75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de cartes : Catane : le jeu de cartes
Catane : le jeu de cartes >

Critique du Jeu de cartes : Catane : le jeu de cartes

Avis critique rédigé par Amaury L. le mardi 4 décembre 2012 à 1129

Catane à la carte...

L'île de Catane fourmille d'une agitation mercantile incessante. On ne cesse de construire, de bâtir les plus jolies cités, d'échanger en criant le plus fort ses ressources au marché, de voler son prochain pour accélérer la mise en route des ses projets personnels. Catane, c'est la loi du plus fort dans le négoce !

Un petit Catane.

Catane, le jeu de cartes étonne par la petitesse de sa boîte, une dizaine de centimètres de côté environ. L'intérieur ne laisse aucun espace non rempli, et les 110 cartes tiennent tout juste. Il sera impossible de protéger vos cartes sans changer de contenant. Les illustrations de Michael Menzel reprennent partiellement (les cartes Ressources) celles du jeu de base, Catane le jeu de plateau. On apprécie le travail très immersif cet talentueux illustrateur. Filosofia maîtrise son sujet et cela se ressent sur la qualité générale de ses produits ludiques.

Quelques petites règles.

L'objectif demeure d'atteindre en premier les dix points de victoire. On acquiert ces derniers en construisant des colonies, des villes, des routes, des développements et en recrutant des chevaliers.

A son tour, un joueur effectue l'intégralité des actions autorisées, échanger des cartes de sa main avec le marché (cinq ressources disposées face visible), la pioche (tirage aléatoire), et la main d'un autre joueur (au hasard également), construire en respectant les coûts requis (par exemple, un colonie demande 1 laine, 1 argile, 1 laine, 1 blé), et enfin piocher des nouvelles cartes Ressource.

Quand un joueur souhaite agrémenter sa cité d'une route ou d'un chevalier et que les réserves respectives sont épuisées, il vole la carte à son voisin de droite ou de gauche. A savoir que les cartes Route et Chevalier ont deux faces (A et B), la première procure un avantage, la seconde donne un point de victoire.

Catane, le filon inépuisable ?

Quelle surprise ! Alors que les Princes de Catane (lire la critique ici), un jeu de cartes basé sur l'univers Catane vient à peine de sortir, Filosofia propose Catane le jeu de cartes, de quoi embrouiller les esprits et les joueurs.

De suite, on remarque le faible encombrement de ce nouveau jeu imprégné de la licence Catane, composé de cent dix cartes exactement, absolument incompatible avec le jeu de plateau comme avec Les Princes de Catane. Il s'agit d'un jeu autonome qui, cependant, présente beaucoup de ressemblances avec le patriarche. On retrouve les mêmes coûts de construction et des illustrations identiques, le rapprochant étroitement de son glorieux aîné.

En une trentaine de minutes, on découvre une épuration matérielle et technique du jeu de base, avec l'abandon du plateau et des lancers de dés. On se concentre sur l'aspect construction avec des subtilités intéressantes, comme le vol d'une route ou d'un chevalier chez un adversaire. Rien ne semble acquis jusqu'à la pose de la carte victorieuse par un joueur. A tout instant, une alliance compromet une progression prometteuse et le souffle de l'euphorie se transforme en une défaite imprévue. L'auteur Klaus Teuber parvient à donner assez de « corps » à ce nouvel opus en écourtant les parties, en intégrant le marché, une idée ingénieuse reprise de Catane Junior (lire la critique ici), ce qui relativise l'importance de la pioche, et en intégrant la possibilité de contrer un concurrent en le volant.

Sans troubler les joueurs aguerris, ni même les convaincre totalement, Catane le jeu de cartes rassemble toutes les qualités du jeu de base en un excellent rapport qualité / prix, en tenant dans une poche de pantalon. Si le faible nombre de cartes Développement appauvrit la pertinence de ce jeu sur la durée, Catane le jeu de cartes garde son intérêt intrinsèquement, mais aussi pour initier un public encore étranger aux charmes de la modernité ludique.


La conclusion de

Catane le jeu de cartes est une simplification mécanique intéressante du jeu Catane (lire la critique ici). On retrouve des principes similaires (développement de sa cité) avec la volonté de raccourcir la durée du jeu, de compacter la quintessence de son célèbre aïeul en un format voyage adapté et pertinent. Un « mini-catane » qui fait son maximum !

Que faut-il en retenir ?

  • Son format de poche
  • Ses Illustrations
  • Une épuration réussie du jeu de plateau
  • La durée d'une partie

Que faut-il oublier ?

  • Un peu rengaine pour ceux qui connaissent le jeu depuis 20 ans.
  • On reste dans du classique.
  • Faible renouvellement.

Acheter Catane : le jeu de cartes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Catane : le jeu de cartes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Colons de Catane

En savoir plus sur l'oeuvre Les Colons de Catane