Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Peaux épaisses [2021], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le vendredi 25 juin 2021 à 08h00

Thriller space opera comme on les aime

Après l’indispensable histoire de la science-fiction en bande-dessinée, les éditions Critic et les Humanoïdes Associés collaborent de nouveau  pour un titre de space opéra adapté d’un roman de Laurent Genefort. Ils adapteront également d’autres romans de SF en bande dessinée. Une collection à suivre !

Peaux épaisses est ainsi un one-shot scénarisé par Serge Le Tendre (La Quête de l'Oiseau du Temps) et mis en image par Pasquale Frisenda. Lark est un mercenaire, une légende dans le milieu. Le gars à pas chercher. Faut dire qu’il fait partie des peaux épaisses, des humains génétiquement modifiés pour survivre à l’espace sans scaphandre.  Toutefois, il a choisi de retirer ce qui faisait de lui un peau-épaisse depuis longtemps et n’a plus de nouvelles de son clan. Il est désormais une pointure du milieu et a même formé d’autres mercenaires dont le redoutable Roko.

Un jour, Lark reçoit un message codé de son ancien clan. Ces derniers ont disparu et se cachent dans un recoin de l’espace. Il décide de décoder leur message pour les retrouver et cherche de l’aide auprès d’une étudiante en anthropologie. Parallèlement, Roko et son escouade surarmée les cherchent aussi pour le compte d’une multimondiale et leurs intentions sont évidemment malveillantes.

Commence ainsi une chasse à l’homme musclé, Lark qui a fui ses origines face à Roko qui a subi une lourde défaite face au clan de peaux épaisses et ne rêve que de se venger.

 

Dans ce one-shot, Serge Le Tendre a su retranscrire l’ambiance thriller du roman éponyme de Laurent Genefort. Ce space opéra sombre et tendu est palpitant, violent et original. Le découpage dense et le dessin acéré et réaliste renforce l’atmosphère du récit. Les visages pourront déconcerter mais l’ensemble est cohérent et immersif. Les couleurs subliment l’ensemble. Bref, du récit de SF comme on l’aime, prenant et halentant.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Peaux épaisses [2021]

Auteur Nathalie Z.
83

Peaux épaisses est un thriller haletant adapté du roman éponyme de Laurent Genefort, une histoire complète scénarisée par Serge Le Tendre et mis en image par Pascale Frisenda. On y suit un mercenaire et sa quête pour retrouver son clan. Les éditions Critic et les Humanoides Associés s'unissent de nouveau pour un très bel album de science-fiction. 

On a aimé

  • L'intrigue bien amenée et rythmée
  • Le concept de peaux épaisses
  • L'adaptation réussie du roman

On a moins bien aimé

  • Le dessin fait très classique

Acheter la Bande Dessinée Peaux épaisses [2021] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Peaux épaisses [2021] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter