75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Wastburg > Wastburg : L'Opéra de Quat'Gelders >

Critique du Jeu de rôle : Wastburg : L'Opéra de Quat'Gelders

Avis critique rédigé par Vincent L. le lundi 26 octobre 2015 à 13:00

Ce n’est pas personnel, c’est uniquement les affaires...

Véritable pépite ludique du catalogue des XII Singes, Wastburg a su prouver, au fil des publications, que son ambition n'avait d'égal que sa qualité. Avec ce cinquième supplément, le jeu revient à un certain classicisme en proposant une mini-campagne clé en main. On ne trouvera ainsi pas d'outils originaux, de structure scénaristique hors normes ou de lieux spécifiques dans cet Opéra de Quat'Gelder, qui n'offre aux meneurs qu'une grosse aventure les opposant, une fois n'est pas coutume, non pas à un petit criminel à la petite semaine mais à un véritable grand méchant mémorable.

Ce retour à une structure classique rend le supplément nettement plus accessible que ses prédécesseurs. Pour les maîtres du jeu débutants qui voudraient se lancer dans l'aventure Wastburg, on peut d'ailleurs voir ce supplément comme un excellent marche-pied qui pourra les amener vers d'autres ouvrages plus difficiles d'accès (notamment le génial Droits dans leurs bottes). Les autres, quant à eux, trouveront ici un scénario sympathique, bien construit, plein de personnages mémorables que la structure (en deux parties, puis en phases) permet d'entrecouper d'autres aventures.

On regrettera toutefois que L'Opéra de Quat'Gelder triche quelque peu avec le concept de Wastburg. Ce dernier propose en effet aux joueurs d'interpréter des trouffions de base aux prises avec des criminels à la petite semaine. En changeant l'une des règles pour introduire un vrai grand méchant, Tristan Lhomme livre au final une histoire qui a un arrière-goût de "générique" tant elle pourrait s'adapter à n'importe quel jeu médiéval-fantastique. Et s'il y a bien une chose que les précédents suppléments ont démontré, c'est que Wastburg a une identité propre qui sait poser son empreinte durablement.

Mais non chipottons pas trop non plus, car L'Opéra de Quat'Gelder reste un supplément qualitatif, certes moins original que les autres, mais qui trouve aisément sa place dans la gamme du jeu. Il permet tout de même de donner aux maîtres de jeu du matériel simple d'accès, facilement exploitable, aux qualités rédactionnelles impeccables. Sans révolutionner Wastburg (que ce soit en scénario ou en aides de jeu), il reste malgré tout solide et témoigne d'un grand professionnalisme, comme un entracte fort sympathique en attendant la suite.

65

Plus classique que les autres ouvrages de la gamme Wastburg, L'Opéra de Quat'Gelder n'en demeure pas moins un supplément honnête qui a le mérite d'être plus accessible que ses aînés. Cette mini-campagne s'avère ainsi bien conçue et, si elle ne révolutionne rien, permet de donner aux meneurs de jeu du matériel facilement exploitable en attendant les publications ultérieures. En somme, ce cinquième supplément s'avère donc sympathique, même si clairement dispensable.

Critique de publiée le 26 octobre 2015.

Que faut-il en retenir ?

  • Une mini-campagne bien conçue,
  • Du matériel complet et facilement expoitable,
  • Un supplément accessible pour les débutants,

Que faut-il oublier ?

  • Une histoire très générique,
  • Pas d'aides de jeu supplémentaires.

Acheter Wastburg : L'Opéra de Quat'Gelders en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Wastburg : L'Opéra de Quat'Gelders sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !