75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : l'attaque des Clones
l'attaque des Clones >

Critique du Film : l'attaque des Clones

Avis critique rédigé par David Q. le vendredi 21 février 2003 à 1123

Vive les Clones

Les acteurs
Lucas a certainement dû pousser les acteurs dans leurs dernières limites, perfectionniste comme il est. Hayden Christensen est tout simplement fabuleux en jeune futur Dark Vador qui se rapproche doucement (mais surement) vers le côté obscur, Nathalie Portman est séduisante, Obi-Wan se rapproche un peu plus du vieil hermite de Tatooine et fait beaucoup plus mur qur dans l’Episode I (alors padawan de Qui Gon-Jinn). Christopher Lee joue parfaitement son rôle de Jedi noir ambiguë (mais qui ne le reste pas très longtemps) et on retrouve les tribulations de C-3PO et R2-D2. Les acteurs numériques corrigent les défauts de Jar Jar mais on pourrait reprocher des petites imperfections numériques lors de la chevauchée d’animaux où l’on sent encore l’incrustation des acteurs et nous réveille pendant quelques secondes de l’immersion dans cet univers mythique qu’est Star Wars. Par contre, il faut noter les prouesses réalisées par et sur Maître Yoda. Son double numérique ne fait pas d’ombre aux qualités des animations de la marionnette de Franck Oz. Son combat au sabre avec le comte Dooku restera dans les annales comme l’un des combats au sabre laser le plus impressionnant e le plus envoûtant de toute la saga. La technique
Là, je crois qu’on pourrait attribuer un double 100% pour le son et l’image tellement ils sont exempts de défauts, c’est vraiment du grand spectacle.
Les couleurs et contrastes sont parfaits, le piqué de l’image est très détaillé et on ne note aucun défaut de pellicule (l’avantage du tournage en numérique).
La bande son est une des plus belles qu’il m’ait été donné d’écouter (Ah ! le thème de la marche de l’Empire lorsque l’on voit les clones embarquer dans leurs grans vaisseaux spatiaux donne des frissons). John Williams a encore produit une superbe musique originale mais qui nous semble pourtant si familière tout en abordant de nouveaux thèmes plus « électro », l’intrigue se passant en partie sur Coruscant.
Les bruitages sont tout simplement géniaux. L’explosion de la bombe sonique larguée par Jango Fett dans le champs d’astéroides est une telle merveille tant au niveau pureté du son que dans les différentes teintes que ce son arrive à nous faire ressentir, qu’il est impossible de le décrire. Le 5.1 EX THX est très bien exploité. Le scénario
Ce deuxième épisode de la prélogie (l’avant trilogie) nous replonge dès les premières minutes dans les intrigues de la Menace Fantôme et augmente l’intérêt de celui-ci. Lord Sidious continue ses manigances pour amener la république à la guerre, des clones. Tous les Jedi, même ceux du conseil qui n’ont pas vu arriver la menace (fantôme ?) vont s’impliquer pour sauver Obi-Wan et Anakin d’une mort certaine.
Le scénario, loin d'être simple, joue sur les sous entendus et pas mal d'actions cachées qui permettent à Sidious d'arriver à ses fins, ainsi que Palpatine d'obtenir les pleins pouvoirs.

La conclusion de

C’est vraiment un film à voir au cinéma dans une super salle pour avoir au moins une fois dans sa vie une impression totale d’immersion et un plaisir incroyable (Pour une fois, on n’a pas l’impression de payer trop cher sa place de cinéma)

Acheter l'attaque des Clones en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de l'attaque des Clones sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars