75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu de société : Le pont maléfique
Le pont maléfique >

Critique du Jeu de société : Le pont maléfique

Avis critique rédigé par Amaury L. le vendredi 1 mars 2013 à 0759

Un pont vraiment pas fiable...

Les aventuriers appréhendent de poser un pied sur ce pont en bois qui paraît dans un état lamentable. Les planches pourries trahissent un âge vénérable, où la nature lentement parachève son œuvre de destruction sur la matière façonnée par les hommes. Pourtant, à une cinquantaine de mètres, une idole cyclopéenne regarde avec ironie ces intrépides coureurs de trésors. Qui osera venir voler les pierres précieuses dispersées sur le parapet devant cette résurgence maléfique construite par un peuple banni des Dieux ?

Gros jeu et grosse boîte.

Le pont maléfique est un jeu typique de l'éditeur américain MB des années 80-90. On retrouve un jeu volumineux avec un accessoire motorisé qui fonctionne sans piles. Le décor reste souvent la matière première des jeux MB. Ici on découvre un magnifique pont et deux promontoires rocheux dont un surmonté par une idole inquiétante. Quelques éléments en carton, des personnages Aventuriers et des petits canoës en plastique complètent un assortiment qui fait briller les yeux de beaucoup d'enfants. C'est vraiment un matériel incroyablement immersif.

Gros jeu et petits mécanismes.

L'objectif de chaque joueur est de rapporter sur la case Départ deux pierres précieuses avant tout le monde.

A son tour, on lance un ou deux dés (si son pion Aventurier se trouve sur le pont). Un dé indique de combien de cases votre explorateur peut se déplacer, l'autre l'action à exécuter.

Sur la face Idole, on appuie sur la tête de l'idole qui fait bouger le pont avec le risque de faire tomber les explorateurs se trouvant sur celui-ci.

La face Explorateur autorise le déplacement d'un explorateur adverse situé sur une case Pont de manière à rendre sa situation plus dangereuse.
La face Pierre précieuse permet de voler une pierre précieuse qui se trouve dans le sac à dos d'un autre explorateur.

Le jeu se découpe en deux parcours différents, de l'entrée de la grotte à la plage effectué en canoë, de la plage jusqu'à la tête de l'idole (où se trouvent les pierres précieuses) en passant par le pont maléfique.
Un explorateur ne peut transporter qu'une pierre précieuse à la fois.

Dès qu'un joueur rapporte sur la case Départ / Arrivée, sa deuxième pierre précieuse, il gagne la partie.

Gros matériel, petite durée de vie.

Le pont maléfique fait partie de l'âge d'or (les années 80-90) de l'éditeur MB dont la spécialité était de sortir des jeux encombrants et toujours axé sur un principe mécanique motorisé. On retrouve un matériel très réussi qui sera l'unique atout de cette course reposant uniquement sur le hasard. On ne contrôle aucunement son destin et on se contente de suivre le cours des événements. Les enfants adorent appuyer sur la tête de l'idole qui actionne un moteur déclenchant les tremblements du pont, fragilisant l'équilibre des pions Aventurier situés dessus. Certes, avec un esprit grand enfant, les quinze premières minutes amusent grâce à cet ensemble immersif mais cela se dégrade rapidement si les parties s'éternisent.

Comme la durée dépend énormément de paramètres aléatoires, il demeure impossible de maîtriser ce facteur temps. Selon les circonstances, en une dizaine de minutes, un vainqueur se dessine, ou on s'enfonce inéluctablement (si on souhaite absolument terminer le jeu) vers un ennui préjudiciable. On ressent aussi la fébrilité des mécanismes proposés qui reposent sur de simples lancers de dés sans réelle saveur. Cette répétitivité menace grandement le plaisir éprouvé après quelques joutes de découverte. Vraiment réservé aux 7 – 12 ans !

Une petite vidéo sur le site de l'INA (Ici)

La conclusion de

Le pont maléfique est un petit jeu dans une grosse boîte mais qui, grâce à son matériel étonnant, trouve beaucoup de soutien chez les joueurs âgés entre 7 et douze ans. Sans son petit « truc » mécanique qui fait bouger le pont, difficile d'être séduit par cette course régie uniquement par des lancers de dés à répétition. On ne maîtrise rien mais si les parties ne dépassent pas les quinze minutes, Le pont maléfique demeure agréable à pratiquer, même pour les parents. Pas trop maléfique finalement !

Que faut-il en retenir ?

  • Matériel vraiment terrible.
  • ça peut être court
  • Apprécié chez les 7 - 12 ans.
  • Fonctionne sans piles.

Que faut-il oublier ?

  • Que du hasard.
  • Répétitif.
  • Il ne faut pas que ça dure.

Acheter Le pont maléfique en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le pont maléfique sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+