75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Crossed 2
Crossed 2 >

Critique de la Bande Dessinée : Crossed 2

Avis critique rédigé par Benoît F. le dimanche 6 mai 2012 à 2130

La fureur de vivre

Nous voici face à la suite de Crossed, un comic book réputé pour avoir planté un décor post-apocalyptique débordant de noirceur. Avec un curseur poussé à son paroxysme dans le premier tome, qu'en est-il exactement de ce deuxième et dernier opus?

 

Tout d'abord, il s'agit de l'ultime volume consacré à cette équipe de survivants. Crossed: Valeurs Familiales présente, quant à lui, d'autres protagonistes ainsi qu'un nouveau tandem de scénariste et d'illustrateur.

D'un point de vue graphique, Jacen Burrows reste fidèle à ce qu'il avait déployé dans le premier tome. Non pas que l'on puisse considérer son style comme du grand art, mais c'est plutôt son rendu réaliste et son adéquation avec le ton développé qu'il faut saluer. Simple et efficace, le style de ce monsieur parvient à faire transpirer l'horreur dans un cadre naturel particulièrement présent dans ce second tome. Cette nature omniprésente donne l'impression d'être la spectatrice de la déchéance humaine sous tous ses angles. En cela, Mr Burrows sait y faire.

 

Concernant l'évolution scénaristique, et bien la fuite est toujours d'actualité. Mais contrairement au premier tome qui se caractérisait par une fuite en avant dans la violence gratuite et une mise sous pression constante des survivants, ce second volume laisse plus de place au passé des personnages, à ce qu'ils ont dû subir pour en arriver là. L'ultra-violence est un chouia moins présente, même si certaines scènes demeurent réservées à un public ultra-averti. Garth Ennis se consacre de manière habile aux raisons de vivre des protagonistes, en distillant quelques flashbacks de ci de là et en plaçant le danger au sein même du groupe. On en apprend également un petit peu plus sur le "pourquoi du comment" notre bonne vieille planète n'a pas subi de ravages nucléaires. Ne vous attendez pas à de grandes révélations, la fin du volume étant très évasive. Les dernières pages manquent passablement de souffle et s'insèrent dans une continuité convenue en dichotomie complète avec le reste de l'oeuvre.

 

La conclusion de

Comme son nom l'indique, Crossed 2 s'installe dans la suite logique de son prédécesseur tout en réduisant un tantinet sa dose d'ultra-violence. Cet opus se consacre plus précisément au passé des survivants éclairant ainsi le lecteur sur leurs véritables motivations à rejoindre un groupe aussi dépareillé. On regrettera une fin passablement convenue, forcément "plate" au regard de l'ensemble de l'oeuvre.

Que faut-il en retenir ?

  • Des détails sur le passé des protagonistes
  • Une ultra-violence plus contenue

Que faut-il oublier ?

  • La "platitude" du final

Acheter Crossed 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Crossed 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Crossed

En savoir plus sur l'oeuvre Crossed