75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Et l'Homme créa la Femme
Et l'Homme créa la Femme >

Critique du Film : Et l'Homme créa la Femme

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 12 août 2004 à 0257

Et l'homme créa le macho

L'histoire
Remake du film du même nom datant des années 70, The Stepford Wives se propose de remettre au gout du jour la situation. Productrice de show télévisés au bout du rouleau, Joanna Eberhart (Nicole Kidman) déprime après s'être fait virer de son travail. Son copain, Walter Kresby (Matthew Broderick) lui propose donc d'emménager à Stepford, un lieu où la paix, la sérénité et l'accueil chaleureux en font un coin idéal pour se remettre d'aplomb.Humour désopilant
Avec un humour fonctionnant en majorité grâce à l'anachronisme des situations, le film reste à l'image des années 70 : bien macho. La femme est réduite en potiche-esclave-soumise et doit se parer d'un habit de circonstance : ringard. Même si pour certaines, il ne s'agit pas de vrais femmes, il est tout de même désolant de voir que le cliché de la "femme parfaite" se rapporche de celui visible tout au long du film; une femme aux fourneaux, s'occupant du ménage, femme toujours heureuse, sans problèmes et restant libre à tout moment pour nos plus bas instincts.
Comme toute bonne comédie qui se respecte, l'intrigue se base sur de nombreux quiproquo. Une réflexion sur cette femme parfaite est même engagée sur la fin. Une fin n'est pas entièrement prévisible et qui laisse un sentiment d'inachevé. Et on est en droit de se demander : "tout ça pour ça?".
Les acteurs engagés pour l'occasion n'en sont pas à leur premier film mais restent pourtant discrets sur leur véritable potentiel. Mis à part Glenn Close qui incarne bien son personnage déluré et complètement à la mode Stepford, les autres sont un peu office de pantins balladés par l'histoire.

La conclusion de

Un film qu'il n'est pas essentiel de voir au cinéma et qui fera tout aussi bien l'affaire un soir d'hiver au coin du feu. Il conviendra parfaitement aux gens qui ne savent pas quel film louer et qui désirent passer un moment agréable. De plus, vous pourrez certifier à votre copine que vous êtes loin de cette vision machiste du film, un bon point pour votre couple.

Acheter Et l'Homme créa la Femme en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Et l'Homme créa la Femme sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de The Stepford Wives

En savoir plus sur l'oeuvre The Stepford Wives