75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Musique : Speed metal slaughter
Speed metal slaughter >

Critique du Musique : Speed metal slaughter

Avis critique rédigé par Amaury L. le vendredi 3 mai 2013 à 1546

Le métal délire...

Cranium est un groupe suédois qui l'air de rien distille ses blagues depuis l'année 1985. Ils enregistrent leur farce musicale seulement en 1998 sous le doux sobriquet « Speed metal slaughter ». Le sérieux n'est pas de mise chez ces nordiques qui balancent un speed/thrash de bonne facture toujours avec le souci de la dérision.

On entame cette galette burlesque avec le bruit d'une tronçonneuse qui massacre à tours de chaîne de pauvres victimes hurlant leur douleur. « Slaughter on the dance floor » intègre même pendant le refrain la tronçonneuse tueuse. La première écoute demeure agréable et on s'amuse des facéties incongrues de nos suédois turbulents. Les musiciens assurent une exécution honorable. L'intégralité des pistes maintient un niveau correct en terme de composition même si l'originalité reste en berne. On découvre une articulation classique dans le thrash, couplet – refrain – break – solo – couplet... Et les riffs proposés ont été entendus des centaines de fois auparavant. Cependant, l'efficacité est au rendez-vous et on ne discerne aucun temps mort pompeux. Ça balance sévère et finalement c'est l'effet recherché.

Toutefois, une linéarité s'installe avec des riffs qui se ressemblent et une voix criarde qui horripile les tympans, malgré la présence de deux chanteurs très proches de Exumer. Il faut apprécier les sonorités des années 80, donc l'ensemble a pris un petit coup de vieux volontaire si on compare à The Haunted par exemple.

Le fil conducteur reste les outils tranchants que l'on entend en bruitage à chaque morceau et des rires « sadiques ». Le batteur Johan Halberg alias Necro-nudist qui s'est suicidé en 2001, martyrise talentueusement sa double pédale et son instrument en insufflant une énergie redoutable. Les guitaristes assènent inlassablement des solos tranchants et bien foutus, « dentist of death », « Graveyard romance », mais la voix aiguë et monocorde gâche le plaisir d'écouter ces huit hymnes dédiés au thrash des années 80, à la gloire des Destruction, Exodus... Un carnage musical d'une trentaine de minutes qui laisse sans voix.

Pour découvrir quelques titres de Cranium, cliquez ici.

La conclusion de

Cranium est un groupe suédois de speed/thrash première époque (celle des années 80). On retrouve les ingrédients classiques de la formule originelle (voix criarde, nombreux solos, pas de temps mort). Pour les amateurs, c'est du tout bon même si on regrette le chant monocorde et légèrement irritant sur la durée. Depuis la mort de leur batteur en 2001, Cranium n'a plus montré son savoir-faire et c'est plutôt dommage. Pas un carnage mais une mise en bouche bien thrash.

Que faut-il en retenir ?

  • Bonne exécution musicale.

Que faut-il oublier ?

  • Pas du tout original.
  • Chant vite lassant.

Acheter Speed metal slaughter en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Speed metal slaughter sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+