75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
La Guerre éternelle suivi de Libre à jamais >

Critique de la Bande Dessinée : La Guerre éternelle suivi de Libre à jamais

Avis critique rédigé par Sylvain T. le samedi 9 janvier 2010 à 14:16

Un intégral d’envergure

Après deux intégrals regroupant d’un côté les 3 tomes de La Guerre éternelle, et de l'autre, la trilogie de Libre à Jamais, sa suite, on est plutôt content de voir débarquer un album les réunissant.

C’est en 1997 que l’humanité rencontre pour la première fois les Taurans, une race extra-terrestre. Dès lors, ces deux peuples si différents vont se livrer une guerre sans merci pour annihiler toute menace. Ce n’est qu’en 2009 que tout s’est embrasé, et les autorités terriennes vont recruter des soldats d’exceptions pour créer une troupe d’élite. Parmi eux, William Mandella, qui va traverser les plus difficiles épreuves qui lui a été donné de subir jusqu’à maintenant. Une guerre fait rage, et elle n’est pas prête de s’arrêter.

Deux éditeurs qui s’associent pour fournir aux fans un intégral inespéré. Avouez que ce n’est pas très commun, d’autant plus lorsque l’on sait qu’à l’époque, l’arrivée de la suite de La Guerre éternelle (Libre à Jamais) chez Dargaud avait fait grand bruit. Un peu plus de 20 ans après la parution du premier épisode d’une guerre qui va durer « 1000ans », les deux séries se rassemblent pour ne former qu’un tout d’une rare qualité. À commencer par la couverture façon aluminium qui ressort allègrement sur une bibliothèque. Le tout est cartonné, mais non rigide, ce qui n’est pas forcément un mal, mais devrait toutefois décevoir les amateurs de BD classique. De plus, petit détail qui a son importance, les traces de doigts prennent vite. L’originalité de cet album, c’est qu’il marque une franche différence avec le reste de la série. Les planches sont en effet plus petites à cause d’un format plus restreint. On pourrait alors penser que cela poserait soucis quant à la visibilité des différents évènements, mais en fait pas du tout. Le format choisi durcit le ton du scénario et le trait devient plus fin.

Quant à l’œuvre en elle-même… on aura tout dit ou presque sur La Guerre éternelle et Libre à Jamais. Un formidable bond dans le temps qui permet de découvrir le saut collapsar, l’équivalent d’un bond PRL dans Battlestar Galactica. Cette technologie permet aux humains des sauts dans l’espace-temps sans se soucier des perspectives et des éventuels problèmes. Mais outre ce déversement de technologie incroyablement bien dessiné, il y a un récit prenant mettant en scène une véritable tuerie de deux peuples en guerre. Si cette première aventure (La Guerre éternelle) nous raconte les aventures du Lieutenant puis du Major Mandella, la seconde (Libre à jamais) s’intéresse beaucoup plus à un duo sans avenir. Ça marche formidablement bien, et l’histoire en elle-même est bouleversante et criante de réalisme bien que l’aspect futuriste du package occulte le tout. Un amour impossible, une guerre qui n’en finit pas, tous les ingrédients sont là pour former une BD d’une rare intensité.

Plus haut, je vous disais que le petit format de l’intégral permettait une meilleure appréciation de l’œuvre dans son ensemble. Et il est clair que le graphisme se donne une seconde jeunesse avec ces changements. En 20 ans, il n’a pas vieilli d’un poil, et tout juste remarquerons-nous des couleurs plus vives dans Libre à Jamais. Saisissante, crue et pragmatique, l’ambiance est grave et poignante. On remarquera peut-être que pour La Guerre à jamais, le scénario a pris quelques rides contrairement au reste. Bien évidemment, cela s’explique par la date de parution, et l’auteur se rattrape très facilement par la suite. Et si vous n’en avez pas assez, sachez que cet intégral dispose d’un encart en fin d’album servant de genèse à la série. Il nous permet de découvrir des artworks inédits et des petites anecdotes étonnantes.

90

La Guerre éternelle suivi de Libre à Jamais est un intégral que tous fans de BD de SF se doivent de posséder. Son prix et son format tout mini raviront les amateurs, et son histoire alambiquée, mais toujours passionnante fera rêver les plus avertis. Un régal.

Critique de publiée le 9 janvier 2010.

Acheter La Guerre éternelle suivi de Libre à jamais en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Guerre éternelle suivi de Libre à jamais sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !