75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Série Télé : Heroes
Heroes >

Critique de la Série Télé : Heroes

Avis critique rédigé par Sylvain T. le samedi 5 juin 2010 à 2328

Un court échange

Après un long passage à vide entre moi, la saison 1 et la saison 2 de Heroes, je me suis enfin décidé à me remettre dans le bain non sans être agréablement surpris du résultat.

Très courte, cette seconde saison se situe dans un premier temps quelques mois après le sauvetage de New York. Relativement bon, le cliffhanger de la saison 1 avait pourtant un certain gout de fin de série, ne donnant pas clairement envie de découvrir la suite. À dire vrai, si je n’avais pas eu rien à regarder il y a quelques jours, jamais je ne m’y serais remis. Pourtant, et à ma grande surprise, cette nouvelle aventure en compagnie de nos Heroes n’est pas des plus déplaisantes. En fait, c’est tout le contraire puisqu’avec 11 épisodes, on a très peu le temps de sentir l’ennui arriver et les évènements vont se dérouler très rapidement.

Et fidèle à son habitude, la série va nous transporter dans différentes époques, avec toute une parcelle d’épisodes consacrés à Hiro et à son père. On en saura ainsi beaucoup plus sur la nouvelle « Compagnie » qui cherche désormais à contenir les éléments les plus violents - c’est en tout cas ce qu’ils tentent de nous faire croire. On traverse aussi le monde puisque d’un côté nous voyageons du côté de la Louisiane, pour revenir vers New York, en n’oubliant pas le Mexique. Car cette seconde saison va surtout apporter son lot de nouveaux personnages plus ou moins intéressants. Dans la première catégorie (les plus, ndlr), nous avons Maya (Dania Ramirez), qui peut tuer tout le monde d’un clignement de paupière, Ella (Kristen Bell) qui manipule l’électricité et surtout Takezo Kensei (David Anders), réfugié politique après la fin d’Alias. Ce trio est particulièrement intéressant grâce à des intrigues qui le sont tout autant. Ils sont en effet tous au centre du scénario fil rouge, scénario qui est étrangement captivant.

Dans le moins bon, nous avons la tournure que prend petit à petit la série. En effet, Heroes va s’intéresser de plus près aux héros (justement) plus jeunes et plus particulièrement Claire (Hayden Panettiere) et Peter (Milo Ventimiglia). Et je dois dire que les moments passés en leurs compagnies furent clairement les moments les moins intéressants de la saison. Beaucoup de « je t’aime, moi non plus » ou de problèmes de couples et peu de réelles avancées scénaristiques. La cheerleaders se contentant d’un nouveau boyfriend qui vole et qui apportera son aide durant le final. Bref, pas de quoi fouetter un chat. Et c’est bien dommage, car c’est ce qui fait baisser le niveau qualitatif de la série, le problème du virus pouvant alors tuer 90% de la population mondiale passant parfois clairement au second plan alors qu’ils se révèlent bien plus intéressants que la possible fin du monde de la première saison.

La conclusion de

La saison 2 de Heroes est scénaristiquement inégale. Oscillant entre le très bon, le bon, le moins bon et l’horriblement mauvais - reste à savoir si les bonnes pistes laissées ici et là seront dignes d’intérêt dans le tome 3 et donc pour la suite des aventures.

Acheter Heroes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Heroes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+