75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film (Direct to Vidéo) : Planète hurlante 2
Planète hurlante 2 >

Critique du Film (Direct to Vidéo) : Planète hurlante 2

Avis critique rédigé par Nicolas L. le jeudi 2 avril 2009 à 1220

Grosses ficelles sur Sirius B

Répondant à un signal de détresse, une expédition de secours se rend sur la planète minière Sirius B. Située aux confins de l'univers connu, Sirius B a été ravagée par une longue guerre civile puis évacuée suite à la prolifération de machines de guerre robotisées vite devenues incontrôlables: les Screamers...

Planète Hurlante est une sympathique série B canadienne réalisée il y a une dizaine d'années par l'aujourd'hui bien connu Christian Duguay. Librement adapté d'une oeuvre (Nouveau modèle, 1953) de Philip Kindred Dick, le scénario met en scène les survivants d'une terrible guerre civile entre deux corporations industrielles devant faire face à des redoutables robots tueurs, autonomes et aux modèles évolutifs. Le film, même s'il présentait bon nombre de défauts (résultant principalement d'un budget trop étroit), connut un gros succès dans les vidéo-clubs, en partie grâce à sa très convaincante ambiance post-apocalyptique et pessimiste - bien mise en valeur par le scénario de Dan O'Bannon - et une présence au casting de Peter Weller (très en  vogue à l'époque).

Treize ans plus tard, le cinéaste Sheldon Wilson (L'Ecorché et plus récemment, Kaw) nous propose une séquelle dans une version direct-to-DVD. Dans celle-ci, le colonel Joe Hendrickson, seul survivant du premier volet, est considéré comme décédé et la planète Sirius B est supposée définitivement abandonnée. L'Alliance, basée sur Terre, est donc forcément très étonnée lorsqu'elle reçoit, treize ans plus tard, un SOS laissant à penser que des survivants arpentent encore la surface de la planète. Un vaisseau de secours est alors envoyé pour leur porter assistance et les évacuer. A cela va s'ajouter une course contre la montre.

Le scénario écrit par Miguel Tejada-Flores - un spécialiste de la série B (il a notamment travaillé avec Brian Yuzna et Jeffery Scott Lando) qui connaît bien le sujet puisqu'il avait assisté Dan O'Bannon dans l'écriture du premier opus - se veut plus efficace qu'original et le cinéphile y trouvera donc bon nombre d'éléments piqués à droite et à gauche, notamment dans la série Alien. L'ouverture du film, quand à elle, est carrément calquée sur celle de Planète Hurlante, avec cette séquence au cours de laquelle une patrouille est attaquée par des screamers de première génération.

Le récit privilégie donc l'action au détriment de l'intrigue. Cela a pour principaux défauts de nous offrir un récit grossier (le suspense est sensé être en partie entretenu par un "countdown" introduit dans le récit de manière bien balourde) manquant de rebondissements et si prévisible que le comportement des membres de cette unité de secours nous apparaissent souvent comme bien naïfs, voire peu crédibles. Le personnage principal, par exemple, le lieutenant Brontë (interprété par la jolie Gina Holden, vue dans la série Flash Gordon), m'a semblé bien crédule, adoptant parfois une attitude à la limite de la niaiserie. J'ai d'ailleurs trouvé cela étonnant de la part d'un scénariste responsable de la création des prédatrices de Decoys 2. Une impression assez désagréable qui n'est hélas pas compensée par le jeu des comédiens, en général assez calamiteux. A ce sujet, il est bon de préciser que Lance Henriksen, placée en tête d'affiche, n'apparaît que quelques minutes dans ce métrage. C'est bien maigre, et cela même s'il joue un rôle majeur dans le déroulement de l'intrigue.

Par contre, j'ai été agréablement surpris par le visuel et l'ambiance restituée. Pour un produit direct-to-DVD, c'est même très bon! John Tarver, responsable de la photographie, parvient à restituer cette atmosphère de fin du monde qui m'avait tant plu dans le premier volet (même si les moyens de tournage numériques employés ici ne parviennent pas à recréer totalement l'ambiance "dusty" de l'oeuvre originelle). De plus, les décors (numériques ou en studio) sont plutôt réussis, ce qui facilite grandement l'immersion du spectateur. Un bel effort a été fait également sur les décors extérieurs représentant la planète Sirius B, des paysages naturels retouchés numériquement avec habileté.

Les screamers, bien entendu, sont à nouveau les vedettes du film. Réalisés totalement en CGI, les modèles de première génération sont différents de ceux créés dans le premier volet par les frères Chiodo(réalisés à l'époque en séquences stop-motion). Le nostalgique sera donc forcément assez déçu par leur changement d'apparence (il ressemble désormais à des espèces de scorpions). Changement également avec les modèles plus évolués. Adieu les Davids dont l'efficacité horrifique reposait essentiellement sur leur aspect "inoffensif" et cette compassion ressentie par le spectateur, brisée violemment lors de la révélation de leur véritable nature. A la place, Sheldon Wilson nous propose une galerie de monstres plus "graphiques", au look s'inspirant à la fois des borgs de Star Trek, des biomechs de Virus et des reapers de Blade 2. Pas grand chose d'original donc, mais plutôt réussi techniquement et bien appuyé par une imagerie très gore. Cette satisfaisante performance technique est assurément le point fort de ce film finalement très regardable.

La conclusion de

Planète Hurlante 2 est un direct-to-DVD d'une qualité très honorable. Le scénario et les personnages sont assez rudimentaires, certes, mais cette faiblesse est compensée par un aspect visuel vraiment intéressant et une réalisation mainstream mais efficace. Au final, Sheldon Wilson nous offre là une série B très consommable, apte à agrémenter sans honte une soirée télé.

Que faut-il en retenir ?

  • Visuellement réussi
  • Effets spéciaux sympathiques
  • Un peu de gore

Que faut-il oublier ?

  • Scénario grossier et manquant d'originalité
  • Récit prévisible
  • Personnages crétins

Acheter Planète hurlante 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Planète hurlante 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Planète Hurlante

En savoir plus sur l'oeuvre Planète Hurlante