme de sa communauté sont suffisamment forts pour que l’on lui donne sa chance. Mon conseil : essayez-le, après tout il est gratuit.

Que faut-il en retenir ?

  • Totalement gratuit, et en français s'il vous plait!
  • Bon niveau tactique
  • Amusant
  • Forte communauté

Que faut-il oublier ?

  • Graphismes un peu vieillot
  • Son excécrable

Acheter le Jeu Vidéo Battle for Westnoth en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Battle for Westnoth sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+