75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de rôle : Wastburg : Gardoches partout, Justice nulle part
Wastburg > Wastburg : Gardoches partout, Justice nulle part >

Critique du Jeu de rôle : Wastburg : Gardoches partout, Justice nulle part

Avis critique rédigé par Vincent L. le dimanche 24 novembre 2013 à 1100

Un supplément indispensable...

Paru en début d'année chez Les XII Singes, Wastburg est l'adaptation en jeu de rôle du roman éponyme de Cédric Ferrand. Une parution au postulat original, dotée de belles qualités, mais qui souffrait de quelques manques, notamment son univers qui n'était développé qu'au strict minimum (voir la critique du jeu pour plus de détails). Sorti quelques mois plus tard, Gardoches Partout Justice Nulle Part complète le cadre de jeu offert par le livre de base. Au programme de ce petit supplément de trente-deux pages, on trouve un scénario signé par Cédric Ferrand et Michaël Croitoriu, ainsi qu'une série d'aides de jeu conçues par Jérôme Larré et François-Xavier Cuende, le tout illustré (cette fois) par Rolland Barthélémy.

Gardoches Partout Justice Nulle Part s'impose comme un complément indispensable au livre de base de Wastburg tant il réussit impeccablement à en atténuer les quelques faiblesses. Ainsi, si l'on pouvait reprocher au jeu un certain déficit en terme d'informations, ce supplément développe les outils nécessaires pour que les maîtres de jeu puissent les créer facilement en fonction des besoins. Ils pourront donc concevoir le quartier où travaillent les personnages en concevant tout un réseau d'alliés, en définissant une série de personnages importants, en développant les autres membres de la gardes (donc les collègues des personnages) et en créant un certain nombre d'affaires en cours.

Ce faisant, le jeu s'oriente désormais clairement vers un concept "bac à sable", c'est à dire où l'univers existant à la base est décrit au minimum, mais qui va se construire et se développer au fur et à mesure des scénarios, suivant les actions des personnages et l'orientation choisie par le meneur. En cela, Gardoche Partout Justice Nulle Part est un véritable vivier de pistes d'aventures, un vivier d'autant plus confortable que grâce à la méthodologie proposée, les idées de scénarios vont directement être fournies par les joueurs. Si le livre de base donne donc un cadre général et pose une ambiance de jeu particulière, la réalité des quartiers sera désormais spécifique suivant les tables de jeu.

Bref, rien à redire sur ces aides de jeu, et ce même si certaines ne sont que purement décoratives (le générateur de jargon par exemple). Le scénario proposé est quant à lui plutôt sympathique. Bien que nécessairement linéaire dans sa construction (il commence in media res pour se prolonger sous forme de flashback, donc oblige par la suite à raccorder), il s'avère malgré tout bien construit, notamment dans sa façon d'exploiter une dimension particulière du jeu qui, sans trop spoiler, amènera les personnages à oeuvrer hors de leur secteur. Cerise sur le gâteau, il s'avère simple de prise en main, et quasi-immédiatement jouable dès lors que l'on possède un minimum d'expérience.

La conclusion de

En donnant aux maîtres de jeu quelques outils très pratiques pour lui permettre de personnaliser la ville en fonction de ses besoins et - surtout - des envies de ses joueurs, Gardoche Partout Justice Nulle Part renforce considérablement le côté "bac à sable" de Wastburg. Cela donne au jeu une autre dimension qui, par certains côtés, permet de palier à quelques lacunes du livre de base. Ajoutez à cela un scénario bien construit, ainsi que quelques aides de jeu sympathiques, et cette publication s'impose au final comme un supplément indispensable pour profiter au mieux du jeu et de ses nombreuses possibilités.

Que faut-il en retenir ?

  • Du matériel de jeu utile et bien construit,
  • Un scénario sympathique,
  • Palie à certaines faiblesses du livre de base,
  • La facilité de prise en main,
  • La qualité des illustrations.

Que faut-il oublier ?

  • Le côté "bac à sable", qui peut déplaire à certains.

Acheter Wastburg : Gardoches partout, Justice nulle part en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Wastburg : Gardoches partout, Justice nulle part sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Wastburg

En savoir plus sur l'oeuvre Wastburg