75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Metamuta
Metamuta >

Critique de la Bande Dessinée : Metamuta

Avis critique rédigé par Sylvain T. le mardi 28 avril 2009 à 2256

La Mutation d’un Mutafukaz

C’est le 7 mai qu’Ankama Edition lancera une nouvelle BD basé sur la licence Mutafukaz : Metamuta. L’occasion de la lire avant tout le monde, en exclusivité pour SciFi-Universe, ce nouveau chapitre à la saga et de vous livrer notre critique avant sa parution.

C’est sous le label 619 qu’Ankama compte sortir ce nouvel opus, un label qui permet de lire de nombreuses perles, notamment le tome 0 de la saga Mutafukaz. Mais aujourd’hui, on s’intéresse plus particulièrement à Metamuta. Metamuta c’est une aventure hors du commun qui s’éloigne de manière radicale de la façon de penser des tomes 1 et 2. Tout comme It Came From the Moon, Run opère une mise à jour drastique de l’univers en apportant dans ses bagages Jérémie Labsolu qui signe le scénario et le dessin. Exit le côté réaliste de la série, il va falloir se faire à l’ambiance « décalqué » de Metamuta. On le voit d’ailleurs sur la couverture, dans un style très épuré, le nouveau maitre à bord nous transporte dans un esprit perturbé qui va permettre au fan que je suis, de redécouvrir l’univers. Un univers toujours en compagnie d’Angelino puisque ce tome lui est littéralement dédié.

Une BD fascinante et à la fois difficile à lire puisqu’elle s’adresse à un public de connaisseur. Contrairement à ce qui a été dit, Metamuta n’est absolument pas une BD à part, et qu’il faudra avoir lu les deux premiers tomes, voir toute la saga pour comprendre certains éléments et clins d'oeil. En effet, Metamuta s’intéresse plus particulièrement à la psychologie des personnages et tout comme It Came From the Moon, le scénario est un pur moment de délire. Jérémie Labsolu va bien plus loin que Run dans les scènes d’actions et dans les dialogues, ce qui fait qu’il s’agit là d’une BD bien plus trash que le reste de la saga.

Là où le tome 0 s’arrêtait sur le remplacement d’Hitler par un double extraterrestre, cette fois-ci ce sont des scènes complètement décalées de la réalité que l’on découvre avec une impatience non dissimulée. C’est un véritable plaisir de suivre cette aventure hors du temps qui permet de recentrer certains éléments importants de l’histoire de la saga, notamment lors des premières pages qui vous en diront bien plus sur le passé d’Angelino. Un personnage qui devient attachant malgré son langage très trash, notamment lorsqu’il agonise après s’être pris une bonne dizaine de balles dans le corps. Comme pour nous ramener à la réalité, deux pages noires signant un retour dans le passé en compagnie de Lino et de sa mère tentant de se protéger, pour ensuite passer à un combat de box surréaliste. Metamuta est une BD bourré de petites scènes n’ayant pas de véritables liens entre-elles ce qui altère quelque peu la compréhension du récit, mais c’est finalement ce qui fait la force du récit.

Graphiquement, on peut dire que l’œuvre de Jérémie Labsolu est largement supérieure à ce qu’a pu faire Bicargo sur le tome 0. J’avoue être vraiment fan du dessin, car le dessinateur a su retranscrire de manière brillante les différentes scènes d’actions. Car Metamuta n’oublie pas de mettre ses personnages dans des moments intenses, jusqu’à en finir avec eux dans un final à la fois explosif et impressionnant.

La conclusion de

Si Metamuta est une expérience à lui tout seul, il a le mérite d’opérer un changement graphique convaincant. Les scènes d’actions se veulent trash et nerveuses, on prend un énorme plaisir à lire ce bonus à la saga. Mais finalement, c’est un tome à réserver aux fans ou aux lecteurs ayant lu les précédents épisodes de la série, ne serait-ce que pour comprendre ce que l’auteur tente de nous raconter durant tout de même 272 pages.

Acheter Metamuta en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Metamuta sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Mutafukaz

En savoir plus sur l'oeuvre Mutafukaz