75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Samurai Commando : Mission 1549
Samurai Commando : Mission 1549 >

Critique du Film : Samurai Commando : Mission 1549

Avis critique rédigé par Lionel B. le mardi 20 mars 2007 à 1213

Un remake différent à bien des égards

Remake des Guerriers de l’apocalypse de Mitsumasa Saito avec Sonny Chiba et sortie en salle en 1979, Samurai Commando : Mission 1549 se veut avant tout une nouvelle adaptation du roman de Ryo Hanmura. Samurai Commando : Mission 1549 prend toutefois beaucoup de liberté en mettant son script au goût du jour ne laissant de l’œuvre original que la simple idée de base. Reproche en soi ? Pas vraiment puisque cela donne une vision totalement différente du premier film. Cependant, cela ne signifie pas pour autant que cette nouvelle version soit plus réussie que la première, bien au contraire.
Dans ce remake, nous nous situons en 2003. L’essai d'un nouveau bouclier magnétique censé protéger les forces militaires de tous types d'attaques extérieures se solde par la tragique disparition d'une unité militaire. Deux années plus tard et après investigation, les chercheurs découvrent avoir créé un champ spatio-temporel par lequel ils ont renvoyé l'équipe en plein Japon féodal en 1547. Une seconde équipe de paramilitaires est alors envoyé à la recherche de la première unité pour tenter de les ramener vivants.


Si les deux adaptations du roman de Ryo Hanmura évoquent tout deux le thème du voyage dans le temps, la ressemblance s’arrête là. Si l’un disposait d’un scénario des plus captivant, il n’en va pas de même pour cette nouvelle mouture qui est semble bien fade comparé à la première. En fait, le scénario de Samurai Commando prend des allures de grand n’importe quoi à la demi-heure passée, c'est-à-dire lors de la rencontre entre Tsuyoshi Matoba (Takeshi Kaga) et Yusuke Kashima (Yosuke Eguchi). C’est en effet à ce moment que l’on apprend les véritables intentions de Motoba, des intentions qui paraissent vraiment grotesques au vu de la situation. De plus, le problème des conséquences du voyage dans le temps, qui semblait être au centre de l’intrigue en début de film, est vite évacué pour ne laisser place qu’à de l’action. Et à ce niveau, le reproche peut être fait à Mazaaki Tezuka, le réalisateur, de ne pas jouer suffisamment sur le contraste entre les armes d’aujourd’hui et celle de l’époque comme se fut le cas dans les Guerriers de l’apocalypse. Un autre point absent dans ce nouveau film est la place de l’armée dans la société actuelle. Un des points fort du film de Mitsumasa Saito était justement d’évoquer ce problème en prétendant que des militaires de notre époque trouveraient d’avantage leur place à l’époque de Muromachi (qui s’étend de 1336 à 1573 et entour donc la période dans laquelle le film se situe). Le script de cette nouvelle adaptation est ainsi amputé de toute profondeur et devient par la même occasion sans intérêt.
Pour ce qui est des personnages, il faut noter la présence totalement inutile de la princesse No. Malgré la beauté incontestable de Haruka Ayase (connue au Japon pour avoir tournée dans de nombreux drama) qui incarne très bien ce personnage, ce dernier n’apporte rien à l’histoire si ce n’est quelques longueurs. Peut-être était-ce pour donner une touche de charme au film et le faire durer un peu plus longtemps mais le fait est que le spectateur n’en voit pas l’intérêt. En ce qui concerne les autres acteurs, même si leur jeu n’a rien de transcendant, ils s’approprient leur rôle de manière suffisamment convaincante.

D’un point de vue technique, la réalisation de Mazaaki Tezuka est tout ce qu’il y a de plus banal mais il existe tout de même de belles images et de beaux décors. Quant aux effets spéciaux, l’imagerie numérique est dans l’ensemble assez bien utilisée se mélangeant très bien avec les décors.

La conclusion de

Remake. Voilà un mot bien trop à la mode. Si Samourai Commando : Mission 1549 parvient à totalement s’émanciper de la première adaptation du roman de Ryo Hanmura, cela ne fait pas pour autant de lui un bon film. En effet, tout l’intérêt des Guerriers de l’apocalypse a été gommé pour ne laisser place qu’à un simple film d’action rappelant ce que le cinéma hollywoodien fait de pire. Bref, préférez regarder le film original.

Que faut-il en retenir ?

  • Le début de l'histoire
  • quelques belles images

Que faut-il oublier ?

  • Passé la demi-heure, l'histoire devient grotesque
  • Ne vaut pas Les Guerriers de l'apocalypse

Acheter Samurai Commando : Mission 1549 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Samurai Commando : Mission 1549 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+