75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Turlututu chapeaux pointus [1999], par Amaury L.

Avis critique rédigé par Amaury L. le mercredi 25 mai 2011 à 16h48

Chapeaux pointus et mémoires tordues...

Qui arrivera en premier à la fête des sorcières ? Enfourche ton balai et rejoins vite le feu de camp qui domine la petite montagne. Et surtout, souviens toi que tous tes concurrents veulent de précéder...

La version française de 2011.

Le carré magique...

Turlututu chapeaux pointus se présente sous une jolie boîte carrée appropriée au matériel contenu. Un plateau représente un paysage champêtre et bucolique avec un couple de lapins pérorant sur la prochaine fête des sorcières, se déroulant une nuit de pleine lune. Ensuite, cinq chapeaux servant de cache aux cinq pions en bois Sorcière complètent, accompagné d'un dé multicolore, cette course fantastique.

Vue du matériel (photo prise à partir d'un balai magique)

Une règle pas sorcière à comprendre...

Le but du jeu est de parvenir avec n'importe quelle sorcière en premier sur la dernière case du plateau qui en comporte sept (départ inclus).

On place les pions Sorcière sous les chapeaux. Ensuite, les chapeaux sont mélangés de telle sorte que personne ne sache où se trouvent les sorcières.

Et la course commence...

A son tour, on lance le dé multicolore. Si une couleur est indiquée, le joueur essaie de trouver la sorcière correspondante. Si c'est le cas, la sorcière avance d'une case et le joueur rejoue. Sinon rien ne se passe et c'est le tour du joueur suivant. Si le dé affiche le symbole de la double flèche, on intervertit la position de deux sorcières (au choix du joueur) sur le plateau et le tour est terminé.

Dès qu'un joueur réussit à emmener une sorcière sur la dernière case, il gagne immédiatement la partie.

Une autre vue du matériel (photo prise à partir d'un balai magique allemand)

Chapeaux pointus bien foutus...

Turlututu chapeaux pointus est une réédition d'un jeu allemand sorti en 1994 sous le patronyme Husch husch kleine hexe. Ravensburger a offert une version française sous le nom Petites sorcières en 1999. Ces éditions successives attestent de la qualité intrinsèque d'un jeu et Turlututu fait partie des meilleurs jeux de mémoire contemporains ciblant principalement les enfants entre trois et huit ans.

La version allemande de 2004.

Turlututu se démarque par ses mécanismes simples mais intelligents. Les enfants doivent dans un premier temps repérer où se trouvent les sorcières colorées. Ceci demeure l'unique solution qui autorise la progression des sorcières vers la case finale et une éventuelle victoire. Comme le jeu ne contient que cinq pions à identifier, le défi proposé est parfaitement adapté aux plus jeunes qui, avec un minimum de concentration, relèvent sans trop cumuler d'échecs démotivants cette recherche indispensable. L'auteur Heinz Meister a adéquatement modulé la difficulté et offre une accessibilité à un public très large.

Les sorcières avant de se cacher...

Afin de corser l'ensemble, l'action Interversion de deux sorcières survient statistiquement une fois sur six lancers de dés. Évidemment, certaines parties font fi de ces probabilités et une confusion s'installe avec une incertitude quand une couleur, longtemps non sortie, apparaît incongrûment. Les neurones se mettent en action et le joueur tente de solutionner en fouillant dans sa « mémoire » immédiate les informations préalablement retenues. Cette ingéniosité apporte une dose savamment ajustée d'imprévus qui, sans verser dans un déroulement chaotique, enrichit cette course où la concentration demeure la principale alliée pour figurer honorablement.

La sorcière jaune va-t-elle gagner ?

Avec une durée d'une dizaine de minutes, Turlututu se savoure sans retenue et même les parents se laissent séduire par cette course originale, dynamique et pleine de rebondissements. A aucun moment, un joueur se trouve hors-course car il suffit de trouver seulement la bonne sorcière au bon moment pour gagner. Tout le monde demeure un potentiel vainqueur tant que le dénouement final n'a pas eu lieu. Indispensable !

La première version française date de 1999.

La conclusion de à propos du Jeu de société : Turlututu chapeaux pointus [1999]

Amaury L.
95

Cette réédition de Husch husch kleine hexe qui date de 1994 est un incontournable dans les jeux de mémoire contemporains. Dynamique, rapide, simple et parfaitement adapté, Turlututu chapeaux pointus garantit un plaisir optimal aux enfants dès l'âge de trois ans. Les joueurs, jusqu'au terme du jeu, restent toujours dans la course. Aucun participant n'est exclu ou dans l'impossibilité de gagner cette épreuve adroitement saupoudrée d'imprévus. Des petites sorcières adorables !

Que faut-il en retenir ?

  • Limpide.
  • Toujours aussi bien 15 après sa première édition.
  • Un des meilleurs jeux de mémoire existants.

Que faut-il oublier ?

  • Le graphisme du plateau moins fantasy que la version de 2004.

Acheter le Jeu de société Turlututu chapeaux pointus en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Turlututu chapeaux pointus sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+