75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Kick-Ass 2
Kick-Ass 2 >

Critique du Film : Kick-Ass 2

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 15 août 2013 à 1016

The Motherfucker veut sa vengeance !

Les actes de Kick-Ass ont inspiré pléthore de vengeurs masqués autodidactes. Dave Lizewski a quelque peu décidé de prendre du recul avec les interventions super héroïques pour vivre comme n'importe quel garçon de son âge. Pour Mindy Macready, alias Hit Girl, il en est autrement. La jeune fille est en effet bien décidé à suivre la voie tracée par son paternel, et cela même si son tuteur, le sergent Marcus Williams, met tout en oeuvre pour tenter de la remettre sur le chemin du quotidien d'une adolescente de 15 ans. Pendant ce temps, Chris D'Amico, anciennement Red Mist, manigance toujours d'éliminer Kick-Ass, et pour cela il crée une ligue de supers vilains répondant au pseudonyme de "The Motherfucker".

Trois ans après un Kick-Ass particulièrement jouissif signé Matthew Vaughn (Stardust, Layer Cake) c'est le réalisateur Jeff Wadlow (Cry Wolf, Never Back Down) qui récupère le poste de scénariste et réalisateur de cette suite (Vaughn conservant ici un simple poste de producteur). Bien entendu Jeff Wadlow reprend une petite partie de la trame des comics de Mark Millar, même s'il s'agit d'une libre adaptation puisqu'il fallait tenir compte aussi des évènements du premier film - sans compter que depuis Chloe Moretz a quelque peu poussé. Si l’on y retrouve l'esprit "ligue des justiciers" vs "ligue de super vilains", ou encore la quête d'identité pour nos deux héros (largement plus prononcé dans cette adaptation), attendez-vous à voir l'aspect "Trash" grandement amoindri par rapport au support papier, même si quelques séquences assez sanglantes et politiquement incorrectes subsistent. Reste à savoir maintenant s'il existe une version plus subversive, car il faut dire que les rumeurs autour de la violence du film à pu conduire les producteurs à a moindrir celui-ci, il serait donc pas impossible de voir débarquer dans le futur proche une édition DVD avec un montage non censuré.

Image Kick Ass 2

Du côté scénario, Jeff Wadlow s'en tire plutôt bien offrant aux spectateurs quelques dialogues savoureux, voir outranciers, capable de choquer les esprits bien pensants qui iront vite accuser le film de délit raciste ou d’excès de vulgarité -  là où, au contraire, il joue avec humour et habileté, oubliant l’habituelle hypocrisie, avec un réel contexte de notre époque. Il y a aussi tout un passage sur les problèmes de l'adolescence, avec la quête de l'identité, le soucis d’intégrer un groupe social… Cela entraine d’ailleurs quelques morceaux mémorables (avec une séquence de danse qui, à elle seule, mérite une place de cinéma). Dans l’ensemble, les rebondissements sont plutôt bien trouvés,  même si on peut reprocher un premier acte un peu poussif. Enfin, d'un point de vue plus général, on peut reprocher au scénario de tourner autour d'une sempiternelle histoire de vengeance…mais c'était déjà le cas du comics.

Image Kick Ass 2

Maintenant, si on se penche du côté de la réalisation, il y a là bien plus à critiquer et Jeff Wadlow n’est clairement pas la hauteur de Matthew Vaughn. La mise en image de Wadlow n'est pas mauvaise, mais c’est celle d'un technicien pépère qui ne s'aventure presque jamais hors des limites établies par le "guide du parfait petit réalisateur". Il en résulte un évident manque d'ambition, particulièrement dans les séquences d'actions, et une fin - bien que réussie - loin d'être aussi folle que nous aurions pu l'espérer. On peut aussi reprocher au réalisateur - ou à la production - de ne pas être allé assez loin dans leur démarche. Ainsi, une séquence de viol, qui aurait pu être dramatiquement puissante, se voit complètement désamorcée parce que tout le monde semble s'être dégonflé par peur de choquer le spectateur moyen (chose qu'ils font de toute manière par le dialogue). Et s'il y a bien un reproche qu'on puisse faire à Kick-Ass 2 c'est bien de manquer d'émotion, alors que le scénario cumule les situations dramatiques. Pour autant, il est bon aussi de signaler que deux ou trois passages se distinguent, et frappent même assez fort les esprits, prouvant que le réalisateur, peut-être plus motivé ou mieux accompagné, aurait pu offrir bien mieux. Dans l'état il est vrai qu'on regrette un peu Matthew Vaughn.

