75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Le chaudron de sang #4 [2011], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le lundi 29 août 2011 à 17h11

Frères de sang

Arawn défait, les terres de Scott et d’Erin se voient partagées entre ses frères. Mais la trêve, construite sur un précaire équilibre des forces, ne dure guère. Poussé par le Chaudron de Sang, Engus, l’ancien allié d’Arawn, se voit hanté par des rêves hégémoniques et se compromet dans une ignoble conspiration. De son coté, Arawn, qui a perdu tous ses appuis humains, va trouver une alliée en Morigan, déesse de la guerre...

Ce quatrième opus de la saga d’Arawn s’ouvre sur un très instructif flashback qui nous raconte la jeunesse de Siamh la Guerrière. On apprend ainsi que la mère d’Arwan, Math, Engus et Kern est une amazone qui fut jadis responsable, alors qu’elle était encore qu’une enfant, de la destruction de sa tribu. On découvre également, avec l’introduction du personnage de Fenris, frère de Bran, que tous les évènements ultérieurs traités dans les précédents albums sont des conséquences directes de cet épisode de la vie tumultueuse de Siamh. Deux révélations, livrées à un moment clé, qui donnent encore plus de densité shakespearienne au scénario de Le Breton, déjà excellemment ficelé. Et ce n’est pas tout...

Le Chaudron de sang se pose également comme une pierre d’angle de l’histoire d’Arawn, qui satisfait à un bon nombre de nos interrogations. En effet, non seulement i l nous offre son lot de révélations inattendues concernant certains liens reliant les personnages, mais, de plus, il commence à introduire les circonstances qui vont faire d’Arawn un être maudit, condamné à veiller sur les Enfers. Enfin, en mettant en avant le personnage d’Engus, jusqu’alors assez discret, Ronan Le Breton nous dévoile encore plus la nature versatile du Chaudron de Sang, entité manipulatrice sachant user de la faiblesse des hommes.

Mais, au delà de l’intrigue, le gros point fort de cette série reste ses scènes de bataille, extrêmement violentes et gore, magnifiquement matérialisées par l’habile crayonné de Sébastien Grenier, dont le style laisse apparaitre de nombreuses influences (Hans Rudi Giger, Frank Frazetta, Simon Bisley, Joe Petagno, etc.). On retient surtout ces dessins en pleine page à bords perdus, qui sont d’une grande beauté épique, et une mise en cadre dynamique et fluide, qui donne au récit un rythme très agréable. La gestion des couleurs, dont les composantes varient en fonction des situations, est également très pertinente. Par contre, on trouve toujours, surtout dans les moments les plus posés, quelques petites imperfections dans la gestion des perspectives et le traitement des visages (peut-être encore plus dans cet album que dans les autres).

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Le chaudron de sang #4 [2011]

Nicolas L.
95

Quatre albums et toujours aucune baisse de rythme! Voilà qui est d’autant plus admirable que les auteurs ne se contentent pas d’exploiter une trame déjà bien musclée; ils y introduisent de nouveaux éléments, ils l’enrichissent de nouveaux personnages. Au final, Le Chaudron de Sang nous présente une intrigue qui gagne encore en puissance épique et en force dramatique. Le tout toujours magnifiquement traité par un Sebastien Grenier très inspiré. Un indispensable pour les amateurs de dark fantasy.

Que faut-il en retenir ?

  • Un scénario accrocheur
  • Un rythme qui ne baisse pas
  • Des personnages intéressant
  • Une ambiance darf fantasy captivante
  • Des superbes dessins

Que faut-il oublier ?

  • Quelques petites imperfections graphiques

Acheter la Bande Dessinée Le chaudron de sang en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le chaudron de sang sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Arawn