75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Le temps désarticulé [1959], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 3 janvier 2006 à 05h47

Un concours qui tournera mal

Roman de Philip K. Dick datant de 1959 Le temps désarticulé raconte les évènements virant à l'étrange d'une petite bourgade des Etats-Unis pendant les années 50. C'est le début des supermarchés et des Volkswagen. Notre homme, Ragle Gunn participe à un concours journalier d'énigmes et en est le vainqueur depuis deux ans. Mais il commence à se poser des questions lorsqu'il trouve un annuaire où aucun numéro ne fonctionne.
On retrouve dans ce roman ce qui fait la force des récits de K. Dick. Ses histoires prennent souvent racine dans le quotidien pour ensuite nous transporter dans un univers décalé où nos références habituelles sont bouleversées. On y retrouve aussi sa paranoïa qui place souvent ses personnages dans des situations conflictuelles qu'ils ne peuvent que résoudre seuls. C'est le combat d'un homme seul contre la société à la découverte de la vérité.
Mais Le temps désarticulé est aussi un témoignage d'une époque ou les gens se parlaient et s'entraidaient, une époque de croissance et de loisirs. C’est l’âge d’or du rock ‘n roll et des starlettes de cinéma et ça, Philip K. Dick arrive à nous y plonger sans problèmes. Ragle Gunn participe à un concours du journal local et devient au fur et à mesure une véritable personnalité, un bien étrange concours d’ailleurs dont lui seul semble pouvoir trouver la solution aux problèmes posés. Petit à petit, l’auteur fait tomber les murs qui séparent la réalité du fantastique jusqu’à entremêler les deux pour finalement ne plus arriver à les distinguer. A ce titre, on pourrait comparer ce roman à un de ceux de Stephen King où la tension va crescendo jusqu’au final.
Malheureusement, le final du temps désarticulé est finalement en dessous des attentes que laisse supposer le montage du récit. Le roman vaudra donc surtout la peine d’être lu pour la reconstitution du style de vie des années 50 et la montée de la paranoïa de Ragle. Nous n’irons pas jusqu’à dire que la fin gâche le roman mais disons qu’elle semble un peu facile.

La conclusion de à propos du Roman : Le temps désarticulé [1959]

David Q.
60

Un roman à suspens intéressant qui retranscrit la vie des années 50 avec une pointe de fantastique qui permet à l’auteur de placer ses personnages dans une situation étrange qui empire jusqu’au final. Dommage que la fin ne semble pas justifier les moyens…

Que faut-il en retenir ?

  • Un certain suspens
  • La reconstitution de la vie des années 50

Que faut-il oublier ?

  • La révélation finale en dessous des attentes

Acheter le Roman Le temps désarticulé en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le temps désarticulé sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le temps désarticulé