Image Kick Ass 2

Là où Kick-Ass 2 frappe fort et bien, c'est via sa galerie de personnages charismatiques et complètement démesurés même s'ils ne sont pas traités ou interprétés avec le même enthousiasme selon les cas. Tout d'abord, on ne peut pas passer sous silence Chloe Moretz, qui est l'actrice la plus talentueuse de sa génération et qui tout comme sur le premier Kick-Ass, continue à faire de l'ombre à tous les autres tant une fois de plus son énergie se montre communicative. Il apparait clairement que la caméra aime la jeune actrice, son naturel semblant faire le reste. Chaque séquence avec Chloe Moretz est clairement un pur moment de bonheur. Aaron Taylor-Johnson est dans la lignée de sa précédente prestation, ce qui convient parfaitement. Par contre, Christopher Mintz-Plasse a peut-être tendance à en faire un peu trop, n'arrivant pas parfaitement à rester sur la ligne qui se situe entre burlesque et caricature. Maintenant, la question qui se posait réellement tournait autour des personnages secondaires, avec la présence de Jim Carrey dans le rôle du "Colonel Stars and Stripes". Sur ce point, on est satisfait, mais pas enthousiaste, les meilleurs passages du personnage étaient dans les bandes-annonces et il n’y a pas grand-chose de surprenant vis-à-vis de celles-ci. Par contre, Olga Kurkulina campe une Mother Russia complètement démesurée et est clairement "la méchante du lot" et l'élément surprise du film. À noter que côté gueule de cinéma, on a plaisir à revoir celle de Yancy Butler (du moins quelques minutes), et celle de John Leguizamo qui se doit une nouvelle fois de jouer les subalternes.

La conclusion de

Pour conclusion, à la question, est-ce que Kick-Ass 2 est aussi bon que son aîné? La réponse est non! Moins surprenant, moins subversif, moins bien réalisé et doté d’une histoire prétexte a lancer une suite. Pour autant le plaisir de retrouver Dave Lizewski et - surtout - Mindy Macready est total, d'autant que le film conserve des passages bien savoureux et qu'une fois de plus on ressort avec une bonne banane (à condition d'y aller sans de trop grosses attentes). Au final, une suite donc recommandable.

Que faut-il en retenir ?

  • Chloë Grace Moretz est exceptionnelle
  • Le plaisir de retrouver Dave Lizewski et Mindy Macready
  • Une séquence mémorable de danse.
  • Un film  qui donne la banane !

Que faut-il oublier ?

  • Pas aussi bon que le premier Kick-Ass.
  • Histoire prétexte a lancer une suite.
  • Aurait pu être bien plus "trash".

Acheter Kick-Ass 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Kick-Ass 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Kick-Ass

  • Voir la critique de Kick-Ass : Botter le cul des conventions
    87

    Kick-Ass - Critique du film par Nicolas L.

    Botter le cul des conventions : Que d’éloges, allez-vous me dire ! Mais oui, je persiste et signe ! Kick-Ass est l’un des meilleurs films que j’ai vu ces derniers…

  • Voir la critique de Kick-Ass : Un film plus étonnant qu'il n'en à l'air...
    75

    Kick-Ass - Critique du film par Vincent L.

    Un film plus étonnant qu'il n'en à l'air... : Fun, rythmé et surprenant à plus d'un titre, Kick Ass est loin d'être cette comédie potache gentillette que l'on pouvait attendre …

  • Voir la critique de Kick-Ass : Super héros en herbe
    95

    Kick-Ass - Critique du film par Lionel B.

    Super héros en herbe : La bande-annonce vous en avez mis plein les mirettes ? Le film ne vous décevra sûrement pas. Matthew Vaughn nous offre ici un fil…

En savoir plus sur l'oeuvre Kick-Ass