75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà
Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà >

Critique du Film : Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà

Avis critique rédigé par Nhaigraoo le vendredi 21 février 2003 à 1123

Event Horizon par Nhaïgraoo

L'Exorciste dans l'espace ?
Passé presque inaperçu à sa sortie estivale en salles, le film de Paul Anderson méritait pourtant bien mieux. D'abord parce qu'il surprend presque continuellement, entraînant le spectateur là ou il ne s'attendait certes pas à aller. Débutant comme un sous Alien (un vaisseau bizarre en perdition qu'il faut explorer), et après quelques passages obligés comme la présentation stéréotypée de l'équipe de secours, le film embraie vite vers le thriller horrifique bien craspec teinté de satanisme.
En effet, c'est plutôt du côté d'un Hellraiser et de ses excès gore qu'il faut aller chercher la principale inspiration du film. Ici pas de monstre baveux planqué dans des couloirs mal éclairés. En utilisant son moteur révolutionnaire, l'Event Horizon est passé dans une autre dimension. Il en est revenu changé...
Event Horizon est donc plutôt bien foutu et assume avec bonheur son statut de B movie basé sur un pitch excitant qui consiste à transposer le film d'horreur classique dans l'espace. L'idée de faire du vaisseau lui-même la menace est ainsi excellente et permet au réalisateur de revisiter les figures imposées du film de maison hantée. Jouant habilement de son univers clos et oppressant, Anderson installe lentement une saine paranoïa, relayée par un rythme soutenu et une brochette d'acteurs très solides, Fishburne et Neill en tête. D'excellents effets spéciaux flirtant souvent avec le gore achèvent de rendre le tout particulièrement attrayant.
La force du film réside sans conteste dans le sentiment de malaise qu'il réussit à instaurer et aux visions apocalyptiques assez éprouvantes qu'il distille. L'équipe de secours entrevoit ainsi le sort de l'équipage de l'Horizon au travers de plusieurs scènes dignes de l'enfer de Dante ou des pires débordements des Cénobites d'Hellraiser, référence décidément incontournable. Avec raison, Anderson reste très premier degré et ne prend donc aucune distanciation humoristique avec son sujet. Il est bien relayé par plusieurs accélérations assez impressionnantes. Malheureusement, l'intérêt retombe un peu au fur et à mesure que l'on s'achemine vers le dénouement, aux rebondissemnts redondants et trop alambiqués. La fin s'avère donc assez répétitive et on en ressort avec une légère déception, comme si Anderson n’avait pas su comment bloucler son film. Dommage.
Heureusement, le film évite au moins l'écueil de la pirouette finale et du happy end crétin.
Gros bon point positif par contre, l'aspect visuel du film est particulièrement excitant. L'imagerie donne à fond dans le gothique et L'Event Horizon ressemble plus à une forteresse médiévale ou à un monastère qu'à un vaisseau spatial. Le coeur de l'engin, sa salle des machines, rappelle ainsi furieusement une machine de torture moyen âgeuse. Un éclairage assez étonnant, basé sur des lumières de couleurs douceâtres, apporte un surplus d'irréalité aux coursives du vaisseau, et tranche avec bonheur sur les lumières glacées et stroboscopiques héritées de la saga Alien.

La conclusion de

Malgré un dénouement un peu poussif, Event Horizon est un film très fréquentable, et prouve que l'idée de transposer dans l'espace une bonne vieille histoire de maison hantée pouvait se révéler judicieuse...
On ne peut que regretter que cette solide série B nous ait été livré dans une version édulcorée. Un bon paquet du métrage originel (plus de 20 minutes si l'on en croit les rumeurs) est en effet resté sur le carreau, victime de l'auto censure du studio.
Quand au titre français, particulièrement crétin, il n'a pas du aider à la promotion du film...

Acheter Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+