Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Terra Prohibita #1 [2021], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le jeudi 11 mars 2021 à 09h00

Jungle dangereuse et interdite en Europe steampunk

Terra Prohibita est un dyptique steampunk original arrivé en ce début d’année chez Glénat. Ce premier tome nous dévoile ainsi un univers riche et des personnages hauts en couleur pour une aventure scénarisée par Denis-Pierre Filippi et dessiné par Patrick Laumond.

Début du XXe siècle. Victime d’une mystérieuse contamination biologique ayant fait dégénérer sa végétation de manière débridée et incontrôlable, l’Angleterre a été abandonnée par ses habitants. L’île, contaminée par d’innombrables espèces mutantes extrêmement dangereuses, a été désertée et mise en quarantaine : déclarée « Terra Prohibita », terre interdite. Mais de nombreux chercheurs voient malgré tout dans le développement de cette faune et de cette flore une nouvelle source de richesses insoupçonnée. Une serre en plein Paris abrite également des plantes étranges…

Jusqu'au cœur des ténèbres de ces territoires interdits, une troupe bigarrée de personnages que tout oppose va tenter de poursuivre un seul et même but : lever le voile sur les mystères qui entourent la contamination que les autorités s’évertuent à vouloir protéger. Chacun poursuit néanmoins des motivations profondes bien différentes, du mystérieux et dangereux Dorian Singer  à l’audacieuse Valérie Kerveillan en passant par un inspecteur bien décontenancé d’être mélé à cette histoire.

Des cités flottantes au raffinement exubérant où la pègre règne en secret à l’incroyable jungle anglaise dont la beauté hostile doit autant à Annihilation qu’à Avatar, plongez au cœur d’un « steampunk végétal » aussi troublant que fascinant merveilleusement mis en couleur par Arancia Studio. Le dessin très fin de Patrick Laumond sublime les décors somptueux de cet univers steampunk et caractérise bien les personnages rencontrés dans ce premier volet. Dorian Singer en particulier est intriguant et charismatique, de même la courageuse  Valérie est une femme comme on les aime, plein de verve et de gnac ! Le premier volet se conclue sur une alliance improbable et nous laisse plein de questions. Vivement la suite et fin !

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Terra Prohibita #1 [2021]

Auteur Nathalie Z.
90

Terra Prohibita commence fort avec des personnages truculents et surtout un univers steamppunk végétal foisonnant et plein de mystères. Le dessin de Patrick Laumond sublime le décor crée par le talentueux Denis-Pierre Filippi, cet univers surprenant qui mériterait plus que les deux tomes promis par Glénat. Un excellent début de dyptique rythmé et plein de promesses !

On a aimé

  • Le dessin précis et foisonnant
  • L'univers steamppunk végétal
  • Les personnages haut-en-couleurs
  •  

On a moins bien aimé

  • Ce sera un dyptique mais on sent un plus grand potentiel

Acheter la Bande Dessinée Terra Prohibita #1 [2021] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Terra Prohibita #1 [2021] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter