75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : L'Homme invisible [1933], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 28 août 2005 à 13h40

James Whale rend invisible pour la première fois !

Dans l’histoire du cinéma fantastique, il y a des films qui ont marqué à tous jamais la mémoire par des prouesses techniques révolutionnant leurs périodes ou tout simplement parce que jamais avant eux on avait vécu une telle histoire. James Whale fait parti des réalisateurs qui ont réussi à immortaliser certains des films Universal. D’abord en frappant un grand coup en 1931 avec son Frankenstein puis en revenant sur le mythe en 1935 avec la fiancée de Frankenstein. Entre les deux une autre petite révolution en 1933 : l’homme invisible !
Revenons dans le contexte historique, James Whale en 1931 permet au Studio Universal de créer un phénomène avec son Frankenstein, suivit juste derrière par le Dracula de Tod Bowing et la Momie de Karl Freund (1932). Trois révolutions dans le domaine du fantastique qui vont créer le mythe des « Monster » d’Universal. Si Universal souhaite une suite au plus vite à Frankenstein, Whale n’est pas décidé à les satisfaire de suite. Il préfère mener d’autre projet comme « The Old Dark house » ou « The kiss before the mirror ». Le réalisateur cependant est intéressé aussi par un autre projet inspiré de la littérature fantastique : l’homme invisible de Wells. Jusqu’ici Wells ne porte guère d’intérêt au monde du cinéma, ayant pas du tout aimé les précédentes versions des adaptations de ses livres. En particulier l’île du Dr Moreau de Erle C. Kenton qui sort lui aussi en 1933. Mais voilà Wells qui dénigrait le cinéma, jusqu’à cette période, ira lui-même féliciter James Whale de l’adaptation de son roman. Bien sur le scénariste R.C. Sheriff avait pris quelques libertés face au livre de Wells, mais l’essentielle de ses idées sont respectées. Le plus intéressant dans cette histoire étant que le héros, l’homme invisible, est aussi malgré-lui le méchant de service.
L’histoire commence d’entrée dans un petit village et la personne de Jack Griffin est déjà un homme invisible, mais petit à petit le spectateur comprendra aisément ce qui lui est arrivé et surtout quelle folie le guide. Mais là où le film est vraiment incroyable, c’est que bien que datant de 1933, les effets spéciaux restent encore extraordinaires et la mise en scène de Whale leur rend profondément hommage. Le spectateur ne peut que croire à cet homme invisible. De plus le film, toujours par rapport à cette période, possède plein de petites trouvailles visuelles, créant des plans assez complexes à une période ou le cinéma en était encore à son début.
Le jeu des acteurs est parfois sur-joué, mais donne ouvertement un style au film, et amuse. De plus ils étaient certainement les meilleurs choix par rapport à cette période puisque James Whale lui-même aimait l’excentricité chez ses acteurs et faisait ses castings dans ce sens. A signaler d’ailleurs que L’acteur Claude Rains avait été lui-même choisit, non pour ses dons d’acteur, mais pour sa voix incroyable (considérée à l’époque comme quelqu’un qui sur-joué).

La conclusion de à propos du Film : L'Homme invisible [1933]

Richard B.
90

Un classique des classiques. Une perle d’époque. L’homme invisible surprend par des effets spéciaux totalement crédibles et incroyables. Alors que le cinéma n’est qu’à son commencement. De plus le film garde un intérêt illimité puisqu’il fait de son héros un véritable psychopathe. Chef d’œuvre ? Pour sûr !

Que faut-il en retenir ?

  • effets spéciaux incroyables pour 1933
  • Histoire

Acheter le Film L'Homme invisible en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Homme invisible sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'Homme invisible