75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Dernier combat sur Jabiim #3 [2004], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 1 octobre 2008 à 17h10

Anakin Skywalker seul contre tous.

3ème album relatant la Guerre des Clones et le cycle continu sur sa lancée avec toujours autant de qualité avec toujours un découpage en trois parties distinctes.
L’intrigue fait ici un bond de près d’un an puisqu’on retrouve Anakin et Obi-Wan 15 mois après la bataille de Géonosis. Ils sont envoyés sur Jabiim pour défaire les sympathisants séparatistes de la planète. Les évènements de Jabiim sont racontés dans les deux premières parties de l’album. Le duo Haden Blackman (scénario) / Brian Ching (dessin) qu’on a déjà vu à l’œuvre dans le tome précédant s’occupent donc de ces deux récits qui sont (comme le troisième) surtout centrés sur Anakin. La première histoire est une sorte d’introduction où l’on voit nos deux Jedi favoris mener une bataille contre les humains de la planète Jabiim où il pleut perpétuellement ainsi que le leader de ces humains, Alto Stratus. Le récit met en avant tout de suite l’ambiguïté que représente la République pour nous forcer à sympathiser avec les soldats et Jedi de la République combattant et mourrant pour quelque chose qui n’en vaut peut-être pas vraiment la peine. Ching réussit parfaitement à maîtriser la pluie et la boue rendant les combats encore plus épiques. Le récit termine comme le synopsis l’annonce par la prétendue mort d’Obi-Wan (qui sert seulement à savoir comment évolue Anakin sans lui car on sait très bien qu’il ne meurt pas). Le second récit raconte la bataille des Padawan sans maître luttant contre toute une armée motivée à les faire souffrir jusqu’au dernier. On retrouve donc Anakin, Zule (vue dans le tome précédant) et quelques autres apprentis Jedi livrés à eux-même et se dirigeant vers une fin certaine. Ce récit renvoie à celui du tome précédant puisque le même duo reproduit ici l’idée de sacrifices avec quasiment aucun survivant à la fin mais cette fois-ci avec une note plus pessimiste car la cause est moins noble, moins claire. L’histoire marche complètement car Blackman prend le temps de présenter ses héros qui se révèlent attendrissants avec leurs amitiés, amours, espoirs… Le dessin de Ching sublime l’ensemble avec les batailles sous une pluie battante et les actions rendant toujours justice à l’intensité des combats. Sans oublier la fin centrée sur Anakin riche en émotion montrant que niveau histoire, Blackman se classe pas loin d’Ostrander.
Ostrander que l’on retrouve d’ailleurs sur la troisième histoire avec sa copine de toujours au dessin : Jan Duursema. Cette fois-ci, l’action se déroule un mois et demi après Jabiim et Anakin se retrouve sur la planète désert d’Aargonar (sorte de Tatooine bis) en compagnie du Jedi Tusken (race dont Anakin massacre allégrement une tribu durant l’épisode II) A’Sharad Hett (personnage né en 1999 sous la plume de Thimothy Truman). Les deux protagonistes se perdent dans le désert et tentent de rejoindre l’armée dirigée par Ki-Adi Mundi. Le récit met en parallèle l’exploration des profondeurs de cette planète avec l’introspection que subit Anakin face à ce Tusken qui prétend être son frère Jedi. L’histoire est donc plus calme que les précédentes avec une lente montée vers un climax où le côté obscur d’Anakin est intelligemment mis en avant. Les dessins de Duuresma sont toujours aussi justes et aussi beaux avec l’utilisation superbe du sable soulevé par le vent. L’action est aussi au rendez-vous avec même la partition amicale d’un Sarlaac… En bref rien de surprenant de la part du duo qui fait encore une fois mouche.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Dernier combat sur Jabiim #3 [2004]

Bastien L.
80

Encore une réussite avec ce troisième album centré sur Anakin Skywalker bien servi par deux duo d’artistes majeurs des comics Star Wars. Des combats épiques s’accompagnant de sujets intéressants intelligemment traités s’accompagnant de dessins toujours aussi sublimes. La Guerre des Clones n’est pas belle et tant mieux...

Acheter la Bande Dessinée Dernier combat sur Jabiim en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dernier combat sur Jabiim sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars