75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Les princes de Catane >

Critique du Jeu de cartes : Les princes de Catane

Avis critique rédigé par Amaury L. le samedi 10 novembre 2012 à 08:46

Pour l'équilibre d'un royaume...

L'île de Catane recherche des jeunes princes capables d'assumer les responsabilités induites par la gestion des principautés naissantes. Les alliances et l'art du commerce demeurent les armes les plus favorables à une éclosion prospère et au bien-être de ses sujets. Parfois, des traîtres sèment le trouble et le chaos, serez-vous assez éloquent et pragmatique pour diriger les affaires du royaume ?

Une boîte princière.

On retrouve toujours avec plaisir cette collection pour deux joueurs de l'éditeur Filosofia. L'assurance d'un matériel millimétré et pertinent fait partie du savoir-faire de l'éditeur québécois. Toutes les cartes sont illustrées par le reconnaissable Michael Menzel et le résultat ne manque pas de charme même si on reste dans du classique. Au delà des 180 cartes, uniquement deux dés et deux jetons complètent un matériel qui remplit convenablement la boîte. Du bel ouvrage !

Une vue princière du matériel.

Catane où l'implantation progressive.

Les Princes de Catane proposent une règle en trois volets (initiation, médium et expert).

On reste dans une quête de points de victoire où le premier à atteindre le score recherché remporte la partie.

Les Princes de Catane se joue en treize points (mode expert). Les bâtiments, les colonies et les villes sont les principales sources pourvoyeuses de points.

A son tour, le joueur lance les deux dés, un pour connaître les terrains qui produisent, un qui déclenche un effet (récolte, attaque des voleurs, événement...). Une carte Terrain numérotées entre 1 et 6 obtient une matière première (laine, bois, argile, minerai, blé, or) si le dé indique un chiffre identique. Chaque terrain emmagasine au plus trois ressources. Cette phase concerne les deux joueurs.

Ensuite, la phase d'action commence (uniquement pour le joueur qui a lancé les dés) avec la construction de bâtiments (donnent des avantages et / ou des points de victoire), l'activation de cartes Action (échange avantageux de marchandises, destruction d'un bâtiment adverse...) en jouant des cartes de sa main. Les ressources nécessaires pour poser une carte dans sa principauté sont notées sur cette dernière. On développe sa principauté aussi en choisissant des cartes centrales (accessibles aux deux joueurs) en construisant une route, une colonie ou une ville. On termine son tour en complétant sa main si on a utilisé des cartes.

C'est ensuite à l'adversaire de lancer les dés et d'organiser sa phase d'action.

La mise en place et l'espace important nécessaire.

Catane où l'éternel recommencement.

En 2010, le jeu de plateau avait subi un lifting réussi avec une version modernisée Catane (lire la critique ici). Deux années plus tard, on reprend la même recette et cette fois, il s'agit du jeu de cartes de passer à la moulinette Filosofia (lire la critique de l'ancienne édition ici).

Si la démarche semble logique (rachat de licence), que vaut cette version ?

Quelques cartes du jeu...

Premier point positif, l'éditeur québécois a complètement renouvelé les illustrations en profitant du talent de Michael Menzel. Même si la version Tilsit conserve son charme, Les princes de Catane apporte de la fraîcheur à l'ensemble. Mais surtout, cette mouture bénéficie de longues années d'expérience et de remarques suggérées par les joueurs. Concrètement, cela se traduit par un énorme travail pour équilibrer certains effets de bâtiments jugés trop puissants de l'édition antérieure (par exemple l'hôtel de ville qui permettait de construire en dépensant une ressource de moins).

Votre principauté en début de partie.

Ces ajustements parfont cet excellent jeu de gestion pour deux joueurs, déjà précurseur à son époque (la première version allemande date de 1996). On retrouve un plaisir non dissimulé de s'adonner à cette version où les stratégies diffèrent, où des joueurs d'expérience égale se disputent la victoire à des petits riens. De plus, les paquets thématiques agrémentent copieusement la diversité et les possibilités. Selon ses préférences, on s’oriente facilement et sans se tromper (moins de hasard) vers le deck approprié, celui de la guerre pour agresser son voisin, ou l'or si on opte pour le commerce, ou encore le progrès pour les amateurs de cités tournées vers le bien-être de ses concitoyens. Évidemment, rien n'interdit d'entremêler selon ses envies ou ses manques les cartes provenant de paquets distincts.

Votre principauté en fin de partie...

Autre élément remarqué, le dé Production (celui qui procure les ressources) perd de son importance. Quelques cartes autorisent de contrer des tirages moyennement favorables (l'indispensable marché) et on découvre un petit frère finalement mieux conçu, plus équilibré, modernisé mais toujours aussi long (environ 75 – 90 minutes la partie).

 

 

92

Les princes de Catane est une version modernisée et équilibrée de son excellent aïeul (lire la critique ici). On retrouve le même charme et des qualités identiques mais en mieux. Le hasard perd encore de son importance. Les effets des bâtiments interdisent un déséquilibre marqué comme dans l'ancienne version grâce à une refonte générale des pouvoirs les plus puissants. De plus, on contrôle aisément des tirages défavorables du dé Production par l'ajout de cartes intéressantes. Les princes de Catane demeure le meilleur jeu de gestion à deux et reste un indispensable dans toute ludothèque.

Pour ceux qui ne connaissent pas : 9,8 / 10

Pour ceux qui connaissent l'ancienne version : 8,5 / 10

Critique de publiée le 10 novembre 2012.

Que faut-il en retenir ?

  • Mieux équilibré
  • Moins de hasard
  • Les paquets thématiques
  • Le nouveau design

Que faut-il oublier ?

  • Un poil trop long (même si on ne voit pas le temps passer)

Acheter Les princes de Catane en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les princes de Catane sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !