75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Résurrection
Résurrection >

Critique de la Bande Dessinée : Résurrection

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 12 février 2013 à 1924

Howard, Shakespeare, Frazetta, Bisley, Tolkien, Jackson… Arawn

Résurrection nous ramène une nouvelle fois aux Enfers, pour y suivre les propos d’Arawn, qui se confie à un Owen réduit à sa plus simple expression ; une tête terrifiée, mais tout ouïe, tenue à bout de bras par le dieu barbare. Arawn reprend son récit en nous décrivant une terre d’Erin déchirée par la folie de son roi, Math, victime de ses erreurs et de ses remords. Math, tout à ses délires ne voit pas la menace s’approcher de son royaume, incarné par un frère dément, Engus, agissant sous l’influence d’un Chaudron de Sang toujours plus avide d’âmes humaines. Décidées à écraser toute résistance se dressant sur leur route, les armées d’Engus, supportées par des hordes de démons, se dirigent vers la citadelle de Math. Seule leur mère, dame Siamh, semble en mesure d’arriver à empêcher les deux frères de s’entretuer. Mais c’est compter sans la perfidie d’un Chaudron de Sang, près à tout pour arriver à ses fins…

Hourra ! C’est le retour de la plus enthousiasmante bande dessinée de dark fantasy qu’il m’ait été donné de lire ! Et c’est avec un grand plaisir que j’ai découvert que Ronan Le Breton n’a rien perdu de sa verve épique et que Sébastien Grenier possède toujours un coup de crayon magique. Toujours aussi dure, toujours aussi viscérale, toujours plus explosive, toute plus dramatique, cette histoire mêlant excellemment drame Shakespearien, imaginaire Howardien, folklores gaélique et celtique avec des éléments fantasy plus modernes, nous emporte dans un séduisant univers de violence et de magie où les personnages présentent tous des profils torturés et extrêmement forts.  Et si le sentimentalisme n’a pas sa place dans Arawn (même dame Siamh se montre une mère cruelle et calculatrice), il est difficile de ne pas s’attacher à ses principaux protagonistes, qu’ils soient fait de chair ou de métal.

Cependant, si le scénario d’Arawn ne manque pas d’intérêt, l’œuvre ne serait pas aussi réussi sans le talent d’un Sébastien Grenier qui nous offre encore une fois  le fruit d’un travail qui tire vers la peinture d’art. On a déjà cité ses influences graphiques dans les critiques des précédents tomes, qui vont de Frank Frazetta à Simon Bisley, mais il serait vraiment injuste de limiter son talent à celui d’un brillant disciple. Sébastien Grenier démontre avec cette bande dessinée qu’il a parfaitement digéré toutes ces influences pour nous offrir un spectacle épique, fort en passages gore et sensuels, plein de personnalité. Appuyé par un excellent découpage, très dynamique, son travail nous propose nombre de somptueuses planches au sein de ces 48 pages, comme quand l’armée d’Engus se présente au pied de la citadelle, qui évoque avec brio les passages les plus sombres des adaptations de Peter Jackson. Quand l’Irlande se transforme en Mordor….

La conclusion de

Après un tome 4 de toute beauté, on pouvait craindre une baisse de régime de la saga Arawn. Il n’en est rien, ce nouvel opus, sans se réveler meilleur (c’était une mission difficile), tient toute ces promesses, avec une (très) sanglante lutte fratricide et des entités surnaturelles qui abaissent leurs cartes (le Chaudron de Sang se présente désormais comme un protagoniste à part entière). Les femmes sont également encore à l’honneur. Dame Siamh, bien entendu, toujours aussi belle, mais aussi la déesse Morrigan, qui réapparait sur cette terrible scène à l’ambiance Shakespearienne…

Que faut-il en retenir ?

  • Le must de la Dark Fantasy

Acheter Résurrection en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Résurrection sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Arawn

En savoir plus sur l'oeuvre Arawn