75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Pan
Pan >

Critique du Film : Pan

Avis critique rédigé par Vincent L. le mardi 27 octobre 2015 à 1300

Pas en bonne et due forme Jack...


Nouvel effet de mode à Hollywood, les adaptations de contes de fées "live" sont de plus en plus nombreux à arriver sur nos écrans. Ainsi, après La Belle au Bois Dormant (Maléfique), Blanche Neige (Blanche Neige et le chasseur), Cendrillon (Cendrillon) et avant Le livre de la jungle, c'est au tour de Peter Pan d'avoir le droit à son film, dans un formule d'origins story. L'idée, fort sympathique, est non seulement de se pencher sur la génèse du héros, mais également sur ses rapports avec son principal antagoniste : le Capitaine Crochet. Ce point de départ - les deux personnages ont été amis avant d'être ennemis - promettait un traitement assez original, suffisamment en tout cas pour nous proposer une histoire nouvelle qui permette d'exploiter tout l'univers du Pays Imaginaire.

Sauf que concrètement, l'histoire n'a jamais le cran de proposer quoique ce soit de véritablement nouveau. En fait, Pan est un remake a peine déguisé de Peter Pan, où les quelques nouveautés ne sont en fait que des reprises (à peine) maquillées d'éléments scénaristiques déjà existants. Cela crève notamment les yeux avec le personnage de Barbe Noire, qui au final n'est autre qu'un simple décalque du Capitaine Crochet. Bien que le scénario lui bidouille quelques maigres motivations, ses actes relèvent de la même dynamique et amènent le film dans des finalités globalement similaires. Au final, cette origin story fait donc preuve d'une grande fainéantise, et peine à nous emporter, à nous faire rêver ou à explorer les énormes possibilités offertes par le concept même de Pays Imaginaire.


« Cette origin story fait donc preuve d'une grande fainéantise, et peine à nous emporter, à nous faire rêver ou à explorer les énormes possibilités offertes par le concept même de Pays Imaginaire. »​


 


Encore plus décevant, Pan ne parvient jamais à rendre intéressante la relation entre Peter Pan et le Capitaine Crochet. Il y avait pourtant là énormément de matière pour faire quelque chose de passionnant. Jouer sur l'amitié entre les deux personnages pour mieux amener la rupture, voilà une piste solide que le film aurait pu exploiter. Sauf que les personnages ne sont pas travaillés (Peter passe son temps à répéter qu'il n'est pas l'élu, Crochet change d'avis comme de chemise), que les maigres dialogues rendent leur relation terriblement artificielle et que les deux acteurs semblent ne pas y croire du tout (Garrett Hedlund est complètement à côté de la plaque alors même que son personnage d'aventurier aurait pu amener quelque chose d'un poil plus fun).

Cela nous amène d'ailleurs à l'un des points les plus critiques du film : l'interprétation, et par extension la direction d'acteurs. Ainsi, si les comédiens ne sont pas en soit catastrophiques (Garrett Hedlund et Rooney Mara sont certes fades et insipides, mais ils ne sont pas "mauvais"), leurs interprétations respectives jouent sur des registres diamétralement opposés. Levi Miller (Peter Pan) est ainsi complètement premier degré là où Hugh Jackman (Barbe Noire) est théâtral au possible. On a ainsi la désagréable impression d'avoir face à soi des comédiens en roue libre, qui ne savent pas vraiment sur quel pied danser. Chacun pris dans son coin est bon, mais l'ensemble manque cruellement d'harmonie. Conséquence : on ne s'attache jamais aux personnages.



Esthétiquement, le film ne fait pas beaucoup mieux. Certes, les images sont jolies, mais à 150 millions de dollars de budget, on ne peut pas vraiment parler de qualité, au mieux de "minimum requis". D'ailleurs, en dépit de la qualité technique de Pan, force est de constater que certains partis-pris sont à la limite du kitch (toute la difficulté avec le Pays Imaginaire est d'ailleurs d'éviter ce travers), et quelques séquences sombrent quant à elles complètement dans le grotesque (sans spoiler outre mesure, disons juste que le long-métrage se termine sur un Kamehameha de fées...). Alors ici et là se trouvent certes des séquences plus sobres et plus réussies (le début à Londres, l'arrivée au camps des indiens), mais l'avalanche de couleurs épileptiques et de mauvais goût est telle que l'on finit même par les oublier.

C'est d'ailleurs ce qui ressort du travail du réalisateur, Joe Wright. Cinéaste à tendance classique (sa filmographie est ponctuée de films "en costume" comme Orgueil et Préjugés ou Anna Karenine), Wright s'est très visiblement fait écarter par les producteurs. Ainsi, malgré quelques séquences éparses remarquables (la première arrivée de Barbe Noire sur Smell Like Teen Spirit de Nirvana par exemple), le tout ressemble globalement à un produit sans personnalité, qui aurait pu être tourné par n'importe quel yes-man. Une nouvelle fois, on ne comprend pas quel est l'intérêt pour les studios d'aller chercher ce genre de réalisateur pour au final ne pas les laisser s'exprimer. Les utiliser comme gage qualité pour faire venir les spectateurs ?... Belle arnaque, mais qui ne peut durer qu'un temps...

La conclusion de

Si le principe de l'origin story à Peter Pan avait à la base quelque chose de sympathique, le traitement proposé par Pan s'avère malheureusement en tout point médiocre. Malgré quelques bonnes idées éparpillées ici et là, le tout suinte le produit préfabriqué, sans personnalité, qui s'enfonce dans tous les pires clichés et auquel il manque le grain de folie nécessaire pour nous emporter. Dommage, parce qu'on était prêt à y croire bien volontiers...

Que faut-il en retenir ?

  • Un point de départ sympathique,
  • Quelques idées éparses ici et là.

Que faut-il oublier ?

  • Une mise en scène plate et sans personnalité,
  • Un scénario médiocre,
  • Un final grotesque,
  • Des partis-pris esthétiques à la limite du kitch,
  • Une direction d'acteurs médiocre.

Acheter Pan en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Pan sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Peter Pan

En savoir plus sur l'oeuvre Peter Pan