75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Jason X #10 [2002], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 20 septembre 2005 à 17h25

Un produit surgelé mais comestible

L’humanité a enfin capturé Jason, et après quelques déboires a fini par arriver à le cryogéniser, en compagnie de quelques unes de ses victimes. Quelques cinq cent ans plus tard, une équipe d’archéologues explorant une Terre devenue depuis longtemps invivable, découvre le corps du psychopathe et le ramène à bord de leur vaisseau. Et devinez quoi… Ca recommence.
Le film démarre d’une manière anodine, dans la pure lignée des vendredi 13, ces films d’horreurs à la limite du gore, reconnaissables entre mille par leur vedette, le géant un peu empoté au masque de hocket, mais aussi par leur totale absence d’intérêt cinématographique.
Mais, heureuse surprise, le film démarre vraiment lors de l’entame du remake d’Alien. Toujours aussi lobotomisés et obsédés sexuels que leurs confrères du 20ième siècle, les membres d’une équipe d’étudiants en archéologie trouvent moyen de décongeler le corps et de redonner à notre ami la vigueur de ses 20 ans. Et je peux vous dire qu’il est en forme, bien décidé à punir tous ces fripons trop accrocs de la braguette. On a déjà deviné que dans ce véritable lupanar spatial, il va avoir un sacré boulot.
Les grandes lignes du scénario peuvent tenir sur une boîte d’allumette, et encore, en sautant des lignes. Ce n’est donc pas là l’intérêt du film. Il se trouve en fait dans certains aspects du traitement et quelques libertés que se sont accordés les scénaristes. Et ces prises de risques (vraiment ?) donnent lieu à des scènes qui resteront parmi les meilleures de toute la série. J’en ai retenu quelques unes.
Celle que je préfère se situe lorsque quelques survivants veulent désorienter Jason en créant autour de lui une reconstitution virtuelle de Crystal Lake, et en y ajoutant deux bimbos aguichantes. Tout d’abord perplexe, notre mort-vivant favori, après quelques instants de réflexion ( ?) qu’il passe à reluquer les avantages des deux provocatrices, résout son problème en utilisant une des filles pour taper sur l’autre comme avec un gourdin, en l’enroulant dans un sac de couchage. Je vous assure, l’effet est hilarant.
Un autre des moments amusant est la mise en action d’un androïde femelle (looké comme Trinity) qui venge toutes les humiliations subies par les dizaines (centaines ?) de filles volages qui sont tombés sous les mains de Jason. Elle met une telle rouste à ce pauvre Vorhees que l’on compatirait presque. Sous les baffes de super-nana, l’invincible équarisseur des années 80 finit même en un tas de pièces détachées. Là, pour le coup, on est sidéré (dans l’espace sidéral, vous me direz que c’est normal) devant tant d’audace scénaristique et on en revient pas que quelqu’un est enfin eu une idée originale dans toute l’histoire de cette morne saga.
Et ce n’est pas fini. Jason l’increvable résous son problème en se ‘’fondant’’ dans l’air du temps, et en mettant à profit les technologies de chirurgie esthétique du 26ième siècle. Comme il trouve que le métal est un matériau à la mode et qu’il va bien avec son teint, il se hâte d’enfiler un costard en adamentium, accompagné du masque coordonné qui lui sied mieux que son ancien truc ringard. Sapé comme un ministre, Uber-Jason est né et il a encore plus mauvais caractère que l’ancien. Bon prince, il profite alors de sa superbe prestance pour inviter l’androïde à valser, une attention qu’elle apprécie de la meilleure manière en se mettant en quatre pour lui. Puis, fier du travail accompli, il entreprend de retrouver les gentilles personnes qui lui ont permis de découvrir ces tendances fashion dans le vent.
Bon, c’est vrai, à part ça on ne peut pas dire que le film soit d’un intérêt transcendant. Quelques gags lourds, des effets gores assez réussis, des filles légères et stupides, des gars lourds et tout aussi stupides, on peut dire que tous les ingrédients de la soupe au Jason sont réunis. Mais bizarrement, on se surprend à l’apprécier (mais point trop n’en faut quand même), la raison à un James Isaac qui ne se prend pas trop au sérieux, mais cependant suffisamment pour soigner sa réalisation et ses effets, qui sont très professionnels. Le plus gros défaut est certainement l’absence totale de suspense, un handicap qui fait l’on a tendance à trouver que le film tire parfois en longueur, notamment lors des séquences ‘’d’atmosphère’’ qui se résument à des dialogues insignifiant débités sans talent par un casting digne de Melrose Place.

La conclusion de à propos du Film : Jason X #10 [2002]

Nicolas L.
70

Jason X est, si l’on porte un jugement en fonction des autres volets du mythe, une réussite. Plus original, mieux réalisés, avec de bonnes idées bien loufoques, il est peut-être le meilleur épisode de la saga. Son absence de scénario et son thème éculé étant compensés par une volonté ardente de renouvellement, il mérite notre considération. Assurément une bonne surprise.

Que faut-il en retenir ?

  • Idées originales
  • Réalisation soignée
  • Effets gores peu nombreux mais réussis
  • Une volonté de renouvellement

Que faut-il oublier ?

  • Quelques gags bien lourds
  • Un thème usé jusqu’à la corde

Acheter le Film Jason X en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Jason X sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Vendredi 13

  • Voir la critique de Vendredi 13 : Vendredi 13 le remake en édition DVD
    65

    Vendredi 13 Critique du film par Richard B.

    Vendredi 13 le remake en édition DVD : Cette édition Vendredi, de par sa condition récente, offre une image et un son de qualités, même si loin de faire office de démo.…
    Temps de lecture : 2 mn 11

  • Voir la critique de Vendredi 13 : C'était mieux avant...
    35

    Vendredi 13 Critique du film par Vincent L.

    C'était mieux avant... : On ne demandait pas à Vendredi 13 un scénario génial, des personnages originaux ou des prestations d'acteurs dignes d'un oscar, ma…
    Temps de lecture : 6 mn 38

  • Voir la critique de Vendredi 13 : Vendredi 13, chapitre 11
    59

    Vendredi 13 Critique du film par Richard B.

    Vendredi 13, chapitre 11 : Au final ce « Vendredi 13 » remplit son contrat principal : divertir! Certes, tous ceux qui s'attendaient à un film original allan…
    Temps de lecture : 6 mn 8

  • Voir la critique de Jason X : Jason et les extraterrestres...
    35

    Jason X Critique du film par Vincent L.

    Jason et les extraterrestres... : Sans grand intérêt mais visuellement bien fichu, Jason X porte un nouveau coup à la superbe - pourtant pas très glorieuse - de la …
    Temps de lecture : 5 mn 18

  • Voir la critique de Jason va en enfer : Le spectateur va en enfer...
    5

    Jason va en enfer Critique du film par Vincent L.

    Le spectateur va en enfer... : Massacrant allègrement tout ce qui avait jusqu'ici fait le succès de la saga, Jason va en enfer malmène toute la mythologie Vendre…
    Temps de lecture : 5 mn 54

  • Voir la critique de L'ultime retour : L'ultime daube ? non, même pas...
    10

    L'ultime retour Critique du film par Vincent L.

    L'ultime daube ? non, même pas... : Huitième et dernier film produit par la Paramount, cet Ultime retour s'impose haut-la-main comme l'un des pires films de la saga, …
    Temps de lecture : 4 mn 30

  • Voir la critique de Un nouveau défi : Jason versus Carrie...
    55

    Un nouveau défi Critique du film par Vincent L.

    Jason versus Carrie... : Films de fans pour les fans, Un nouveau défi laissera sur le banc de touche les plus néophytes et les plus allergiques aux slasher…
    Temps de lecture : 4 mn 1

  • Voir la critique de Jason le mort-vivant : Le meilleur opus de la saga...
    65

    Jason le mort-vivant Critique du film par Vincent L.

    Le meilleur opus de la saga... : Pour de nombreux fans, ce sixième Vendredi 13 est haut-la-main le meilleur de la franchise. Il faut dire que le film de Tom McLoug…
    Temps de lecture : 4 mn 53

  • Voir la critique de Une nouvelle terreur : Le canard boiteux de la famille...
    20

    Une nouvelle terreur Critique du film par Vincent L.

    Le canard boiteux de la famille... : Vaine tentative de renouvellement de la saga après la mort de Jason Voorhees dans le film précédent, cette Nouvelle Terreur aurait…
    Temps de lecture : 3 mn 28

  • Voir la critique de Chapitre final : Jason Voorhees versus Tommy Jarvis, round 1...
    60

    Chapitre final Critique du film par Vincent L.

    Jason Voorhees versus Tommy Jarvis, round 1... : Sur un scénario aussi insipide que celui des épisodes précédents, Joseph Zito signe un volet tirant son épingle du jeu de par l'or…
    Temps de lecture : 5 mn 38

  • Voir la critique de Meurtres en trois dimensions : Un gros étron, mais en trois dimensions...
    15

    Meurtres en trois dimensions Critique du film par Vincent L.

