75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Manga : Luck Stealer
Luck Stealer >

Critique du Manga : Luck Stealer

Avis critique rédigé par Lionel B. le samedi 23 avril 2011 à 1017

Good Luck… Bad Luck

Maintenant que les présentations sont   faites  avec un premier tome plutôt réussi, il est temps pour Hajime Kazu de créer une véritable intrigue à son manga. C’est désormais chose  faite  avec ce second volet des aventures de Luck Stealer.

« De contrat en contrat, Yûsei Kurusu ôte froidement la chance des malfrats, les menant à une mort certaine. Alors qu'un de ses amis cherche un moyen de rendre sa chance à Karin, Yûsei se retrouve aux prises avec des yakuza, et face à ces mystérieuses morts en série, la police commence à s'intéresser d'un peu trop près au Luck Stealer. Mais Yûsei ne peut faire profil bas. Il doit continuer à opérer, ou Karin ne survivra pas. »

Si le premier volume de Luck Stealer posait les bases de l’histoire en présentant le personnage principal, son entourage, mais surtout son pouvoir original qui consiste à absorber la chance, la suite dévoile un peu plus de l’intrigue principale.

Après un premier chapitre captivant et très bien écrit, mais indépendant à la trame principale, nous découvrirons un nouveau protagoniste, ami de Yûsei Kurusu qui sera susceptible de l’aider dans l’avenir à faire en sorte que la petite Karin conserve sa chance. Une autre histoire nous dévoilera une machination qui se dessine autour de notre héros…

Une fois de plus, le manga se dévore grâce au rythme imposé par l’auteur. Action, humour mais également un peu de tragédie sont au rendez-vous.

Mais c’est surtout grâce au charisme des différents protagonistes que l’on adhère à l’univers de Luck Stealer. Son héros peu conventionnel dégage une véritable sympathie à laquelle il est difficile de résister. En effet, des héros de shônen père de famille (responsable?) ne sont pas nombreux, et c’est peut-être pour cela qu’on s’attache à lui. Difficile  également de résister au charme de sa fille Karin, si mignonne, même s’il est vrai que ce genre de personnage est plus récurent. Enfin, comment ne pas éprouver de la compassion envers ce jeune garçon victime de brimade ?

Réussit d’un point de vue scénaristique, il en va de même pour le dessin. Le trait fin du mangaka offre une excellente lisibilité et apporte un côté plus mature à l’histoire. En étant un peu pointilleux, peut-être peut-on reprocher des décors trop simplistes et sobres. Mais c’est vraiment chercher la petite bête…

La conclusion de

Luck Stealer parvient une seconde fois à nous subjuguer grâce à l’originalité de son histoire, le charisme de son héros et son dessin de qualité. Que demander de plus ?

Que faut-il en retenir ?

  • Une histoire originale
  • Des personnages principaux attachants et inhabituels

Que faut-il oublier ?

  • Des décors parfois vides

Acheter Luck Stealer en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Luck Stealer sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Luck Stealer

En savoir plus sur l'oeuvre Luck Stealer