75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Présage
Présage >

Critique du Roman : Présage

Avis critique rédigé par Bastien L. le lundi 23 octobre 2017 à 18:26

De mauvais présages

« Dician sentit la planète avant même qu'elle n'apparaisse sur l'écran du pont principal du Lune empoisonnée. Elle sentit que la planète l'avait repérée également. Elle l'observa un moment : bleue, blanche et verte, d'apparence inoffensive. Dician sourit doucement. Son sourire plissa les pâles tatouages géométriques de son visage, qui formaient un contraste détonnant avec sa peau foncée. C'était la destination qu'elle s’était représentée mentalement quelques instants plus tôt ; elle espérait intercepter quelque chose ici, sans savoir exactement quoi. Elle avait ordonné à l'équipage de la frégate de mettre toute la gomme et espérait arriver à temps »

Deuxième tome du cycle Le Destin des Jedi, dans lequel on espère en apprendre plus sur la maladie qui touche les Jedi, mais aussi en savoir plus sur le destin tragique de Jacen Solo, voire assister à l'affrontement entre l'Alliance Galactique et les Jedi. Mais non, ça nous apprendra à trop espérer...

Petit rappel de l'épisode précédent : On avait laissé Luke Skywalker avec son fils Ben, exilé pour dix ans pour ne pas avoir su stopper Jacen Solo, Jedi de son ordre tombé dans le côté obscur. Les Jedi sont de plus en perte de vitesse dans l'opinion publique depuis que certains d'entre eux ont contracté une maladie mentale entraînant beaucoup de dégâts. L'Alliance Galactique, avec à sa tête l'ancienne impériale Daala, s'est montrée intransigeante en tentant de museler les Jedi et en plongeant dans la carbonite ceux devenus fous. Une histoire intéressante, concoctée par Aaron Allston, qui laisse désormais sa place à Christie Golden pour ce deuxième tome. Il s'agit de son premier roman dans l'univers Star Wars, mais pas son premier travail dans la catégorie des produits dérivés puisque l'auteur à déjà écrit pour des licences comme Star Trek, Starcraft et Warcraft.

L'histoire s'articule globalement sur les mêmes personnages, tout en présentant aussi de nouveaux cas de Jedi perdant la raison comme Jysella Horn, la soeur de Valin devenu fou dans le premier tome. L'intrigue se concentre aussi sur le voyage de Luke et Ben chez le peuple mystique des Aing-Tiis, sur les traces des voyages de Jacen. En parallèle, on assiste aux souffrances des Jedi présents à Coruscant qui essaient de protéger les leurs tout en subissant des pressions de la part du gouvernement et surtout des journalistes. La famille Solo tente de conserver les apparences, tout en enquêtant sur ce mal touchant les leurs. On en apprend aussi un peu plus sur le gouvernement de Daala qui souhaite mettre les Jedi sous sa coupe. Enfin, et c'est une nouveauté, Christie Golden nous plonge sur la planète isolée de Kesh où vit une tribu de Sith privée d'une technologie suffisante pour quitter la planète. Une tribu qui a prospéré pendant des milliers d'années mais à l'écart de tout jusqu'au jour où un vieux vaisseau d'entraînement Sith (déjà vu dans L'Héritage de la Force) les trouve et jette son dévolu sur l'apprenti Vestara Khai dont on va suivre l'évolution.

Si le premier tome, Proscrit, était frustrant, Présage l'est finalement tout autant. On espérait des réponses ou des rebondissements dignes de ce nom mais il n'en est rien. Christie Golden force le trait de ce qu'avait déjà écrit Allston concernant les événements à Coruscant. Elle nous décrit de nouveaux cas de folie de Jedi, nous présente encore les actions illégales de Jaina et la volonté de Daala de museler l'ordre. Des situations légrement différentes, certes, mais donnant des idées déjà lues. Alors certes cela sert à intensifier la crise, mais on aimerait un peu plus de situations nouvelles ou vraiment ambitieuses. D'autant plus que le roman fait 315 pages... Néanmoins, il n'est pas exempt de qualités. Pour un premier roman Star Wars, Christie Golden s'en sort plutôt bien et parvient à faire vivre les personnages aussi bien que ses collègues, tout en sachant utiliser la richesse de la licence. On apprécie aussi la découverte de cette étrange tribu Sith et de son fonctionnement. Le voyage de Luke et Ben est aussi intéressant et permet d'apporter des scènes intéressantes, comiques comme poignantes. En espérant que le troisième tome fasse enfin démarrer cette saga qui prend un peu trop son temps...

60

Présage s'avère aussi frustrant que le premier tome du cycle du Destin des Jedi. La situation globale n'évolue pas vraiment, et les intrigues des nouveaux protagonistes ne sont pas connectées entre elles... On attendait vraiment plus de ce nouvel opus, même si le roman bénéficie tout de même de qualités indéniables.

 

Critique de publiée le 23 octobre 2017.

Acheter Présage en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Présage sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !

Les autres critiques de Star Wars