    Un gros étron, mais en trois dimensions... : Une daube en trois dimensions est-elle plus attractive qu'une daube dans un format normal. Il faut croire que oui étant donné que …
    Temps de lecture : 4 mn 45

  • Voir la critique de Le tueur du vendredi : Des meurtres, du cul, Jason...
    55

    Le tueur du vendredi Critique du film par Vincent L.

    Des meurtres, du cul, Jason... : Supérieur à son prédécesseur, ce second volet de la saga Vendredi 13 s'affirme et s'assume comme un film ouvertement bourrin, mett…
    Temps de lecture : 6 mn 38

  • Voir la critique de Vendredi 13 : Une saga mythique débute...
    50

    Vendredi 13 Critique du film par Vincent L.

    Une saga mythique débute... : Si ce film n'avait pas été le premier volet d'une saga devenue célèbre, nul doute qu'il n'aurait certainement pas acquis ce statut…
    Temps de lecture : 4 mn 57

  • Voir la critique de Le tueur du vendredi : Le véritable point de départ de la mythologie
    60

    Le tueur du vendredi Critique du film par Nicolas L.

    Le véritable point de départ de la mythologie : Vendredi 13, deuxième partie, correspond au véritable point de départ de la mythologie. Le film pose les principes de base qui ser…
    Temps de lecture : 3 mn 48

  • Voir la critique de Vendredi 13 : Un volet qui allait en appeler tant d’autres…
    65

    Vendredi 13 Critique du film par Nicolas L.

    Un volet qui allait en appeler tant d’autres… : En conclusion, je conseillerais de ne pas chercher une quelconque morale ou un soupçon de réflexion à la vision de ce récit brut d…
    Temps de lecture : 3 mn 53

  • Voir la critique de Jason le mort-vivant : My name is Voorhees, Jason Voorhees
    60

    Jason le mort-vivant Critique du film par Emmanuel G.

    My name is Voorhees, Jason Voorhees : Dans la droite ligne du cinquième opus, Jason le mort vivant, 6ème du nom, est un des films les plus sympathiques de la longue sér…
    Temps de lecture : 2 mn 33

  • Voir la critique de Une nouvelle terreur : Jason par procuration
    60

    Une nouvelle terreur Critique du film par Emmanuel G.

    Jason par procuration : Graveleux et vulgaire, Vendredi 13 cinquième du nom est au final plus réjouissant que la moyenne des films de la série. On y rigol…
    Temps de lecture : 3 mn 25

  • Voir la critique de Le tueur du vendredi : Jason passe à l'acte
    60

    Le tueur du vendredi Critique du film par Emmanuel G.

    Jason passe à l'acte : Ca y est ! Jason a acquis ses galons d’équarisseur d’ado et prend donc tout naturellement la relève de maman Voorhees dans ce deux…
    Temps de lecture : 2 mn 19

  • Voir la critique de L'ultime retour : Jason en vacances
    45

    L'ultime retour Critique du film par Emmanuel G.

    Jason en vacances : Prenant quelques congés loin de Crystal Lake, Jason se dirige vers New York. Il n'atteindra la ville qu'à la fin du film, et nous …
    Temps de lecture : 2 mn 21

  • Voir la critique de Meurtres en trois dimensions : Troisième round pour Jason
    40

    Meurtres en trois dimensions Critique du film par Emmanuel G.

    Troisième round pour Jason : Véritable star du film : le masque de hockey ! C'est à partir de ce film qu'il vient compléter la panoplie de Jason auprès de la s…
    Temps de lecture : 2 mn 58

  • Voir la critique de Chapitre final : Chapitre pas vraiment final
    40

    Chapitre final Critique du film par Emmanuel G.

    Chapitre pas vraiment final : Un épisode sans surprise, qui embraie directement à la suite du précédent. Ben oui, pourquoi faire compliqué quand on peut faire s…
    Temps de lecture : 2 mn 31

  • Voir la critique de Un nouveau défi : On prend les mêmes et...
    40

    Un nouveau défi Critique du film par Emmanuel G.

    On prend les mêmes et... : Pas de réelles surprises dans cet épisode convenu, si ce n'est l'apparition de nouveaux éléments fantastiques avec une héroïne ade…
    Temps de lecture : 2 mn 33

  • Voir la critique de Vendredi 13 : Carnage à Crystal Lake
    60

    Vendredi 13 Critique du film par Emmanuel G.

    Carnage à Crystal Lake : Mine de rien, Sean S. Cunningham avait lancé avec ce Vendredi 13 premier du nom une franchise à la peau dure ! Déjà pas bien finau…
    Temps de lecture : 5 mn 12