75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Première Partie >

Critique de la Bande Dessinée : Première Partie

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 24 juin 2007 à 16:30

Au-delà du réel…

« Vous savez quoi les gars ? Avec vos conneries, vos anges et leurs trompettes, vous me faites une belle bande de blaireaux… Foutre ! Si c’est ça le Paradis, c’est vraiment pas la peine d’en faire tout un plat et de se décarcasser pour y finir ses jours… »
Quatre enfants, Bernadino, Jarvis, Nicolo et Cômes pensent être sous l’emprise du Crabe, une maladie qui les oblige à être hospitalisés. Conscients de tous combattre le Crabe, ils forment une confrérie et espèrent ainsi vaincre le mal ensemble.
Mathieu Gallié semble d’actualité puisque ce mois-ci il propose 2 histoires. Le tome 5 de Algernon Woodcok et cette nouvelle aventure intitulée la confrérie du crabe. Ce premier tome commence avec bon augure. Même s’il sera très difficile de porter un jugement à la fin de ce tome. Entre fantastique, réalité ou coma ; il n’est pas évident de situer encore les péripéties des quatre jeunes héros. Dans cette fable, des monstres mythiques comme le loup-Garou ou le vampire, sont là pour renforcer l’atmosphère et laisser penser que nous sommes dans l’imagination des jeunes garçons. Mais à ce moment il s’agirait d’hallucination collective et dans ce cadre les questions demeurent. Le tome 2 nous en dira certainement plus !


Le dessin est assuré par Jean-Baptiste Andreas, et de manière assez brillante. Les personnages sont expressifs, les dessins détaillés, et les environnements dégagent une atmosphère à la fois celtique, mais aussi très cinématographique, avec pour exemple un vampire qui ressemble énormément au Nosferatu de Friedrich W. Murnau. Les couleurs sont magnifiques, en particulier les effets d’éclairages. D'ailleurs, on remarquera des pages à diverses dominantes. Le début va vers les jaunes, ensuite on passe essentiellement à du bleu puis il y a une troisième partie à la dominante rougeâtre. Sur les dernières pages, nous revenons sur du jaune.

82

Un début de série ne manquant pas de créativité et d’ambiance. Si le scénario demeure assez intrigant, il est surtout magnifié par le dessin de Jean-Baptiste Andreas. On se demande vers où va nous amener l’histoire, et comme il y a pas de début de réponse, difficile de porter encore un jugement. Dans tous les cas, c’est déjà bien écrit et visuellement aussi attirant que les regards d’une vampire.

Critique de publiée le 24 juin 2007.

Acheter Première Partie en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Première Partie sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !