75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Alpha #1 [2006], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 20 janvier 2006 à 01h34

Matière à Réflexion ?

Perdu à l’intérieur de ce qui peut sembler être un vaisseau, un homme cherche à se rappeler comment il en est venu là. Mais aussi comment survivre seul dans ce gigantesque vaisseau. Une fresque à l’intérieur de celui-ci va le guider pas à pas dans sa recherche…
Bien étrange que cet ouvrage que nous livre Hughes Fléchard. Recherche de soit ? Ou bien plus encore ? De tout le long cet homme prisonnier se fait ou nous fait un monologue par de multiples questions ou recherches de sa personne. L’homme va au fur à mesure des pages vieillir devant nous et au fur à mesure découvrir son histoire. Les dialogues sont peu nombreux laissant la part belle aux illustrations.


L’Illustration des cases est signée par Stephane Douay (Don Quichote) qui se partage une partie du travail avec Irène Häfliger, qui elle, signera les couleurs et les superbes fresques qui apparaissent de temps à autres dans la bande dessinée. Première impression sur le dessin, ou plutôt première réflexion : « tien on dirait Gollum - du seigneur des anneaux- le héros de cette histoire » ; plus trop véridique comme impression puisque le personnage vieilli au fur à mesure et prend des cheveux. L’ensemble est aussi assez noir et très sobre. Pourtant ce même ensemble donne l’impression d’être travaillé, avec des plans souvent vastes où interviennent des perspectives avec également des prises d’angles variés. Le personnage se révèle très vite expressif et tous les sentiments passeront très bien à travers nos yeux. De plus le défi n'était pas aisé de conter une histoire autour que d’un seul homme, qui plus est dans un navire entouré d’espace.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Alpha #1 [2006]

Richard B.
75

Matière fantôme n’est pas une bande dessinée aisée et la première approche peu faire peur : Un seul personnage, des cases plutôt noires… mais pourtant la fin captive, le dessin se révèle parfait pour l’ambiance demandée et l’ensemble intrigue sur là où veut nous conduire le scénariste. Un album au final surprenant qui ne plaira peut-être pas a tous le monde, mais il aura certainement ces fans !

Acheter la Bande Dessinée Alpha en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Alpha sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Matière Fantôme

  • Voir la critique de Delta : L’espace, l’ultime frontière ?
    60

    Delta Critique de la bande dessinée par Richard B.

    L’espace, l’ultime frontière ? : Je dirais que « Delta » conclut une série très ambitieuse, peut-être trop, pouvant laisser sur son chemin quelques lecteurs. La fi…
    Temps de lecture : 2 mn 36