75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Punisher >

Critique du Film : Punisher

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 11 juin 2004 à 02:41

La punition arrive ...


En Février 1974 naît chez Marvel le premier héros, ou plutôt anti-héros, qui ne possède aucun pouvoir spécial. Au départ, il apparaît dans les Spider Man en second plan, puis petit à petit il prend de l’importance pour finalement obtenir son propre comics. Franck Castle est donc humain à 100% et sa seule raison d’être, à l’égal d’un Batman, c’est de se venger et de « punir » les impunissables. Le gros du comics est donc réaliste, mais certains numéros n’empêchent pas des rencontres parfois spéciales avec d’autres personnages de Marvel. Le film dont je vais vous parler est donc un polar, et non un film fantastique, mais toujours rattaché à l’esprit Marvel.
Voici une nouvelle adaptation du comics, nouvelle car en 89 « le Punisher » avait eu le droit à une adaptation pas vraiment flatteuse avec Dolph Lundgren. Ici on se retrouve déjà un peu plus dans l’esprit du comics, le film est beaucoup plus noir et surtout les moyens sont autres et cela se sent. Cependant, à l’âge où les films de vengeance personnelle sont monnaie courante, ce Punisher 2004 n’apporte pas grand chose de plus, surtout que quelque mois auparavant, le « Kill Bill » de Tarantino avait atteint des sommets en créativité. Jonathan Hensleigh est plus calme et filme son long-métrage de la manière des polards des années 70, ce qui n’est pas forcément un tord, puisque à défaut d’être original, il ne sombre pas dans les classiques films clip du moment.
Thomas Jane est parfait dans son rôle de vengeur et correspond assez bien à l’idée du comics. On retrouve aussi John Travolta qui a bien du mal décidément à être un acteur expressif et campe ici un méchant acceptable mais facilement oubliable comme la plupart de ses rôles. La présence de Rebecca Romijn est toujours agréable et décidément elle prend plaisir à tourner dans les adaptations Marvel, quant aux cinéphiles ils apprécieront la courte présence de l’acteur Roy Shneider qui dans les années 70 nous avait impressionné avec « French connection » ou encore « les Dents de la Mer »

57

Le Punisher n’a ici rien de surnaturel et cette adaptation est 100% polar, pas de super-méchant, pas de saut de huit étages, tout est crédible. Le classicisme de l’intrigue (la vengeance) l’empêche d’être plus qu’un bon film de divertissement. Mais il demeure une bonne adaptation et ne dénigre pas le comics à l’inverse de la version de 1989.

Critique de publiée le 11 juin 2004.

Acheter Punisher en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Punisher sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !