75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Bran le maudit
Bran le maudit >

Critique de la Bande Dessinée : Bran le maudit

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 3 août 2010 à 1810

Infernale mélancolie

Bienvenu dans le monde d'Arawn, seigneur des royaumes infernaux. Régnant sur des  sujets sans repos, arpentant les couleurs lugubres de son palais, le maître de céant rumine son passé, confiant à Owen, son étrange conseiller, sa mélancolie. Car Arawn n'a pas toujours été le cruel seigneur du chaos que tous redoutent aujourd'hui. Il fut un temps où il arpentait les grands espaces de la surface...

Bran le Maudit, premier tome du cyle d'Arawn, conte la naissance et l'initiation d'un futur conquérant (suivant le profil howardien). Cadet d'une fatrie de quatre orphelins de père, Arawn, privé de sexe, a été abandonné par sa mère à sa naissance. Elevé par une louve, il rejoint, l'age de raison atteint, le cercle familial. Puis, arrive l'adolescence. Siamh, mère et farouche guerrière, confie alors à ses enfants des quêtes initiatiques. Celle d'Arawn sera l'épreuve de l'eau..

Pour composer le scénario de ce cycle, Ronan Le Breton a été cherché son personnage principal - Arawn, seigneur des enfers - dans la mythologie celtique et les anciens textes gallois. Il récupére également bon nombre d'autres éléments dans diverses légendes et mythologies (greco-latine et celtiques) pour finalement constuire une histoire originale, variation très personnelle bâtie sur le concept de "l'anti-Cùchulainn". Le monde d'Arawn est un univers celtique sombre et brutal composé d'assassins et de bouchers, Un monde où ce n'est pas la plume et l'éloquence qui fait force de loi, mais les tranchants de la hache et de l'épée. Bran le maudit, premier opus de la saga d'Arawn ne parle donc que de meurtre, de souffrance et de quêtes sanglantes. On se trouve en quelque sorte à mi-chemin entre l'univers de Slaine et la dark fantasy de Michael Moorcock (Elric le Nécromancien).

Cette imagerie dark fantasy est d'ailleurs entretenue par les superbes dessins de Sébastien Grenier. Son style très efficace et ultra travaillé (dans le trait comme dans le choix des angles), qui évoque à la fois Frank Frazetta, Olivier Ledroit et Simon Bisley, amène un surcroit de barbarie, de violence et de beauté sauvage dans l'atmosphère de l'album. Certaines planches sont de toute beauté - une beauté que l'on doit totalement à Sébastien Grenier puisqu'il est également le coloriste de cet album. Au final, l'on se retrouve devant un album mené tambour battant, respirant à chaque planche une ambiance accrocheuse et quand l'on réalise que cette introduction n'est qu'une mise en bouche, l'on en vient à penser que l'on tient là en main le premier opus d'un futur grand classique.

La conclusion de

Si vous aimez la dark fantasy de qualité, jetez-vous sur cet album! Appuyé par les magnifiques dessins de Sébastien Grenier, Bran le Maudit est un premier album annonciateur d'un très grand cycle. Fait de sexe, de sang et de prouesses épiques, le scénario qui recupère différents éléménts des mythologies celtiques et greco-latines s'avère, dés les premières pages, absolument captivant. Bravo!

Que faut-il en retenir ?

  • Un scénario accrocheur
  • Une ambiance dark fantasy adulte et efficace
  • Des personnages intéressants
  • Des dessins superbes
  • Une ambiance graphique en phase avec l'univers

Que faut-il oublier ?

  • Une intrigue qui pose ses bases

Acheter Bran le maudit en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Bran le maudit sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Arawn

En savoir plus sur l'oeuvre Arawn